Une communauté au grand cœur

À deux heures de route au nord-ouest du centre-ville de Toronto se trouve le village de Creemore, près duquel a été créée la réserve naturelle de Creemore. Cette propriété de 204 acres (83 hectares) est appréciée autant par les résidents locaux que par les visiteurs.

Avec ses érables à sucre majestueux, son ruisseau sinueux et ses petits milieux humides, cette forêt luxuriante de l’escarpement du Niagara constitue l’habitat d’une variété d’espèces rares et en péril. Le son des pics chevelus et des grands pics y résonne à travers les arbres, tandis que le ciel est parcouru par des buses à épaulettes. Des grives des bois et des piouis de l’Est, deux espèces en péril, habitent également les lieux. Les ruisseaux restaurés de la propriété abritent des truites et d’autres espèces de poissons d’eau froide, ainsi que de nombreuses grenouilles et tortues

Promenade toute naturelle

Trille blanc (Photo de Bernt Solymar)

Trille blanc (Photo de Bernt Solymar)

Au fil des ans, le personnel et les bénévoles de CNC ont installé de nouvelles passerelles et amélioré les sentiers de la réserve afin d’offrir un accès aux randonneurs, et ce, tout en protégeant les habitats naturels. La réserve offre un réseau de sentiers de difficulté et de longueur variables jalonnés de panneaux d’interprétation sur les caractéristiques naturelles et historiques de la région.

Si vous marchez dans la forêt en longeant le ruisseau, vous pourriez apercevoir le reflet argenté d’une truite à la surface de l’eau. Empruntez le sentier secondaire Lookout pour voir un ancien étang qui se transforme peu à peu en un marais bordé de saules et de cornouillers. Une visite tôt le matin ou en fin d’après-midi augmentera vos chances d’apercevoir un cerf ou un coyote.

Coup de cœur local

Connue localement sous le nom The Mingay, du nom des propriétaires donateurs de cette terre, la réserve naturelle de Creemore occupe une place importante dans la vie de la communauté. Le site a longtemps été habité par des peuples autochtones, suivis des colons. CNC y a entrepris son travail de
conservation en 1997, mais les sentiers parcourant la forêt étaient déjà bien connus des amateurs de plein air de la région. Le nom Creemore vient du gaélique Croí Mór, qui signifie grand coeur. Le village est fidèle à son nom dans sa façon d’appuyer et d’entretenir cet important joyau naturel.

De nombreux partenaires ont appuyé le travail de CNC à la réserve naturelle de Creemore, y compris la Brasserie Creemore Springs, Nottawasaga Valley Conservation Authority, Pêches et Océans Canada, Gail Worth, Ian Cook et Carol Phillips, Bruce et Anne Godwin, DJ et Diane Wiley, la famille Dichek, en plus de nombreuses familles de la région et du Gouvernement du Canada, en vertu du Programme de conservation des zones naturelles.

Sentiers

Boucle Maple Leaf | modéré
Longueur : 2,5 km Largeur : 1 à 3 m
Terrain : vallonné et en terre battue
Highlights: boucle chevauchant des cours d’eau
à travers une forêt mature d’érables à sucre

Sentier Mingay | modéré
Longueur : 2,5 km Largeur : 1 à 3 m
Terrain : vallonné et en terre battues
À voir : ruisseau restauré et point de vue

Sentier Lookout  | facile
Longueur : 0,1 km Largeur : 0,5 m
Terrain : plat et en terre battue
À voir : ancien étang restauré maintenant
peuplé de saules et de cornouillers

Sentier Trout  | facile
Longueur : 0,5 km Largeur : 0,5 m
Terrain : plat et en terre battue
À voir : ruisseau d’eau fraîche peuplé
de truites


Le magazine Conservation de la nature Canada est offert pour 1 an (4 numéros) aux donateurs qui contribuent 25 $ et plus.

Cliquez ici pour faire un don >

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020