Propriété Astotin, Alberta (Photo de Brent Calver)

Propriété Astotin, Alberta (Photo de Brent Calver)

Conservation de la nature Canada protège trois nouveaux sites dans le cadre de la campagne Keep the Beaver Hills Wild

15 juillet 2020
Edmonton, Alberta

 

Conservation de la nature Canada (CNC) réalise des progrès majeurs dans sa campagne visant à agrandir et à relier l’aire naturelle des collines Beaver, une région de renommée internationale située à seulement 20 minutes d’Edmonton.

La réserve de biosphère des collines Beaver couvre 1 400 kilomètres carrés, soit 2 fois la superficie de Toronto. Des milliers de personnes des municipalités de Strathcona, Leduc, Beaver, Lamont et Camrose s’y sentent comme chez eux.

CNC annonce l’acquisition de 3 nouvelles propriétés de conservation d’une superficie totale de 128 hectares dans les collines Beaver. La première, nommée Projet Astotin, est située directement à l’ouest du parc national Elk Island alors que la deuxième, Illerbrun, se trouve sur la rive sud du lac Gambling. La troisième, la propriété Ball Berg, au sud-est de Sherwood Park, provient d’un généreux don de propriétaires fonciers.

Ces projets de conservation ont été rendus possibles grâce au financement du Gouvernement du Canada, dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel, par l’entremise du Fonds de la nature du Canada. Une portion de la propriété de Ball Berg a été donnée à CNC dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada offrant des avantages fiscaux aux propriétaires et aux compagnies qui font don de terres de grande importance écologique.

Les collines Beaver abritent des centaines d’espèces sauvages différentes et sont d’une importance mondiale pour une variété d’espèces migratrices de sauvagines et d’oiseaux de rivage. Cette réserve de biosphère abrite des orignaux, des wapitis, des lynx, des loups et des ours noirs. Les oiseaux présents dans la région sont, entre autres, le bihoreau gris, le pélican d’Amérique et la chouette lapone. Parmi les espèces en péril, on compte l’hirondelle rustique (menacée), le pluvier siffleur (en voie de disparition) et le grèbe esclavon (préoccupante). 

Dans cette zone vivent également deux espèces de chauves-souris menacées : la petite chauve-souris brune et la chauve-souris nordique.

La région des collines Beaver comprend de nombreuses aires protégées aux niveaux provincial et fédéral, notamment le parc national d’Elk Island, la zone récréative provinciale Cooking Lake-Blackfoot, le Ministik Lake Game Bird Sanctuary, le parc provincial du lac Miquelon et la Beaverhill Lake Heritage Rangeland Natural Area.

Ensemble, CNC et d’autres organismes de conservation ont à ce jour contribué à la conservation de 5 300 hectares (13 000 acres) de terres entourant ces espaces protégés.

En travaillant de concert avec des propriétaires fonciers et les communautés locales, CNC a pour objectif de contribuer à la conservation du corridor naturel entre les zones protégées du nord et celles du sud des collines Beaver.

La riche histoire des collines Beaver en matière de conservation a commencé lorsque la région a  été désignée réserve forestière en 1892. Puis, en 2002, la Beaver Hills Initiative a été créée pour mobiliser et éduquer la communauté sur la manière de concilier le développement et la conservation environnementale. Grâce aux efforts de ce regroupement, les collines Beaver sont devenues une réserve de biosphère en 2016, une désignation de l’UNESCO qui reconnaît la cohabitation harmonieuse de la population et de la nature.

Ces trois nouveaux sites de conservation sont situés dans la zone tampon de la réserve de biosphère des collines Beaver. Elles fourniront un important habitat indigène aux nombreuses espèces d’oiseaux et d’animaux qui vivent et migrent dans la région.

Depuis toujours, la communauté contribue largement à maintenir les collines Beaver intactes. Cependant, la grande région qui entoure les aires protégées est aujourd’hui rapidement convertie et modifiée en vue de son développement et de son aménagement.

CNC sollicite l’aide de la population de l’Alberta pour protéger cette région et son patrimoine naturel et d’en faire un lieu dont seront fiers tous ceux et celles qui viennent profiter des attraits récréatifs des collines Beaver.

Pour en savoir plus ou pour vous impliquer, visitez KeeptheBeaverHillsWild.com (en anglais).

Citations

« Les gens de l’Alberta sont chanceux d’avoir accès à de merveilleux paysages naturels. En plus, celui-ci est d’importance mondiale et situé dans notre arrière-cour. Conservation de la nature Canada, nos partenaires en conservation et des communautés locales ont l’occasion de conserver cet incroyable trésor naturel pour le futur.  Nous avons déjà fait un important travail dans cette région et nous nous réjouissons de ce que nous pourrons accomplir grâce au soutien de tous nos sympathisants et sympathisantes. »
- Bob Demulder, Vice-président de la région de l’Alberta, Conservation de la nature Canada

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir Conservation de la nature Canada dans la protection d’un habitat important de la biosphère de Beaver Hills. Grâce au Programme de conservation du patrimoine naturel du Fonds de la nature du Canada et au Programme des dons écologiques, nous veillons à ce que les espèces sauvages puissent prospérer pour les générations à venir et nous progressons vers notre objectif de conserver un quart des terres du Canada d’ici 2025. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • CNC mène des activités dans la région des collines de Beaver depuis 2002.
  • Ce n’est pas la première fois que CNC travaille à la création d’une zone plus vaste de conservation en bordure d’une zone déjà protégée. En travaillant avec des exploitants de ranchs, des membres de la communauté et des organisations partenaires faisant partie du Projet du parc Waterton, CNC a contribué à créer une zone tampon de paysage intact dont la taille correspond à un tiers de celle du parc lui-même. CNC espère être en mesure de reproduire ce travail dans la région des collines Beaver.
  • La campagne Keep the Beaver Hills Wild sera un effort à long terme qui reconnaît non seulement le travail de CNC dans la région, mais aussi les décennies de travaux de conservation effectués dans le passé et les nombreux autres sites de conservation qui seront acquis par des organisations partenaires qui travaillent également dans la région.
  • Pour en savoir plus sur le Programme des dons écologiques, visitez canada.ca/dons-ecologiques.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre. En Alberta, 445 000 hectares (1,1 million d’acres) des terres et des eaux les plus importantes sur le plan écologique ont été conservés. Pour en savoir plus, visitez conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique destiné à soutenir la création de nouvelles aires protégées et de conservation par l’acquisition de terres privées et de droits sur celles-ci. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. Les fonds que le gouvernement fédéral investit dans le programme sont bonifiés par des contributions de contrepartie amassées par CNC et ses partenaires, Canards Illimités Canada ainsi que la communauté canadienne des organismes de conservation.

Vidéos et photos

Des séquences vidéo non montées et des images sont disponibles ici.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Carys Richards
Coordonnatrice des communications - Région de l'Alberta
403 515-6861

Pleins feux sur nos sympathisants

Renouvelez votre soutien en 2020