Aire de conservation Midgeley

Midgeley, C.-B. (Photo de Steve Ogle)

Midgeley, C.-B. (Photo de Steve Ogle)

L’aire de conservation Midgeley est le plus récent ajout à l’initiative de Conservation de la nature Canada (CNC) pour la création d’un corridor faunique au sud-est de la Colombie-Britannique. Ce projet a pour but de permettre une meilleure connectivité entre une population isolée de grizzlis et une population plus abondante d’ours dans l’est.

Le projet a été nommé corridor de conservation Frog Bear, en l’honneur du nom anglais des deux espèces importantes qui bénéficieront de ces mesures de conservation : le grizzli et la grenouille léopard. Cette initiative a pour cible certaines terres de la vallée de Creston, qu’une population de grizzlis  en péril utilise fréquemment lors de ses déplacements entre les chaînes de montagnes Selkirk et Purcell. À ce jour, quatre propriétés ont été conservées dans le cadre de ce projet de corridor faunique.

Valeur écologique

Dans une perspective à long terme, pour la survie de cette espèce dans cette partie de la province, il est considéré comme essentiel que la population menacée de grizzlis du sud des Selkirk puisse établir des contacts avec l’abondante population de grizzlis de l’est. Les biologistes ont reconnu que les terres conservées sont des domaines essentiels, utilisés par les ours lorsqu’ils se déplacent dans la vallée.

Midgeley est une propriété boisée de 162 acres (65 hectares), située à l’extrémité ouest de la vallée et servant de passerelle aux ours qui descendent de la montagne. La terre a été achetée de Wynndel Box and Lumber, société établie à Creston, et elle est adjacente à la Creston Valley Wildlife Management Area (aire de gestion de la faune de la vallée de Creston).

Habitat faunique

Le nom de corridor Frog Bear vient du fait que deux espèces surtout bénéficieront de ces mesures de conservation : l’ours grizzli et la grenouille léopard. La population de grizzlis du sud de Selkirks est effectivement considérée comme menacée, surtout parce qu’elle se trouve isolée de la population d’ours plus grande située à l’est de la chaîne de montagnes Purcell. La vallée abrite également le seul site de reproduction connu en Colombie-Britannique de la grenouille léopard, une espèce en voie de disparition.

D’autres espèces rares ont été identifiées dans la vallée de Creston, y compris le boa caoutchouc, le grand héron, le butor d’Amérique et le petit-duc des montagnes.

Partenaires de conservation

L’initiative Yellowstone to Yukon Conservation (Y2Y) joue un rôle essentiel dans ce projet. Cette organisation, conjointe aux États-Unis et au Canada, veille à s’assurer que les animaux sauvages puissent effectuer leurs déplacements en dépit de la présence et des activités humaines sur un territoire de 1,3 km2, de Yellowstone jusqu’au Yukon. En plus d’avoir financé la moitié de l’achat de la propriété Midgeley, Y2Y a également contribué à subventionner la recherche qui a permis de reconnaître l’importance de cette parcelle de territoire.

Le Groupe Banque TD (par l’entremise de son programme Forêts TD), le Columbia Basin Trust, le Fish and Wildlife Compensation Program, la Fondation canadienne Donner et le Kootenay Conservation Program ont consenti des fonds supplémentaires pour ce projet.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien