Réserve naturelle Elizabeth Walsh, Î.-P.-É. (Photo de CNC)

Réserve naturelle Elizabeth Walsh, Î.-P.-É. (Photo de CNC)

Conservation de la nature Canada protège une petite parcelle d’une grande importance pour les espèces sauvages à l’Île-du-Prince-Édouard

15 juin 2021
Howe Bay, Île-du-Prince-Édouard

 

Conservation de la nature Canada (CNC) annonce la protection, près de la municipalité de Souris, d’une parcelle forestière qui, malgré sa petite taille, est d’une grande importance écologique.

L’organisme de bienfaisance voué à la conservation des milieux naturels a en effet conservé une terre rectangulaire de 3,5 hectares (8,5 acres) à Howe Bay. Le site, qui était auparavant une ferme familiale, constituait la parcelle manquante pour compléter la réserve naturelle Elizabeth Walsh de CNC. Cette acquisition permet donc de créer une réserve naturelle ininterrompue et de prévenir la fragmentation du secteur. 

La réserve naturelle Elizabeth Walsh de CNC se trouve à un endroit stratégique à proximité de l’aire naturelle Sailor’s Hope Bog et de l’aire de gestion de la faune Grove Pine/Big Brook, toutes deux protégées par le Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard. Ce secteur de l’est du comté de Kings est l’un des endroits les moins peuplés de la province et abrite de vastes corridors forestiers intacts.

La propriété nouvellement acquise abrite une variété d’arbres typiques de la forêt acadienne, dont l’épinette noire, le peuplier faux-tremble, le sapin baumier, le bouleau à papier et l’érable rouge. Les grands peupliers qui s’y trouvent fournissent un habitat idéal aux espèces qui creusent des cavités et y habitent, comme le pic mineur et le pic chevelu. Ces grands arbres sont souvent utilisés par d’autres espèces qui habitent dans des cavités, dont l’écureuil roux et le grand polatouche, aussi appelé écureuil volant. Les oiseaux que l’on peut observer sur place incluent la mésange à tête noire, la sittelle à poitrine rousse, la paruline à gorge noire, la paruline couronnée et la grive à dos olive. 

Ce projet de conservation a été rendu possible grâce au généreux appui de donatrices et donateurs privés, de la Fondation Hewitt, de la Fondation Écho, et du PEI Wildlife Conservation Fund, ainsi qu’au financement du Gouvernement du Canada par l’entremise du Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du Fonds pour la nature du Canada. La propriété sera protégée en vertu de la Natural Area Protection Act de l’Île-du-Prince-Édouard, une loi provinciale destinée à mettre les aires naturelles à l’abri de tout développement futur.

Citations

« Grâce au généreux soutien de ses donatrices, donateurs et partenaires, Conservation de la nature Canada a pu protéger la parcelle qu’il manquait à cette réserve naturelle. Beaucoup d’espèces sauvages ont besoin d’habitats forestiers non fragmentés pour prospérer. Par conséquent, plus nous pouvons créer d’aires protégées ininterrompues, mieux c’est. CNC est ravi de protéger des parties du patrimoine naturel de l’Île-du-Prince-Édouard pour que les espèces sauvages et la population puissent en profiter à long terme. »
Lanna Campbell, directrice des programmes de CNC pour l’Î.-P.-É.

« Notre environnement naturel est au cœur même de notre identité, ici, à l’Île-du-Prince-Édouard. Je suis très heureux que nous fassions l’acquisition de nouvelles terres à protéger dans la baie Howe, et c’est une autre étape importante vers notre objectif visant à conserver un quart de nos terres et de nos océans d’ici 2025. »
- L’honorable Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et député de Cardigan

Fait saillant

  • La réserve naturelle Elizabeth Walsh, créée en 2019, a été ainsi nommée en mémoire d’une tante bien-aimée. Après le décès de ses frères pendant la grippe espagnole de 1918, la grande tante « Lizzie » (Elizabeth) a cultivé la terre seule pendant des décennies. Sa famille a généreusement fait don de la terre à CNC en son nom. La réserve permet de protéger 12,5 hectares (31 acres) de forêt acadienne, où poussent des trembles de 60 à 80 ans. Bien que la forêt acadienne couvre la majeure partie des Maritimes, les peuplements anciens sont rares.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont plus de 32 979 hectares (81 494 acres) dans les provinces de l’Atlantique. Pour en savoir plus : conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique destiné à soutenir la création de nouvelles aires protégées et de conservation par l’acquisition de terres privées et de droits sur celles-ci. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. Les fonds qui y sont investis par le gouvernement fédéral sont bonifiés par des contributions de contrepartie amassées par CNC et ses partenaires, Canards Illimités Canada ainsi que la communauté canadienne des organismes de conservation.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Andrew Holland
Directeur, Relations avec les médias
Bureau : 1 877 231-4400 | Cell. : 506 260-0469

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien