Création de la réserve naturelle Mel et Camilla MacPhee à Kingsboro

15 août 2019
Souris, Î.-P.-É.

 

Grâce à un don de milieux humides et forestiers abritant des plantes rares et des espèces en péril

La générosité d’une famille de l’Île-du-Prince-Édouard a permis à Conservation de la nature Canada (CNC) de conserver 91 hectares (226 acres) de milieux humides et de forêts de feuillus rares à Kingsboro, près de Souris. La propriété, d’une grande valeur écologique, a été donnée par Camilla MacPhee et sa famille, en mémoire de Melvin MacPhee, époux de Mme MacPhee et homme d’affaires bien connu à Souris.

Melvin MacPhee a commencé à travailler à 13 ans à l’épicerie de ses parents, qui a plus tard pris le nom de Clover Farm. Dans les années 1980, il a développé le centre commercial de Souris (Souris Mall), ce qui a fait de lui l’un des principaux employeurs de la localité. Généralement reconnu comme un chef d’entreprise soucieux de sa collectivité, M. MacPhee a été intronisé au Temple de la renommée du commerce de l’Île-du-Prince-Édouard. Il est décédé en 2010, à l’âge de 79 ans.

La réserve naturelle Mel et Camilla MacPhee abrite une vaste tourbière non perturbée. Ce type de milieu humide d’eau douce est rare dans la province. La tourbière est entourée d’une forêt mature d’érables rouges, d’érables à sucre et de bouleaux jaunes, une combinaison de feuillus indigènes désormais peu commune à l’Î.-P.-É. Le secteur fournit un habitat au pioui de l’Est (espèce préoccupante) et à la paruline du Canada (espèce menacée), deux oiseaux figurant sur la liste de la Loi sur les espèces en péril du Canada, ainsi qu’à de nombreux végétaux rares à l’échelle provinciale, comme le géranium de Robert et le trille penché.

En plus de ses caractéristiques rares, la nouvelle réserve naturelle présente une grande importance sur le plan de la conservation puisqu’elle se trouve à peu près à mi-chemin entre la tourbière d’East Baltic et la Zone de protection marine de Basin Head, ce qui permet de créer un réseau plus vaste de milieux naturels protégés dans l’est de l’Î.-P.-É. Les tourbières sont de précieux écosystèmes aux multiples fonctions : ils offrent un habitat à la faune et à la flore, filtrent l’eau, réduisent les risques d’inondation et contribuent à atténuer les effets des changements climatiques en stockant le carbone.

Ce projet de conservation a été réalisé avec l’appui financier du Gouvernement du Canada et son programme Démarrage rapide, dans le cadre du Fonds de la nature du Canada. Les projets menés par l’entremise du programme Démarrage rapide permettent de faire progresser le Canada dans l’atteinte de son engagement à protéger au moins 17 % de sa superficie terrestre et d’eaux intérieures et 10 % de ses zones côtières marines d’ici 2020. Une partie de ce projet a fait l’objet d’un don dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux particuliers et entreprises qui font don de terres écosensibles.

CNC tient également à remercier les autres contributeurs du projet, incluant la Province de l’Île-du-Prince-Édouard, le PEI Wildlife Conservation Fund et la succession de Heather McLaren.

Citations

« À Conservation de la nature Canada, nous sommes ravis de conserver cette forêt et cette tourbière exceptionnelles. Nous sommes très reconnaissants envers la famille MacPhee pour ce don d’une extraordinaire générosité. Je tiens aussi à remercier le gouvernement fédéral pour son appui à ce projet de conservation, par l’entremise du programme Démarrage rapide. Ce projet permet à CNC de créer une nouvelle aire naturelle à l’Î.‑P.‑É., et nous avons hâte d’augmenter la superficie protégée. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec les propriétaires fonciers qui souhaitent conserver plus de terres à Kingsboro. »
- Lanna Campbell, directrice des programmes à CNC, région de l’Île-du-Prince-Édouard

« Avec l’aide de partenaires comme Conservation de la nature Canada et la générosité de donateurs comme Camilla MacPhee et sa famille, nous faisons de vrais progrès vers l’atteinte de notre objectif qui consiste à doubler la superficie de nature protégée dans les terres et les océans du Canada. Le don de cette terre n’aura pas uniquement des effets positifs sur notre environnement; il contribuera également à faire de l’Île-du-Prince-Édouard un milieu de vie encore plus agréable pour tous les habitants de l’île. »
- Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et député de Cardigan

« Mel, mon mari, a consacré toute sa vie à sa famille, à son entreprise et aux gens de Souris. Nous avons eu la chance d’élever 7 enfants à Souris, et nous sommes heureux de faire don de cette forêt et cette tourbière magnifiques à Conservation de la nature Canada en mémoire de Mel. Redonner à notre communauté a toujours été important pour Mel et moi et continuera de l’être. Cela me procure une grande tranquillité d’esprit de savoir que la réserve naturelle Mel et Camilla MacPhee sera toujours un refuge pour les espèces sauvages et un trésor naturel pour cette communauté si chère à Mel et à moi. »
- Camilla MacPhee, donatrice de la propriété

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont conservé 31 000 hectares (77 000 acres) dans les provinces de l’Atlantique. Pour en savoir plus, visitez conservationdelanature.ca.

Le programme Démarrage rapide fait partie du Fonds de la nature du Canada et de l’initiative Patrimoine naturel du Canada, le plus important investissement à ce jour dans la conservation de la nature par un gouvernement du Canada. Les fonds octroyés dans le cadre du programme servent à appuyer des projets qui contribueront à maintenir l’élan d’En route vers l’objectif 1 du Canada, un engagement international pour la protection de la biodiversité. Les fonds du programme ont été dirigés vers les provinces, territoires, gouvernements autochtones et organismes sans but lucratif pour faire progresser des projets presque complets d’Aires protégées et de conservation autochtones (APCA) et autres projets aires protégées et conservées.

Liens d'intérêt

https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/financement-environnement/programme-dons-ecologiques.html

https://www.iucn.org/resources/issues-briefs/peatlands-and-climate-change (en anglais)

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Kathryn Morse
Directrice des communications - Région de l'Atlantique
1 866 319-5985

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien