Barbon de Gérard, prairie à herbes hautes, Man. (photo de CNC)

Barbon de Gérard, prairie à herbes hautes, Man. (photo de CNC)

Aire naturelle des prairies à herbes hautes

Les plus grandes parcelles encore intactes de prairie à herbes hautes au Canada se situent dans l’aire naturelle des prairies à herbes hautes. Comme il reste aujourd’hui moins d’un demi pour cent des prairies à herbes hautes d’origine en Amérique du Nord, ce milieu naturel représente un sanctuaire important pour les espèces végétales et animales autrefois abondantes dans la région.

Habitat

Cette aire abrite une diversité de types d’habitats : des prairies à herbes hautes humides et arides, des marais et des tourbières, des savanes et des forêts denses, des berges et des rivières.

Espèces

Environ 1 000 espèces utilisent ces habitats, plusieurs d’entre elles étant inscrites sur les listes des espèces en voie de disparition à l’échelle nationale ou provinciale. On y trouve la moitié de la population mondiale de platanthères blanchâtres de l’Ouest, une espèce en voie de disparition.

En ce qui a trait aux fleurs, plus particulièrement celles jugées en péril, leur survie dépend largement de la présence des pollinisateurs. Pour en savoir plus à leur sujet, visitez la page web de nos partenaires du Musée du Manitoba. Vous y apprendrez comment protéger l'habitat de certains pollinisateurs, en plus de pouvoir faire des visites virtuelles et explorer leur galerie des plantes et des pollinisateurs.

Menaces

Avant la colonisation par les Européens, les espèces indigènes présentes dans l’aire naturelle croissaient et évoluaient au rythme des feux de friches. Les feux récurrents façonnaient un paysage de prairies hautes et de savanes, alors qu’en l’absence de feux, les espèces ligneuses, comme le tremble et le saule des vanniers, empiétaient sur la prairie ouverte, entraînant une transformation des habitats vers un système dominé par les arbres et les arbustes.

Statut de conservation

Conservation de la nature Canada (CNC) possède actuellement plus de 23 000 acres (9 300 hectares) de terres dans cette aire naturelle et maintient une base d’opérations d’intendance dans la réserve des prairies à herbes hautes. CNC travaille en partenariat avec la section de The Nature Conservancy du Minnesota et d’autres partenaires de la conservation, en effectuant des brûlages dirigés qui reproduisent les conditions des feux de friches et maintiennent à leur état naturel les prairies ouvertes à herbes hautes.

CNC fait également appel à diverses activités agricoles, comme la fenaison et le broutage dirigé, comme outils de gestion des habitats, afin de limiter l’intrusion des espèces envahissantes.

Pleins feux sur nos sympathisants