Île Ephraim, N.-B. (Photo de CNC)

Île Ephraim, N.-B. (Photo de CNC)

Don de terres notable : une île et un marais salé du détroit de Northumberland sont conservés

21 octobre 2020
Sackville, N.-B.

 

Un grand marais salé et une île boisée adjacente dans le détroit de Northumberland ont été donnés à Conservation de la nature Canada (CNC) en tant qu’habitat faunique.

Glen Campbell et son épouse Jane-Anne ont fait don de l’île et du marais salé, d’une superficie totale de 58 hectares (142 acres), dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada. La nouvelle réserve naturelle d’Ephraim Island est située à 15 kilomètres au sud-ouest du pont de la Confédération et de la réserve nationale de faune de Cap-Jourimain. Dans le but d’éviter la destruction de cet habitat naturel, la famille Campbell a acquis l’île en 2001, alors qu’elle allait être subdivisée en lots de chalets.

Ce don de terres marque également une étape importante pour la conservation au pays, car il s’agit du 1 500e don écologique. Administré par Environnement et Changement climatique Canada depuis 1995, le Programme des dons écologiques permet aux Canadiennes et aux Canadiens possédant des terres écologiquement sensibles de protéger la nature et de laisser un héritage aux générations futures, tout en bénéficiant de meilleurs avantages fiscaux. Bon nombre de ces dons écologiques comportent des aires désignées comme étant d’importance nationale ou provinciale, et plusieurs abritent certaines espèces en péril du Canada.

Environ 70 % de la réserve naturelle d’Ephraim Island est composée de marais salés, un type de milieu humide jugé d’importance provinciale en raison de sa valeur pour de nombreuses espèces, en particulier les oiseaux de rivage. Ce projet de conservation contribue aussi à la protection de l’habitat vital de la faune dans une aire côtière de plus en plus soumise à des pressions en faveur de la construction de chalets. La réserve est située sur la voie migratoire de l’Atlantique, l’un des plus importants corridors pour la migration des oiseaux en Amérique du Nord. De nombreuses espèces d’oiseaux de rivage et d’autres oiseaux migrateurs, dont le grand héron, le chevalier semipalmé (un oiseau de rivage rare dans la province), le canard noir, la sarcelle d’hiver, le grand chevalier, le bécasseau semipalmé et le pluvier semipalmé, dépendent du marais salé et de l’habitat environnant. Des plantes rares, comme le carex salin, le chou puant et la goodyérie panachée, prospèrent également dans la réserve naturelle.

On estime que 65 % des habitats de marais salés des Maritimes ont été perdus en raison du développement côtier au cours des 300 dernières années. Les marais salés non perturbés de la région sont des aires de conservation prioritaires, car ils offrent un riche habitat à de nombreuses espèces, particulièrement aux oiseaux de rivage qui sont menacés ou dont les populations sont en déclin.

En plus du don de terres effectué dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada, ce projet de conservation a bénéficié de l’appui du U.S. Fish and Wildlife Service et de la Fondation Crabtree. Glen et Jane-Anne Campbell ont aussi contribué au Fonds de dotation pour l’intendance de CNC pour appuyer la gestion à long terme des terres protégées au Nouveau-Brunswick.

Citations

« Il y a de nombreuses années, ma femme et moi sommes tombés sur une belle île du Nouveau-Brunswick et un marais salé qui étaient sur le point d’accueillir des chalets. Pour nous assurer que l’endroit demeure à l’état sauvage, nous avons acheté cette terre. Travailler en collaboration avec Conservation de la nature Canada a été pour nous une expérience très satisfaisante et nous a permis d’atteindre ces objectifs : la création d’une réserve naturelle permanente et d’un refuge pour les oiseaux de rivage et la faune. »
- Glen Campbell, donateur de terres

« Nous sommes ravis d’avoir contribué à la protection de ce littoral et de ce marais salé pour les nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs et les autres espèces sauvages qui en dépendent. Nous sommes très reconnaissants envers Glen et Jane-Anne Campbell, ainsi qu’envers le Gouvernement du Canada, la Fondation Crabtree et le U.S. Fish and Wildlife Service pour avoir permis de garantir que cette magnifique aire côtière demeurera à jamais à l’état naturel et qu’elle soit un refuge pour la faune. »
- Paula Noël, directrice de programmes, Nouveau-Brunswick, Conservation de la nature Canada

« Un merci tout spécial à Glen et à Jane-Anne Campbell qui ont fait don de cette terre de 58 hectares au moyen du Programme des dons écologiques. Leur geste marque un jalon important, puisqu’il s’agit du 1 500e don écologique à être effectué et qu’il permettra de conserver cette parcelle de terre pour les générations à venir. Nous sommes fiers de travailler avec des donateurs comme la famille Campbell et des partenaires bénéficiaires comme Conservation de la nature Canada pour réaliser des projets de conservation à l’image de celui-ci, qui nous aident à progresser vers l’atteinte de notre objectif qui vise à conserver un quart des terres et un quart des océans au Canada d’ici 2025. »
- L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont 32 845 hectares (81 163 acres) au Canada Atlantique.
Pour en savoir plus :conservationdelanature.ca.

Cette propriété a fait l’objet d’un don dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada, qui offrent d’importants avantages fiscaux aux particuliers ou aux sociétés qui font don de terres ayant une valeur écologique. Cliquer ici pour en savoir plus sur le Programme de dons écologiques :

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Andrew Holland
Directeur, Relations avec les médias
Bureau : 1 877 231-4400 | Cell. : 506 260-0469

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien