Pour la survie d’un oiseau chanteur en voie de disparition

10 juillet 2017
Napanee, ON

 

Conservation de la nature Canada protège un important habitat pour les oiseaux de prairie, dont la pie-grièche migratrice de l’Est, une espèce en voie de disparition

Conservation de la nature Canada (CNC) annonce l’agrandissement d’une importante aire de conservation de l’est de l’Ontario. L’organisme sans but lucratif a acquis 16 hectares (40 acres) d’habitats clés qui seront conservés au sein de la réserve naturelle des alvars de la plaine de Napanee.

La propriété constitue une importante zone de reproduction et d’alimentation pour de nombreux oiseaux de prairie, dont la pie-grièche migratrice de l’Est, une espèce en voie de disparition. Le site, qui se trouve dans la Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO) de la plaine calcaire de Napanee (Napanee Limestone Plain), abrite des alvars, un type d’habitat rare à l’échelle mondiale.

La pie-grièche migratrice de l’Est, l’une des espèces connaissant le déclin le plus rapide en Amérique du Nord, est le parfait exemple d’une espèce sensible à la superficie de l’habitat. En effet, elle dépend de vastes espaces dégagés pour faire son nid. Malheureusement, peu de sites de nidification habituels et protégés subsistent pour la pie-grièche migratrice de l’Est dont on estime qu’il reste moins de 30 couples nicheurs à l’état sauvage en Amérique du Nord.

La plaine de Napanee, l’un des plus vastes paysages de plaine calcaire du continent nord-américain, constitue un riche complexe de milieux humides, de forêts, de lacs, de prairies et d’alvars, ces derniers étant un type d’habitat rare que l’on ne retrouve qu’à quelques endroits dans le monde. Il s’agit également de l’un des endroits où CNC a établi un partenariat avec Conservation de la faune au Canada afin de contribuer aux mesures de rétablissement de la pie-grièche.

L’aire naturelle de la plaine de Napanee abrite plusieurs espèces en péril, dont la tortue mouchetée, la couleuvre tachetée, le petit blongios (oiseau aquatique) et le noyer cendré. Elle abrite également trois types de communautés végétales en péril à l’échelle mondiale que l’on retrouve dans les habitats de type alvar.

Ce projet de Conservation de la nature Canada a reçu un généreux appui financier du Gouvernement du Canada par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles. Des donateurs privés, dont l’organisme Kingston Field Naturalists, ont fourni des fonds de contrepartie indispensables au projet. À ce jour, CNC a protégé plus de 747 hectares (1 846 acres) dans la région de la plaine de Napanee.

Citations

« La plaine de Napanee et ses alvars, qui constituent un habitat rare dans le monde, sont extrêmement importants en Ontario. C’est pourquoi nous devons nous efforcer d’en préserver la biodiversité, non seulement pour les espèces qui en dépendent, mais également au bénéfice des générations actuelles et futures. » James Duncan, vice-président de Conservation de la nature Canada – Région de l’Ontario

« Je tiens à féliciter Conservation de la nature Canada et à remercier les nombreux donateurs, dont Kingston Field Naturalists, qui ont contribué à la concrétisation de ce projet. Le Gouvernement du Canada est fier d’appuyer leurs efforts en matière de conservation dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles. Ensemble, nous protégerons la beauté naturelle de la plaine de Napanee pour les générations à venir. » Mike Bossio, député de Hastings–Lennox et Addington

Faits saillants  

  • Les alvars sont des habitats naturels dégagés, composés de calcaire ou de dolomie, parfois recouverts d’une mince couche de terre. En raison de cette mince couche ou de cette absence de terre, peu de plantes peuvent y pousser, ce qui en fait des habitats parfaitement adaptés aux besoins des oiseaux de prairie, dont la pie-grièche migratrice de l’Est.
  • La pie-grièche migratrice de l’Est est l’une des seules espèces d’oiseaux chanteurs prédateurs d’Amérique du Nord. En se servant de son robuste bec crochu, elle embroche ses proies, le plus souvent de gros insectes, sur des épines ou des barbelés. Comme les puissantes serres des rapaces lui font défaut, elle utilise cette technique pour déchiqueter et dévorer ses proies ou pour les stocker en vue d’un prochain repas.
  • La réserve naturelle des alvars de la plaine de Napanee fournit un habitat précieux à des pies-grièches de l’Est élevées en captivité et relâchées dans la nature et contribue au rétablissement de l’espèce.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres) d’un océan à l’autre, dont plus de 74 400 hectares (184 000 acres) en Ontario.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique dirigé par Conservation de la nature Canada (CNC). À ce jour, 277,5 millions de dollars ont été investis dans le PCZN par le Gouvernement du Canada. À ce montant viennent s’ajouter plus de 500 millions de dollars en fonds de contrepartie recueillis par CNC et ses partenaires afin de protéger le patrimoine naturel du Canada.

Images

https://extranet.itncc.org
Pour accéder à l’extranet, sélectionnez « Partner » dans le menu déroulant et entrez les renseignements ci-dessous.
Nom d’utilisateur : NccOntarioMedia
Mot de passe : nccM3di@

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Nicole Senyi
Directrice des communications - Région de l'Ontario
Cell. : 416 937-5079

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020