Vue imprenable qu’offre la pointe Verte, Golfe du Saint-Laurent, QC (Photo de CNC)

Vue imprenable qu’offre la pointe Verte, Golfe du Saint-Laurent, QC (Photo de CNC)

Une « force de la nature » au Québec prend sa retraite

02 juillet 2021
Montréal, Québec

 

Nathalie Zinger a contribué à diriger les efforts pour la protection de milieux humides, de forêts et de zones côtières d’importance

Après 14 ans à Conservation de la nature Canada (CNC), Nathalie Zinger, une figure importante du milieu de la conservation au Québec, prend sa retraite. Avant de se joindre à CNC, elle a œuvré auprès de la Fondation Québec-Labrador, de WWF-Canada et d’Héritage Montréal. Elle a aussi donné généreusement de son temps, en tant que directrice à Oiseaux Canada, gouverneure des Amis de la montagne et membre du conseil consultatif de la Faculté des sciences agricoles et environnementales de l’Université McGill.  

Sous sa direction, CNC a protégé des milliers d’hectares de terres privées à travers le Québec, de la vallée de l’Outaouais à la péninsule gaspésienne, en passant par la grande région de Montréal, et de la frontière américaine aux Laurentides et au-delà. Au Québec, ce sont 47 670 hectares (117 795 acres) d’habitats de grande valeur écologique qui sont maintenant conservés, dont une large part durant le mandat de Mme Zinger.

« J’aime bien parler avec des propriétaires fonciers qui ont pour vision ou pour souhait de voir leurs terres protégées à long terme, et leur permettre de réaliser leurs rêves, raconte-t-elle. Je ressens toujours de la fascination et une grande reconnaissance envers les personnes qui ont aussi cette vision de faire de la conservation de la nature une partie de leur héritage. Pouvoir travailler avec ces donatrices, donateurs et propriétaires pour faire de la conservation une réalité a été un privilège. »

Pendant 10 ans, Mme Zinger a été vice-présidente de CNC pour la région du Québec. Elle a contribué à la création de la vaste aire de conservation de Kenauk, située à 8 kilomètres au nord de Montebello, entre Ottawa et Montréal. Aussi connu sous le nom de « Seigneurie Papineau », Kenauk est l’ancienne propriété de la famille de Louis-Joseph Papineau, célèbre patriote élu député à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada en 1809. Ce projet de conservation est le plus vaste entrepris par CNC au Québec, et sans aucun doute l’un des plus grands au Canada. Il comprend plus de 60 lacs, dont plusieurs fréquentés par des plongeons huards. D’ouest en est, ce territoire s’étend sur 16 kilomètres et sur environ 21 kilomètres du sud au nord. Il abrite toutes les espèces d’oiseaux que l’on pourrait s’attendre à observer dans une aire naturelle située dans cette région du Canada.

À titre de directrice générale et secrétaire de l’organisme American Friends of Canadian Nature, Nathalie Zinger a contribué à susciter d’importants dons de terres et d’argent au sud de la frontière, lesquels permettent d’obtenir des fonds de contrepartie dans le but d’accélérer le rythme de la conservation des milieux naturels au Canada. 

À CNC, elle a également mis sur pied un programme visant à rendre les sites de conservation plus accessibles et informatifs pour le public. 

En 2012, Mme Zinger a reçu un prix de l’Université McGill remis aux diplômés distingués qui ont apporté une contribution exceptionnelle dans leur domaine. Elle est titulaire d’un baccalauréat en gestion de la faune et d’un diplôme d’études supérieures en études nordiques de l’Université McGill, ainsi que d’une maîtrise de la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal.

En 2013, Nathalie Zinger a été nommée au prestigieux Cercle des Phénix pour son importante contribution à la conservation, notamment celle du patrimoine naturel du Québec. Elle est également une artiste accomplie, travaillant principalement à l’aquarelle et à l’encre. Grâce à son carnet de croquis, qui n’est jamais loin d’elle, elle nous a souvent fait le récit de ses voyages au Canada et à l’étranger. Pour voir ses œuvres : www.instagram.com/nathaliezinger

Citations

« Nous portons tous un regard vers l’horizon, vers l’avenir. Cette curiosité nous anime et chez certains d’entre nous, elle se transforme en passion, en projet de Vie. C’est le cas de Nathalie. Pas à pas, elle a emprunté un sentier parfois accidenté, mais toujours prometteur et inspirant. Elle fut une première de cordée, loin devant nous elle savait nous inviter à partager ses défis, ses sommets à atteindre. Pour ma part, sa trace fut si marquante que je l’apporte dans mon sac à dos partout, partout où je vais. » 

– Bernard Voyer, explorateur et alpiniste, ambassadeur de Conservation de la nature Canada au Québec 

« J’ai rencontré Nathalie Zinger alors qu’elle débutait comme vice-présidente régionale au sein de CNC. Nathalie est une de ces rares personnes qui possèdent à la fois une grande compétence scientifique en matière de conservation de la nature et des habiletés de gestionnaire hors du commun. Tout au long de sa carrière, Nathalie a su rassembler une équipe dynamique, développer et faire progresser des projets structurants pour CNC tout en partageant sa vision d’une nature florissante, protégée et accessible à tous. » 

– Nathalie Pratte, présidente, Envirostratégies/Groupe Pratte et ex-présidente du Conseil d’administration de CNC

« Travailler avec Nathalie toutes ces années a été un réel privilège. Elle représente une force hautement respectée au sein du mouvement de la conservation au Québec. J’ai été très fier d’être présent à Québec en 2013 lorsqu’elle a remporté un prix Phénix, l’une des plus hautes distinctions dans le domaine. Elle pourra se prélasser longtemps dans la lumière de ses réalisations pendant sa retraite bien méritée. » 

– Stephen Lloyd, avocat et ex-président du conseil de Conservation de la nature Canada au Québec.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont plus de 48 000 au Québec. 

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Jensen Edwards
Responsable des relations avec les médias
Cell. 438 885-9157

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien