Jaseur d'Amérique (Photo de Bill Caulfeild Browne)

Jaseur d'Amérique (Photo de Bill Caulfeild Browne)

Au Canada, la nature procure un répit aux personnes épuisées par la pandémie

01 février 2021
Québec

 

Neuf personnes sur dix accordent plus d’importance que jamais à la nature

Les Canadiennes et les Canadiens se sont tournés en grand nombre vers la nature pour faire face aux impacts de la COVID-19. Selon les résultats d’un nouveau sondage Ipsos pour le compte de Conservation de la nature Canada (CNC), 94 % des gens estiment que le temps passé dans la nature les a aidés à soulager le stress et l’anxiété engendrés par la deuxième vague de la pandémie. Plus de 85 % des personnes interrogées affirment que l’accès à la nature a joué un rôle important dans le maintien de leur santé mentale. Enfin, trois personnes sur quatre estiment que le temps passé en plein air est plus important que jamais pour eux.  

Depuis le début de la pandémie, les Canadiennes et les Canadiens font état d’une plus grande conscience de la nature dans leur vie, que ce soit en remarquant la présence d’oiseaux dans leur arrière-cour et de renards en milieu urbain, ou encore par une utilisation accrue des sentiers et des parcs. Ce sondage est l’un des premiers à tenter de mesurer ce phénomène. Ses résultats renforcent d’ailleurs l’idée qu’un lien très étroit règne entre la nature et la santé.

L’air pur, l’eau potable et les aliments sains sont tous issus de la nature. À une époque où la santé est une priorité absolue pour la population du pays, neuf personnes sur dix affirment que nous devons investir davantage dans la restauration et les soins apportés aux espaces naturels qui assurent notre subsistance. En prenant soin de la nature, nous prenons soin les uns des autres.

Ce sondage coïncide avec la clôture de la campagne Laissez votre signature de Conservation de la nature Canada, la campagne de financement la plus ambitieuse jamais menée au pays en faveur de la nature. Cette dernière a mobilisé des milliers de personnes qui ont pris en main la conservation en donnant généreusement pour sauver les terres et les eaux dont nous dépendons tous. Grâce aux 750 millions de dollars d’ores et déjà investis, 115 000 kilomètres carrés de terres supplémentaires ont été protégés, ce qui représente une fois et demie la superficie du Nouveau-Brunswick. De plus, la campagne a permis de protéger l’habitat de 130 espèces en péril, dont 7 qui ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde!

Les dons faits à la campagne provenaient de partout au pays et auxquels se sont ajoutés des contributions d’entreprises et de gouvernements d’affiliations politiques variées.

Dans les faits, 94 % des Canadiennes et des Canadiens vivent dans un rayon de 100 kilomètres d’un projet de conservation réalisé grâce à la campagne Laissez votre signature. Toutefois, des dons ont aussi été faits par des personnes provenant de 40 pays différents, ce qui témoigne de l’importance mondiale de la conservation des terres, des eaux, de la faune et de la flore au Canada.

La campagne Laissez votre signature a renforcé l’engagement collectif du Canada envers la nature. Cependant, puisque tous les principaux types d’habitats sont toujours en déclin, combiné aux effets d’une pandémie mondiale et des changements climatiques, Conservation de la nature Canada s’engage à poursuivre sur cette lancée. Quand la conservation devient un mode de vie, elle profite à tous.

Citations

Catherine Grenier (Photo de Geneviève Lesieur)

Catherine Grenier (Photo de Geneviève Lesieur)

« Notre mission de conservation n’a jamais été aussi opportune. La nature est une bouée de sauvetage pour de nombreuses personnes alors que nous devons faire face aux impacts d’une pandémie mondiale. La campagne Laissez votre signature a permis d’obtenir des résultats en matière de conservation au moment même où les Canadiennes et les Canadiens en avaient le plus besoin! Je tiens à remercier nos donatrices, donateurs et bénévoles. Grâce à votre contribution et à votre participation inégalée dans le cadre de cette campagne, vous avez fait une réelle différence dans la vie de nombreuses personnes. Ensemble, nous nous engageons à en faire davantage pour que la nature qui nous est si chère aujourd’hui soit là pour les générations à venir. »
- Catherine Grenier, présidente et chef de la direction, Conservation de la nature Canada

 

 

Nathalie Pratte (Photo de Monic Richard)

Nathalie Pratte (Photo de Monic Richard)

« Les Québécois ont décidé d’investir dans la nature de manière considérable au moment où nous en avons tous le plus besoin. Grâce à la générosité des donateurs privés et publics, Conservation de la nature Canada a été en mesure de protéger 109 propriétés au Québec, pour un total de 21 000 hectares. La préservation de ces territoires favorise la protection d’espèces en situation précaire telles que le loup de l’Est, le chevalier cuivré, la gentiane de Victorin, et le satyre fauve des Maritimes. »
- Nathalie Pratte, membre du cabinet de campagne, elle a été présidente du Conseil d’Administration national de Conservation de la nature Canada et de celui du Québec.

 

 

 

Jean Laporte

Jean Laporte

« Au cours des dernières années, CNC a développé et mis en œuvre de nombreuses initiatives pour faire face aux enjeux des changements climatiques. Un beau défi dont les premiers résultats sont probants et porteurs d’espoir. Grâce à un large réseau de partenaires locaux, sur lesquels nous pouvons compter, les territoires protégés s’agrandissent. De plus, CNC a une équipe de gestionnaires expérimentée et professionnelle, ainsi que et des experts en biodiversité et en conservation qui nous permettent de fixer des objectifs ambitieux. L’organisme est ainsi au premier rang pour l’utilisation judicieuse des contributions des donateurs tel qu’avéré par Money Sense. Cette campagne a soulevé un soutien collectif et un élan de solidarité humaine unique et nous vous en remercions. Nous sommes déterminés, grâce à vous et avec vous, à relever les défis de la prochaine décennie. »
- Jean Laporte, vice-président de Conservation de la nature Canada au Québec

 

Faits saillants

  • CNC reconnaît que depuis des millénaires, les peuples autochtones ont protégé et veillé sur les espaces naturels, les plantes et les animaux qui se trouvent sur leurs territoires traditionnels. CNC s’efforce d’améliorer son engagement auprès des peuples et des communautés autochtones. Nous sommes heureux d’être un partenaire qui collabore et apporte son soutien dans différentes régions du pays et de contribuer à la conservation et aux activités d’intendance menées par les peuples autochtones. (https://www.natureconservancy.ca/fr/nos-actions/conservation-autochtone/)
  • La campagne Laissez votre signature est la manifestation d’un leadership mondial en action. Ses retombées en matière de conservation viennent appuyer l’engagement du Canada, visant à conserver 25 % de nos terres et de nos eaux d’ici 2025.
  • La nature purifie l’eau que nous buvons : la campagne Laissez votre signature a permis de protéger plus de 4 600 hectares (11 367 acres) d’eau douce et 15 500 hectares (38 301 acres) de milieux humides, pour une superficie totale équivalant à deux fois la taille de la ville de Vancouver.
  • La nature purifie l’air que nous respirons : la campagne Laissez votre signature a permis de protéger 300 000 hectares (741 316 acres) de forêts.
  • La nature nous fournit des espaces de loisirs et contribue à notre bien-être : 540 projets de conservation ont été complétés dans le cadre de la campagne Laissez votre signature. Ces espaces sont accessibles aux communautés locales à des fins récréatives.
  • 90 % des dons versés à la campagne Laissez votre signature étaient de moins de 1 000 $.
  • Au Québec, la campagne a permis de protéger des milieux naturels importants, tels que la tourbière du Lac-à-la-Tortue en Mauricie (la plus grande tourbière de la vallée du Saint-Laurent), le grand corridor forestier des montagnes Vertes dans les Cantons-de-l’Est (une des dernières régions du sud du Québec où subsistent de grandes étendues sauvages) et le grand territoire historique de Kenauk, situé à mi-chemin entre Ottawa et Montréal (un corridor forestier d’importance majeure pour le déplacement des espèces en lien avec les changements climatiques).
  • La protection des milieux aquatiques associée à l’un des plus grands fleuves du monde, le Saint-Laurent, demeure l’un des défis prioritaires sur lequel CNC se concentre pour les années à venir.
  • Au Québec, 87 millions de $ ont été investis dans la protection des milieux naturels grâce à la campagne.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont près de 48 000 au Québec.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 6240

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien