Ruisseau, montagnes Vertes du Nord (Photo de CNC)

Ruisseau, montagnes Vertes du Nord (Photo de CNC)

Des plantes envahissantes sous des bâches : plus efficace que de cacher la poussière sous le tapis

10 septembre 2021
Montérégie, Québec

 

Phragmites et toiles géotextiles... mais qu'est-ce qui se passe ici?!

La tourbière de Venise-Ouest chevauche les municipalités de Venise-en-Québec et de Saint-Georges-de-Clarenceville. La faune et la flore qu’elle abrite sont sensibles aux perturbations. Elle est d’ailleurs envahie par une espèce exotique envahissante : le roseau commun, aussi appelé le phragmite. Cette espèce dégrade la qualité des milieux humides privant les autres espèces de leurs habitats et les délogeant. Un envahisseur redoutable menaçant d’envahir complètement la réserve naturelle!

Conservation de la nature Canada (CNC), dont le territoire dans le secteur s’étend sur 380 hectares et comprend 80% de la tourbière, a lancé un projet d’envergure visant le contrôle et l’éradication du phragmite.

La première étape sur le terrain a été réalisée avec deux méthodes privilégiées : le fauchage répété et le bâchage, qui, combinés, maximisent les chances d’éradiquer les colonies de phragmites de la tourbière. L’équipe de CNC et ses partenaires ont recouvert la zone avec de grandes toiles de géotextile qui seront laissées en place plusieurs années afin de priver les racines des plantes d’oxygène.

Les interventions qui ont eu lieu à la fin du mois d’août sur une superficie de 0,15 hectare ont pu aider à conserver à la fois cet écosystème et les espèces à statut précaire qui y sont présentes, comme la renouée à feuilles d’arum et le chêne bicolore, toutes deux susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables au Québec (LEMV).

Cependant, d’autres colonies de phragmite ont été recensées ailleurs dans la réserve naturelle et menacent plusieurs espèces, telles que l’une des plus grandes colonies québécoises de thélyptère simulatrice et l’aster à rameaux étalés, désignés menacés au Québec, la woodwardie de Virginie et le caryer ovale, susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables selon la LEMV. Ainsi, d’autres interventions visant à éradiquer le phragmite seront prévues dans les prochaines années afin de préserver l’écosystème riche et fragile de la tourbière de Venise-Ouest.

Un projet qui se poursuivra sur 5 ans afin de maintenir la biodiversité de la réserve naturelle. Les lieux seront végétalisés avec des espèces indigènes par la suite, c’est-à-dire des espèces qui étaient déjà naturellement présentes, pour ainsi préserver ce milieu unique.

Remerciements

La conservation de ce site a bénéficié du soutien financier du gouvernement du Québec, par l’entremise du Projet de partenariat pour les milieux naturels, de la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et son partenaire financier Hydro-Québec, du U.S. Fish and Wildlife Service, en vertu de la North American Wetlands Conservation Act, de la Fondation Echo, de Tourisme Venise-en-Québec - Lac Champlain, de la Municipalité de Venise-en-Québec, de la Municipalité Saint-Georges-de-Clarenceville et de Sauve-Garde Nature. CNC tient aussi à remercier les propriétaires fonciers qui ont soutenu cette initiative de conservation, soit M. John Sauro, la famille Neville et Mme France Larochelle.

À propos

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares d’un océan à l’autre et à l’autre, dont plus de 48 000 hectares au Québec.

Le Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) est une subvention de plus de 53 millions de dollars échelonnée sur quatre ans, accordée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques à CNC. Il prévoit, par l’établissement de partenariats financiers avec les organismes de conservation de la province, un soutien à la réalisation d’initiatives de conservation volontaire en vue d’assurer la protection de milieux naturels d’intérêt. Le PPMN vise ainsi à développer et à consolider le réseau québécois d’aires protégées situées en terres privées.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C'est grâce à la contribution de plus d'un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2 000 organismes partout au Québec.

Le Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels est un programme d’aide financière de la Fondation de la faune du Québec réalisé en collaboration avec son partenaire financier Hydro-Québec. Il vise à soutenir des initiatives de mise en valeur, d’aménagement et d’implantation d’infrastructures facilitant l’accessibilité publique aux milieux naturels tout en assurant la protection de la biodiversité.

Le North American Wetlands Conservation Act (NAWCA) est un programme administré par le U.S. Fish & Wildlife Service. 

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Ania Wurster
Conseillère communications - marketing
514 415-4124

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien