Passage faunique Ivry, QC (Photo de CNC)

Passage faunique Ivry, QC (Photo de CNC)

Conservation de la nature Canada veut améliorer la sécurité sur la route 117

19 août 2019
Ivry-sur-le-Lac, QC

 

Un nouveau projet d’aménagement de passage faunique dans les Laurentides voit le jour

Les efforts de Conservation de la nature Canada (CNC) pour améliorer la sécurité des automobilistes et des animaux dans les Laurentides se poursuivent.

L’organisme sans but lucratif de conservation de terres privées annonce l’acquisition d’une terre de 27 hectares à Ivry-sur-le-Lac. Ce site d’une grande richesse écologique occupe une position stratégique le long de la route 117. En effet, l’objectif est d’utiliser la propriété pour concrétiser l’aménagement d’un passage faunique qui permettra de réduire les collisions entre les automobilistes et les animaux.

Cette acquisition s’inscrit dans un projet de connectivité à plus large échelle. L’organisme de bienfaisance travaille, de concert avec des partenaires, à consolider des corridors écologiques dans toute la province.  

Sur la propriété se trouve un tunnel traversé par la route du P’tit Train-du-Nord, une piste cyclable de la région, où trois caméras ont été installées afin de documenter le passage des animaux. Les informations recueillies permettront d’élaborer, dès 2020, un projet d’aménagement en partenariat avec Conservation Manitou, Éco-Corridors laurentiens, la MRC des Laurentides, la Corporation du parc linéaire du P’tit Train du Nord, la Fondation Woodcock, Sentier Transcanadien, la Fondation de la faune du Québec et Hydro-Québec.

La propriété, nommée « passage faunique Ivry», est en grande partie recouverte de forêts, et comprend aussi un milieu humide. On y trouve une grande diversité d’espèces végétales, dont l’érable à sucre, le bouleau jaune et le sapin baumier, ainsi qu’un grand nombre d’espèces animales, comme le coyote, l’orignal, ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux aquatiques et forestiers.

Ce milieu, à flanc de montagne, se situe à mi-chemin entre deux étendues forestières d’importance régionale : la réserve écologique Jackrabbit au sud-ouest et le parc national du Mont-Tremblant au nord-est. Riches en biodiversité, ces zones naturelles sont entre autres fréquentées par des mammifères à grand domaine vital, tel que l’orignal, c’est-à-dire qui ont besoin de parcourir de grandes distances pour combler leurs besoins. Le maintien d’espaces naturels entre ces grands milieux facilite les déplacements de ces espèces.

« Ces milieux se font plus rares avec les pressions de développement toujours croissantes. Ce lieu est donc propice à l’installation de passages fauniques, ces infrastructures qui permettent aux animaux de traverser les routes de façon sécuritaire », explique Annie Ferland, chargée de projets à Conservation de la nature Canada au Québec.

Remerciements

L’acquisition de la propriété par Conservation de la nature Canada a été rendue possible grâce à la participation financière du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques par l’intermédiaire du projet Ensemble pour la nature, du gouvernement du Canada dans le cadre du Programme pour la conservation du patrimoine naturel, d’Hydro-Québec, de la Fondation de la faune du Québec, de la MRC des Laurentides, dans le cadre du Fonds de développement du territoire, et du U.S. Fish & Wildlife Service. CNC tient également à remercier l’organisme Conservation Manitou pour sa contribution importante au projet.

Cette acquisition a été réalisée dans le cadre du projet de Conservation de la nature Canada « Les Corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques ». Ce projet est rendu possible grâce au programme Action-Climat Québec, financé par le Fonds vert.

Citations

« Les aires protégées constituent l’une de nos pièces maîtresses pour assurer la préservation du patrimoine naturel québécois. À ce chapitre, la protection d’un territoire à Ivry-sur-le-Lac assurera non seulement la conservation de milieux naturels qui représentent de précieux habitats pour les espèces fauniques et floristiques qui y ont été recensées, mais elle contribuera à l’établissement d’un corridor de dispersion pour ces mêmes espèces. Je suis fier que le gouvernement du Québec contribue à une telle initiative de protection. » – Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et député de Deux-Montagnes.


« Au nom de ma collègue Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je suis fier d’annoncer l’expansion des aires protégées pour conserver des habitats fauniques importants ici au Québec. Grâce à cet investissement, nous participons aux progrès visant à doubler la superficie de nature protégée dans les terres et les océans du Canada. Merci à Conservation de la nature Canada pour l’initiative de ce passage faunique! Quel autre bel exemple de partenariat à succès motivé par un souhait commun de protéger la flore et la faune! » – David Graham, député de Laurentides–Labelle

« Protéger les écosystèmes en favorisant la connectivité des habitats naturels fait partie intégrante de nos orientations d’entreprise sur la biodiversité. Nous sommes heureux de contribuer au projet du passage faunique de la route 117, qui s’ajoute aux nombreuses mesures que nous mettons de l’avant pour protéger la faune et la flore. » - Marie-Julie Archambault, directrice – Environnement à Hydro-Québec.

« Via son fonds de développement du territoire, la MRC des Laurentides est heureuse de participer à la réalisation de ce projet, lequel s’inscrit concrètement à l’intérieur de sa Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie, et ce, de façon durable. » – Marc L'Heureux, préfet de la MRC des Laurentides.

« Je suis ravi que le passage faunique d'Ivry devienne réalité. Il y a trois ans, nous avons eu l’idée de pouvoir connecter les milieux naturels protégés par Conservation Manitou au sud de la route 117 à ceux protégés par CNC au nord. Ivry-sur-le-Lac est située dans une zone stratégique pour le déplacement de la faune, et la municipalité et ses résidents sont des chefs de file en matière de protection de l'environnement. Il convient donc que le premier passage faunique dans les Laurentides soit situé à Ivry. » – Stephen Takacsy, président de Conservation Manitou.  

« Au nom de ma collègue Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je suis fier d’annoncer l’expansion des aires protégées pour conserver des habitats fauniques importants ici au Québec. Grâce à cet investissement, nous participons aux progrès visant à doubler la superficie de nature protégée dans les terres et les océans du Canada. Merci à Conservation de la nature Canada pour l’initiative de ce passage faunique! Quel autre bel exemple de partenariat à succès motivé par un souhait commun de protéger la flore et la faune! »
– David Graham, député de Laurentides–Labelle

Faits saillants

  • L’acquisition de cette propriété constitue un atout dans un contexte de lutte contre les changements climatiques. En effet, en raison de ces changements, un grand nombre d’espèces animales et végétales seront amenées à migrer ou à se disperser vers le nord pour trouver des habitats qui leur sont favorables. Le maintien de corridors naturels qui leur permettent de se déplacer est essentiel à leur adaptation aux nouvelles réalités climatiques.
  • Les 27 hectares nouvellement acquis s’ajoutent aux 288 hectares déjà protégés par CNC dans ce secteur. L’organisme Conservation Manitou, partenaire de CNC, y protège également 538 hectares autour du lac Manitou.

À propos

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, l’organisme de bienfaisance a protégé plus de 45 000 hectares de sites exceptionnels au Québec. C’est en acquérant et en protégeant ces milieux naturels qu’il est possible de les rendre accessibles aux générations présentes et futures. Pour plus d'information, visitez conservationdelanature.ca.

Le projet Ensemble pour la nature est une subvention de 15 millions de dollars échelonnée sur trois ans accordée à CNC par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Il vise l’établissement de partenariats financiers et l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec d’ici le 31 mars 2020. Il tend ainsi à créer une solidarité à l’égard des aires protégées en incitant la collectivité québécoise à poser des gestes qui visent à préserver l’environnement.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) consiste en un investissement du gouvernement fédéral de 100 millions de dollars sur 4 ans, en appui à la conservation de terres privées. Chaque dollar provenant du gouvernement sera bonifié par CNC et ses partenaires en amassant 2 dollars en fonds de contrepartie. Le PCPN permettra de conserver au moins 200 000 hectares (plus de 490 000 acres) de terres de grande valeur écologique.

La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement est un organisme sans but lucratif fondé en 2001 dont la mission est d’aider les collectivités québécoises à s’approprier leur environnement, à en jouir de façon responsable et à transmettre ce patrimoine naturel aux générations futures. De 2001 à 2018, la Fondation a soutenu 284 projets mis en œuvre dans toutes les régions administratives du Québec. En mai dernier, Hydro-Québec a conclu une entente de partenariat avec la Fondation de la faune du Québec. Cette dernière assure désormais l’administration des engagements contractuels de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et gérera un nouveau programme de financement entièrement subventionné par Hydro-Québec. Pour en savoir plus, visitez le fondationdelafaune.qc.ca.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C'est grâce à la contribution de plus d'un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2 000 organismes partout au Québec.

Le North American Wetlands Conservation Act (NAWCA) est un programme administré par le U.S. Fish & Wildlife Service.

Conservation Manitou est un organisme de bienfaisance enregistré dont la mission est de préserver et de protéger l’écosystème et l’environnement naturel du lac Manitou et de ses environs. Il s’agit de l’un des principaux organismes voués à la conservation dans les Laurentides détenant à ce jour environ 538 hectares de milieux naturels protégés situés dans les municipalités d’Ivry-sur-le-Lac, de Ste-Agathe-des-Monts et de Saint-Faustin-Lac-Carré.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 6240

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien