Barachois de Malbaie, Gaspésie (photo de Photopleinciel)

Barachois de Malbaie, Gaspésie (photo de Photopleinciel)

Les trésors des habitats côtiers de la Gaspésie

Arlequin plongeur (Photo de C. Chevalier)

Arlequin plongeur (Photo de C. Chevalier)

Depuis plus de 15 ans, Conservation de la nature Canada (CNC) assure la protection à long terme de milieux naturels exceptionnels en Gaspésie et plus précisément dans les secteurs de la pointe Saint-Pierre et du barachois de Malbaie. À ce jour, ces efforts menés en collaboration avec des partenaires locaux et régionaux ont permis de protéger plus de 1 236 acres (500 hectares) d’habitats nécessaires à 28 espèces en situation précaire.

Un patrimoine naturel remarquable

La Gaspésie, un des points névralgiques de biodiversité du Québec, est reconnue pour ses habitats remarquables, où se trouvent bons nombre d'espèces à risque et des écosystèmes rares. Façonnés par la proximité du golfe du Saint-Laurent, les milieux humides côtiers qu’on y retrouve — les plus vastes, les plus diversifiés et les plus intacts de la Gaspésie — sont alimentés par l'eau douce des rivières qui doivent leur renommée internationale aux populations de saumons atlantiques. Le mélange des eaux salées du golfe du Saint-Laurent à l'eau douce des rivières forme quatre lagunes estuariennes d'une superficie de 7 042 acres (2 850 hectares). Cette aire naturelle prioritaire comprend également trois zones importantes pour la conservation des oiseaux.

Le barachois de Malbaie, reconnu mondialement pour sa richesse écologique

Ce milieu humide unique de 10 km2 comprend différents habitats où la faune aviaire trouve les ressources nécessaires à son alimentation et à ses activités de reproduction, de nidification et d’élevage des oisillons. Cela fait du barachois de Malbaie l’une des plus importantes haltes migratoires de la péninsule gaspésienne.

Le terme barachois désigne une étendue d’eau séparée de la mer par une barre de sable. À marée haute, une ouverture dans la barre de sable permet à l’eau de mer de se mêler à l’eau douce. La variation de la salinité créée par ce mélange favorise la diversité des habitats du barachois.

Déjà propriétaire de plus d’une  vingtaine de terrains et servitudes dans ce secteur, incluant 15 fosses à saumon privées et 4 kilomètres de rives d’une rivière à saumon,  CNC a récemment protégé soixante hectares supplémentaires en acquérant quatre nouvelles propriétés dans les localité de Bridgeville et Barachois. Les propriétés nouvellement conservées sont toutes situées à proximité d’aires déjà protégées par CNC et sont majoritairement couvertes de forêts et de milieux humides d’une grande intégrité. Leur acquisition permet de consolider plus de 470 hectares protégés par CNC dans le barachois de Malbaie et le long de la rivière Malbaie, favorisant de ce fait la connectivité entre les divers habitats de ces secteurs. Les interventions en science, en intendance et en mise en valeur avec la communauté complètent les actions de protection, permettant ainsi de maintenir la qualité des écosystèmes environnants.

La pointe Saint-Pierre, un habitat essentiel pour des milliers d’oiseaux

Située à mi-chemin entre les villes de Gaspé et Percé, la pointe Saint-Pierre recèle un important patrimoine historique et des milieux naturels qui procurent un habitat à des milliers d’oiseaux marins. Cet endroit a été désigné Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux en raison des grandes concentrations d’espèces d’oiseaux grégaires dans ce secteur.

Dans les dernières années, Conservation de la nature a entrepris des travaux d’aménagement et de mise en valeur afin que le site soit accessible aux amants de la nature. Un sentier pédestre et des panneaux d’interprétation permettent d’apprécier la singularité de la pointe Saint-Pierre ainsi que toute la richesse de sa biodiversité. Au cœur de la pointe, on peut aussi observer la maison LeGros, réputée pour son cachet historique incomparable et protégée par Conservation de la nature depuis 2007.

Avec sa récente acquisition de la pointe Verte, Conservation de la nature protège maintenant plus de la moitié de la pointe Saint-Pierre. L’une des rares forêts côtières de la région à être encore intacte, la pointe Verte est considérée comme l’un des plus beaux milieux de la Gaspésie.

Partenaires

Conservation de la nature Canada remercie les partenaires financiers privés et publics ayant contribué à la protection des habitats côtiers de la Gaspésie, notamment :

Pleins feux sur nos sympathisants