Rivière Malbaie, QC (Photo de Mike Dembeck)

Rivière Malbaie, QC (Photo de Mike Dembeck)

La rivière Malbaie

Propriété de la rivière Malbaie, Québec (Photo de Mike Dembeck)

Propriété de la rivière Malbaie, Québec (Photo de Mike Dembeck)

Conservation de la nature Canada (CNC) protège 412 hectares (1020 acres) de milieux naturels sur les berges et dans le bassin versant de la rivière Malbaie, situés entre les villes de Gaspé et Percé. Du fait de sa proximité avec le golfe du Saint-Laurent, ce secteur abrite une riche biodiversité terrestre et aquatique.

Ces terres protégées sont sillonnées par les affluents de la rivière Malbaie, qui sont fréquentés par le saumon de l’Atlantique, une espèce désignée préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Des forêts mixtes, habitées par plusieurs espèces de mammifères et d’oiseaux, occupent également ce territoire.

Valeur écologique

Iris versicolor (Photo de Mike Dembeck)

Iris versicolor (Photo de Mike Dembeck)

La rivière Malbaie prend sa source dans les grands massifs forestiers situés au cœur de la Gaspésie. L’eau qui y coule traverse des méandres sinueux bordés d’écosystèmes riverains fragiles. Des thuyas occidentaux, communément appelés cèdres, de plus de 70 ans surplombent les berges de la rivière créant ainsi un ombrage bénéfique à la santé du cours d’eau. La rivière Malbaie se déverse dans le barachois de Malbaie.

Ces terres aujourd’hui protégées contribuent au maintien d’habitats aquatiques et riverains de qualité sur la rivière Malbaie et ses affluents. Les fonds rocailleux et les eaux fraîches de ce réseau de rivières offrent des habitats vitaux pour plusieurs espèces aquatiques, dont le saumon atlantique, l’anguille d’Amérique et l’omble de fontaine. C’est d’ailleurs en protégeant les milieux riverains de la rivière Malbaie, que CNC contribue à préserver de nombreuses fosses à saumon d’importance.

Plusieurs espèces de canards comme le garrot d’Islande, le canard des bois et le grand harle ou de rapaces comme le pygargue à tête blanche et le busard Saint-Martin bénéficient également de la qualité des milieux naturels et sont fréquemment observées.  

Un travail à grande échelle

Conservation de la nature Canada et ses partenaires travaillent depuis plus de 15 ans à préserver les milieux naturels les plus précieux qui caractérisent le sud de la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. À ce jour, ce sont près de 800 hectares (1 972 acres) de milieux naturels qui sont conservés grâce à ce partenariat.

Remerciements

Ce projet a été rendu possible grâce à l’appui de généreux partenaires :le Gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de son Plan national de conservation;  le Groupe Banque TD, par l’intermédiaire de son programme Forêts TD;  la Fondation de la faune du Québec; le U.S. Fish and Wildlife Service; et plusieurs autres donateurs et partenaires locaux.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain