facebook
Rivière aux Brochets, QC (Photo de Alex Chabot)

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Alex Chabot)

Restauration d’une rive au cœur d’un village

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Alex Chabot)

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Alex Chabot)

La terre, une des composantes du sol, ne tient pas seule. Si elle demeure en place, c’est principalement grâce à la vie trouvée sous sa surface. Les racines agissent en effet comme des ancres pour la terre, ou comme un filet souterrain qui la retient. Voilà une bonne chose, car la terre serait entraînée par la pluie, les inondations, les vagues, le vent… bref, la terre s’éparpillerait dans toutes les directions! Les racines sont donc d’une importance capitale.

Mais où va la terre lorsqu’on en retire les racines? Quand un terrain se trouve près d’une rivière qui sort de son lit chaque printemps, le sol y est entraîné petit à petit, emportant avec lui quantité de minéraux et de pesticides. Il est donc important de conserver la végétation se trouvant sous la ligne d’inondation printanière, ce qui inclut les milieux humides. En gardant ce filet de racines si essentiel, on prévient l’écoulement des sédiments, protégeant ainsi la nature.

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Charlotte Dwyer)

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Charlotte Dwyer)

C’est au centre du village de Frelighsburg qu’une nouvelle propriété de Conservation de la nature Canada (CNC) pourra bénéficier de l’aide de la population locale. « L’espace de liberté » de la rivière aux Brochets, c’est-à-dire une section de la berge où l’eau monte au gré des inondations, y sera restauré, l’agriculture adaptée, et les animaux, bien logés!

Bande riveraine? 

Avec ces quelques mètres de végétation le long de la rivière, qu’on appelle bande riveraine, on règle… eh bien beaucoup de problèmes! Le sol, qui ne s’effrite plus dans le cours d’eau, conserve ainsi ses minéraux et demeure donc assez riche pour être cultivé. De plus, les racines absorbent une partie des eaux printanières! Il n’y a donc rien de mieux pour une rivière et le sol qui la borde qu’une belle bande riveraine!

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Charlotte Dwyer)

Rivière aux Brochets, QC (Photo de Charlotte Dwyer)

Pensez-y la prochaine fois que vous couperez la végétation jusqu’au bord du lac ou de la rivière à votre chalet. Quelques mètres de végétation sauvage pour garder le milieu en santé et attirer oiseaux, tortues et grenouilles chez vous. C’est facile de faire bon voisinage avec la nature!

Et l’agriculture?

La bonne agriculture au bon endroit sous-entend qu’on respecte le sol et l’environnement. Cela permet de limiter l’utilisation d’engrais chimiques ou de pesticides. Un exemple tout simple : faire pousser des bananes au Québec, vous demanderait certainement beaucoup plus de soins et d’effort que des radis!  

Le terrain acquis par CNC conservera sa vocation agricole puisque son emplacement est parfait pour la culture du foin. Voilà qui sera bénéfique pour le site, puisqu’on ne coupe que la tête des plants et non pas leurs racines.

L’eau, la terre… les animaux? 

Tortue des bois (Photo de Ryan M. Bolton)

Tortue des bois (Photo de Ryan M. Bolton)

TOUT LE MONDE profite de cet aménagement, même les animaux! CNC espère qu’avec la bande riveraine restaurée et le champ de foin, plusieurs animaux viendront s’installer dans ce nouveau paradis. Les oiseaux champêtres, dont plusieurs sont en péril, ainsi que la tortue des bois, une espèce vulnérable, bénéficieront particulièrement des nouveaux aménagements. Bonne chance dans votre emménagement, chers reptiles et volatiles !

 

 

CNC remercie ses partenaires financiers pour l’acquisition de ce terrain, ainsi que la précieuse aide de la communauté de Frelighsburg.

Jean-Martin Fortier, sa conjointe Maude-Hélène Desroches, et Julie Bellefroid

Environnement et Changement climatique Canada     U.S. Fish and Wildlife Service  NAWCA

 
ainsi que des dons privés

Pleins feux sur nos partenaires

Protégerez-vous la nature cet hiver