Milieu humide et forêt protégés par CNC, Clarendon, Québec (Photo de Mike Dembeck)

Milieu humide et forêt protégés par CNC, Clarendon, Québec (Photo de Mike Dembeck)

Protection des milieux humides et des forêts dans les basses-terres de Bristol et de Clarendon

Milieu humide et forêt protégés par CNC à Bristol, Québec (photo de CNC)

Milieu humide et forêt protégés par CNC à Bristol, Québec (photo de CNC)

Depuis 2004, Conservation de la nature Canada (CNC) investit dans la conservation de deux secteurs prioritaires de la vallée de l’Outaouais : Bristol et Clarendon.

Ces territoires comprennent de grandes étendues de milieux humides, de forêts et de berges intactes, ainsi que les plus beaux alvars du Québec. Grâce à la participation de nombreux partenaires, CNC y protège aujourd’hui plus de 2500 hectares de milieux naturels de grande valeur écologique.

La vallée de l’Outaouais abrite l’une des biodiversités les plus riches de la province; elle est fréquentée entre autres par d’importantes populations de tortues mouchetées, de tortues musquées et de tortues géographiques. Quelque 110 espèces d’oiseaux nicheurs y élisent également domicile, de même que plusieurs espèces d’oiseaux aquatiques.

La flore de la vallée de l’Outaouais est tout aussi remarquable que sa faune; on y trouve une trentaine d’espèces végétales en situation précaire.

Grand marais de Bristol

Il existe dans le secteur du grand marais de Bristol un important corridor écologique, que CNC vise à consolider.

Un corridor écologique est un passage naturel terrestre ou aquatique reliant des territoires entre eux, ce qui permet à la faune de se déplacer et à la flore de se disperser. Préserver des corridors écologiques entre les milieux naturels aide à prévenir la disparition d’espèces; cela empêche que les animaux et végétaux soient isolés de leur habitat naturel, à cause d’infrastructures humaines par exemple.

‘’Nous conservons près de 1 140 hectares dans un grand couloir naturel, qui s’étend de la rivière des Outaouais au parc de la Gatineau.’’, explique Caroline Gagné, directrice de programmes pour l’ouest du Québec à CNC. ‘’Il faut s’assurer que les forêts et les milieux humides que nous préservons soient connectés entre eux. Les espèces à grand domaine vital comme le cerf de Virginie, qui fréquente la vallée de l’Outaouais, ont besoin de vastes zones sauvages pour se nourrir et se reproduire.’’

(Click on the image to enlarge)

(Cliquez sur l'image pour afficher la carte.)

Partenaires

CNC tient à souligner la contribution de ses partenaires dans ces projets : le gouvernement du Québec, par l’entremise du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs; le gouvernement du Canada, par l’entremise du Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) financé par le Fonds de la nature du Canada, le U.S. Fish and Wildlife Service en vertu de la North American Wetlands Conservation Act, la Fondation de la faune du Québec et Canards Illimités Canada.

Nous remercions également chaleureusement les familles Muirhead, Connelly et Lamarche, qui ont appuyé CNC dans sa mission de conservation.

Pleins feux sur nos sympathisants

Renouvelez votre soutien en 2020