Atelier ‘’Organismes de conservation et municipalités : des partenariats indispensables pour la connectivité des territoires’’ (Photo de CNC)

Atelier ‘’Organismes de conservation et municipalités : des partenariats indispensables pour la connectivité des territoires’’ (Photo de CNC)

La connectivité écologique gagne du terrain au Québec

Atelier ‘’Organismes de conservation et municipalités : des partenariats indispensables pour la connectivité des territoires’’ (Photo de CNC)

Atelier ‘’Organismes de conservation et municipalités : des partenariats indispensables pour la connectivité des territoires’’ (Photo de CNC)

La connectivité écologique, principe basé sur l’existence de corridors naturels, repose sur le travail d’équipe. Organismes de conservation (OC) et municipalités sont des alliés dans la protection de ces milieux naturels. Conservation de la nature Canada (CNC) a donc, en partenariat avec le Réseau de milieux naturels protégés (RMN), conçu un atelier pour donner l’occasion aux OC et aux municipalités d’échanger sur leurs réalités respectives.

Vendredi le 8 février 2019, une trentaine de représentants d’OC et quelques représentants du monde municipal ont participé à l’atelier ‘’Organismes de conservation et municipalités : des partenariats indispensables pour la connectivité des territoires’’. Cette rencontre visait à consolider les liens entre ces deux types d’acteurs de la conservation de la nature, leur partenariat permettant d’assurer la connectivité écologique des milieux naturels.

Les corridors écologiques sont des passages terrestres ou aquatiques qui relient des milieux naturels. Ils  représentent de véritables voies de migration pour la faune et de dispersion pour la flore. Comme animaux et plantes seront amenés, sous l’effet des changements climatiques, à migrer vers le Nord, ces passages seront essentiels à leur adaptation aux nouvelles conditions de vie sur terre.

Corridors écologiques

Plusieurs OC travaillent à préserver les corridors écologiques de la province et à susciter l’engagement des décideurs et des citoyens à leur endroit. C’est le cas de CNC qui a mis sur pied le projet Corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques, en collaboration avec plusieurs partenaires. C’est dans le cadre de cette initiative qu’il a organisé l’atelier ‘’Organismes de conservation et municipalités’’.

Avancer en terrain connu

« J’ai eu l’idée d’organiser cet atelier il y a un an, lors du congrès intitulé : Co-développement en gestion de la biodiversité», a expliqué Kateri Monticone, chargée de projets à CNC et responsable du projet Corridors écologiques, dans son allocution d’ouverture. J’ai  souhaité organiser une journée de rencontre entre pairs pour favoriser l’acquisition d’expertises et le succès des partenariats entre OC et municipalités.» Des tables de discussion thématiques, une conférence sur le démarchage et des simulations de propositions de services formaient le programme de la journée.

Exercices de démarchage : tâter le terrain

L’atelier a débuté par une période de discussion en petits groupes sur les services que les OC peuvent offrir aux municipalités. Représentants d’OC, conseillers et fonctionnaires se sont prêtés à cet exercice de réflexion commune sur les moyens de favoriser une mise en valeur efficace de ces services auprès des municipalités. En après-midi, les participants ont reçu la visite de M. El-Hadi Hammouda, Vice-président développement chez Englobe Corp. «Pour réussir, il faut combiner patience, fidélité à la mission et sens des opportunités.» a-t-il déclaré lors de sa conférence sur le démarchage auprès des municipalités.

Armés de leur courage et des astuces partagés au cours de la journée, les participants ont finalement été invités à simuler un exercice de démarchage. Placés face à une mise en situation municipale, ils ont conçu des organismes de conservation fictifs, élaboré des propositions de services avantageuses et présenté celles-ci à la salle. Parmi les groupes à l’œuvre, les représentants de l’organisme fictif Tourbe-action, qui se sont donné comme mission la protection d’une tourbière abritant la salamandre à quatre orteils.

La conservation est aussi affaire de discussions passionnées et de rires partagés autour d’un café, et la salle du centre Saint-Pierre en était remplie ce vendredi 8 février. Les contributions des conseillers, des aménagistes et des chargés de projets en environnement ont grandement enrichi les discussions. Chose certaine, la cause de la conservation aurait tout à gagner à ce que ce type d’activité soit répété!

Vous êtes une municipalité et songez à collaborer avec un organisme de conservation? Découvrez la fiche à l'intention des municipalités sur ce sujet, élaborée par le Réseau de milieux naturels protégés (RMN) en collaboration avec CNC!

 

Le projet Corridors écologiques est réalisé grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert et du soutien financier de la Fondation Woodcock, la Fondation ÉCHO et la Fondation de la faune du Québec. D’autres partenaires financiers s’ajoutent à cette liste pour financer des activités spécifiques à chaque zone de connectivité.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020