Plantation d'asclépiades à l’île Bouchard (Photo de CNC)

Plantation d'asclépiades à l’île Bouchard (Photo de CNC)

Propulser les monarques une plantation à la fois

Bénévoles à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

Bénévoles à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

Le papillon monarque, insecte emblématique de l’Amérique du Nord, entamera à l’automne son voyage vers le Mexique, l’un des plus importants phénomènes migratoires du règne animal.

Depuis plusieurs années, il peine à le réaliser. La disparition des plantes propices à la survie de cette espèce et les changements climatiques lui donnent du fil à retordre ; les distances entre les îlots de fleurs où les monarques peuvent se poser, se nourrir et se reproduire, de plus en plus grandes, et les tempêtes dues aux changements climatiques, de plus en plus nombreuses, ont contribué à décimer quelque 800 millions de monarques depuis les années 1990. Il n’en reste plus que 200 millions.

Le voyage migratoire du monarque peut atteindre jusqu’à 5000 km et durer jusqu’à deux mois. Les papillons qui naissent au début de l’été vivent de 4 à 6 semaines, alors que ceux qui naissent vers la fin de l’été, soit ceux qui entreprennent le grand voyage, vivent entre 6 et 7 mois. (Photo de Alexis Delray)

Le voyage migratoire du monarque peut atteindre jusqu’à 5000 km et durer jusqu’à deux mois. Les papillons qui naissent au début de l’été vivent de 4 à 6 semaines, alors que ceux qui naissent vers la fin de l’été, soit ceux qui entreprennent le grand voyage, vivent entre 6 et 7 mois. (Photo de Alexis Delray)

C’est pour lutter contre ce déclin que l’organisme canadien Éco Héros a mis sur pied le projet Rescapez la nature  – Le papillon monarque, qui vise à restaurer les habitats de cet insecte. Conversation de la nature Canada (CNC), propriétaire de terres traversées par les monarques lors de leur voyage, a décidé de s’associer à Éco Héros pour ce projet. L’organisme a donc entrepris, grâce au soutien d’Éco Héros, de planter des fleurs sur l’une de ses propriétés, située sur l’île Bouchard.

île Bouchard, QC (Photo de CNC)

île Bouchard, QC (Photo de CNC)

Incluse dans le territoire de Saint-Sulpice, à l’est de Montréal, l’île Bouchard comprend des prairies, un type de milieu que les monarques fréquentent. En juillet dernier, des citoyens y ont accompagné des stagiaires de CNC pour y planter des asclépiades et d'autres plantes propices à cette espèce. L'asclépiade est vitale pour la survie du monarque, puisqu'elle est la seule plante dont se nourrit la chenille du monarque.

L’équipe, composée de sept bénévoles et de trois stagiaires de CNC, a profité d’un bel avant-midi ensoleillé. Elle a planté 1035 plants sur l’île Bouchard, pour le bénéfice des monarques et d’autres espèces d’insecte.

« Notre motivation et détermination nous ont permis de planter plus d’un millier de jeunes plants, dont les fleurs colorées sauront attirer le papillon lors de sa migration. », explique Raphaëlle, l’une des bénévoles à cette activité. Comme les végétaux plantés fleurissent de juin à octobre selon les espèces, les papillons bénéficieront d’une longue période de floraison.

« Cette action s’insère dans un mouvement de grande ampleur qui vise à réhabiliter cette espèce et je suis fière d’avoir pu y contribuer! », conclut Raphaëlle.

Bénévole à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

Bénévole à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

 
Bénévole à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

Bénévole à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

 
Bénévole à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

Bénévole à l'île Bouchard, QC (Photo de CNC)

 

Remerciements

Nous remercions chaleureusement M. Beauregard, agriculteur sur une propriété voisine du terrain de CNC, qui a généreusement défriché et labouré le site de plantation. Il a également fourni une embarcation pour une visite préliminaire sur l’île Bouchard.

Cette activité n’aurait pu avoir lieu sans la contribution de Éco Héros, un organisme de charité canadien enregistré dont la mission est de sensibiliser les enfants à l'importance de la biodiversité et de leur donner les outils pour protéger les animaux et leurs habitats.

CNC a également pu compter sur la collaboration du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) par l’entremise du projet Ensemble pour la nature. Le projet Ensemble pour la nature est une subvention de 15 millions de dollars échelonnée sur trois ans accordée à CNC par le MELCC. Il vise l’établissement de partenariats financiers et l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec d’ici le 31 mars 2020. Il tend ainsi à créer une solidarité à l’égard des aires protégées en incitant la collectivité québécoise à poser des gestes qui visent à préserver l’environnement.

Nous avons besoin de vous!

Vous êtes intéressé à vous impliquer avec CNC? Rendez-vous sur benevolesconservation.ca pour connaître l’horaire des activités à venir!

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020