facebook
Propriété Buffalo Pound, Sask. (Photo de Jason Bantle)

Propriété Buffalo Pound, Sask. (Photo de Jason Bantle)

Conservation de la nature Canada protège les berges du lac
Buffalo Pound

24 août 2020
Regina, Saskatchewan

 

Cette zone tampon contribue à filtrer les eaux du lac Buffalo Pound, qui alimente environ 25 % de
la population de la Saskatchewan

Conservation de la nature Canada (CNC) et ses partenaires ont dévoilé aujourd’hui un nouveau site de conservation situé à 40 kilomètres de Moose Jaw, en Saskatchewan.

L’organisme à but non lucratif de conservation des terres a annoncé l’acquisition de 866 hectares (2 140 acres) de prairies indigènes et de 7 kilomètres de berges sur la rive nord du lac Buffalo Pound. Ces prairies indigènes contribuent à filtrer l’eau potable d’environ le quart de la population de la province, dont celle de Regina, Moose Jaw et plusieurs autres communautés environnantes.

Parmi les personnes qui ont assisté à l’annonce d’aujourd’hui, on compte Terry Duguid, député de Winnipeg-Sud et secrétaire parlementaire du ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, Jennifer McKillop, vice-présidente de CNC pour la région de la Saskatchewan, Cameron Wood, directeur de la conservation à CNC pour la région de la Saskatchewan, des membres du personnel de CNC et des sympathisantes et sympathisants du projet.

Les prairies indigènes sont l’un des écosystèmes les plus menacés au monde. La propriété de CNC se trouve dans l’aire naturelle Upper Qu’appelle, qui constitue un important corridor écologique. Elle abrite une grande diversité d’espèces animales et végétales, dont certaines figurent dans la Loi sur les espèces en péril du Canada, comme le pipit de Sprague (menacée), le goglu des prés (menacée), le bruant de Baird (préoccupante), la grenouille léopard (préoccupante) et le blaireau d’Amérique (préoccupante).

Cette région est menacée par le développement, puisque les sites riverains sont en forte demande pour les activités récréatives et industrielles. C’est pourquoi la protection de cette importante aire naturelle peut contribuer au maintien d’un écosystème sain, tout en répondant à des besoins récréatifs et économiques. De plus, le fait de maintenir les prairies et les lacs en bonne santé profite à la population et aux espèces qui en dépendent.

Maintenant que la propriété a été acquise, le personnel scientifique de CNC procédera, au cours des prochaines semaines, à un inventaire complet des espèces fauniques et floristiques qui s’y trouvent. Ce travail servira ensuite à concevoir un plan de gestion pour contribuer à la protection de ces espèces et à la conservation de leur habitat.

L’acquisition de la propriété Buffalo Pound par CNC a été rendue possible grâce au généreux financement de plusieurs partenaires. Le Gouvernement du Canada a apporté une contribution majeure au projet, par l’entremise du Fonds canadien pour la nature, qui inclut le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) et les volets du Fonds canadien pour la nature du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine. Parmi les autres importants bailleurs de fonds figurent le MapleCross Fund, K+S Potash Canada, le Joyce Gemmell Jessen Habitat Conservation Fund, Sharon Downs, Leslie Ann Chandler, Susan et Brad Hertz, Wendy Woodland et Chris Selness. Un grand nombre de donatrices et de donateurs individuels ont également appuyé ce projet de conservation.

Citations

« Au nom du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, je tiens à féliciter Conservation de la nature Canada pour la conservation des prairies indigènes en Saskatchewan. Grâce, en partie, au soutien financier de notre gouvernement par l’intermédiaire du Programme de conservation du patrimoine naturel du Fonds de la nature du Canada et au Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, l’aire conservée favorisera la survie d’espèces canadiennes emblématiques et aidera à filtrer l’eau potable pour de nombreuses personnes vivant dans le Sud de la Saskatchewan. En travaillant avec des partenaires comme Conservation de la nature Canada pour protéger des écosystèmes importants tels que celui-ci, nous faisons en sorte que les espèces sauvages et les collectivités puissent prospérer aujourd’hui et pour les années à venir. Ensemble, nous progressons vers l’atteinte de l’objectif de conservation d’un quart des terres et d’un quart des océans du Canada d’ici 2025 ».
– Terry Duguid, député de Winnipeg-Sud et secrétaire parlementaire du ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La propriété Buffalo Pound de CNC se situe dans une magnifique région qui abrite des prairies indigènes dans un secteur riverain de grande valeur. La protection de ces prairies est l’une des mesures les plus importantes que nous pouvons adopter pour contribuer à aider les plantes et les animaux qui y vivent, ainsi que pour filtrer l’air que nous respirons et fournir de l’eau potable de qualité aux habitantes et habitants du sud de la Saskatchewan. »
– Cameron Wood, directeur de la conservation, Conservation de la nature Canada – Région de la Saskatchewan

Faits saillants

  • La propriété Buffalo Pound de CNC contribuera à protéger les prairies indigènes de la Saskatchewan, qui comptent parmi les écosystèmes les plus rares et les plus menacés au monde et qui sont un élément essentiel de l’environnement de la province.
  • Au cours des 25 dernières années, la Saskatchewan a perdu plus de 809 000 hectares (2 millions d’acres) de prairies indigènes. Aujourd’hui, celles-ci occupent moins de 20 % de leur superficie originelle dans la province.
  • Les prairies jouent un rôle de tampon, puisqu’elles absorbent les eaux, captent et stockent le carbone et, depuis des milliers d’années, assurent la subsistance des humains. Elles fournissent aussi des haltes migratoires essentielles pour les oiseaux migrateurs et fournissent un habitat à la sauvagine et à des espèces menacées.
  • Le Partenariat nord-américain pour la gestion de la sauvagine (PNAGS) est un partenariat réunissant trois pays (Canada, États-Unis d’Amérique et Mexique), composé des gouvernements fédéraux, des États, des provinces et des municipalités, ainsi que d’organisations non gouvernementales, de l’industrie et de particuliers. Le PNAGS a établi les fondements d’une collaboration internationale pour le rétablissement des populations de sauvagine en déclin par la protection, la restauration et la gestion durable des zones humides et des milieux secs connexes. Pour en savoir plus, visitez le site http://nawmp.wetlandnetwork.ca/.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont plus de 198 219 hectares (489 810 acres) en Saskatchewan.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique destiné à accélérer le rythme de la conservation de terres dans le sud du Canada. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. Les fonds que le gouvernement fédéral investit dans le programme sont bonifiés par des contributions de contrepartie amassées par CNC et ses partenaires. Les habitats conservés dans le cadre du PCPN consolident la protection des corridors naturels et d’autres aires protégées.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Daphne May
Directrice des communications - Région de la Saskatchewan
Région de la Saskatchewan
Tél.: 306 715-2983

Pleins feux sur nos partenaires

Protégerez-vous la nature cet hiver