Projets vedettes

  • Centre d’interprétation des prairies à herbes hautes de la famille Weston, Man. (photo de CNC)

    Centre d’interprétation des prairies à herbes hautes de la famille Weston

    Grâce au soutien de la Fondation W. Garfield Weston et du gouvernement du Manitoba, Conservation de la nature Canada (CNC) a acheté une propriété de 160 acres (65 hectares) incluant une maison de deux étages afin de l'ajouter à ses avoirs fonciers dans les prairies à herbes hautes du Manitoba, un écosystème en voie de disparition. La maison, ainsi que les millieux environnants, ont été convertis pour en faire le Centre d'interprétation des prairies à herbes hautes de la famille Weston. Le Centre acceuille à la fois le centre éducatif et le siège social du travail d'intendance de CNC dans les prairies à herbes hautes.

    Cette installation est mise en place avec l'aide de la Fondation W. Garfield Weston et des donateurs privés C. Jean Britton et Ransom Slack. On y accueillera des expositions et des présentations interactives sur la prairie à herbes hautes. On y trouvera également une boutique de cadeaux, une salle de classe et une salle de réunion, ainsi qu'un poste d'observation situé au deuxième étage.

    CNC ramène à leur état naturel les terrains entourant la maison et travaille à la création d'un jardin de fleurs sauvages indigènes, d'un abri pour pique-niquer et de sentiers d'interprétation. Une fois le projet terminé, le centre sera ouvert au grand public environ trois mois par année au grand public, et de mai à octobre, il sera destiné aux programmes scolaires, aux groupes et aux visites guidées.

     

  • Jardin prairial de La Fourche, Man. (photo de CNC)

    Jardin prairial de La Fourche

    Le Jardin prairial de La Fourche de CNC est situé à quelques pas du cœur animé de la ville de Winnipeg, au confluent de la rivière Rouge et de la rivière Assiniboine. C'est le projet de CNC le plus visité au Manitoba; on estime à 4 millions le nombre de personnes qui le visitent chaque année.

    La découverte de plus de 75 espèces végétales indigènes poussant dans ce jardin d’un demi-acre sera pour de nombreux visiteurs l'unique occasion de découvrir l'écosystème de la prairie à herbes hautes. Des plantes telles que le barbon de Gérard, le panic raide, le lys rouge orangé, la psoralée comestible et la pulsatille multifide poussent sur ce site.

    Le site de La Fourche servait de lieu de rencontre aux peuples autochtones, des siècles avant que la ville ne soit érigée sur les berges de la rivière.

     

  • Projet du lac Maple, Man. (photo de CNC)

    Projet du lac Maple

    La propriété du lac Maple, achetée à M. et Mme Vinck, est l'un de nos premiers projets d'acquisition en plein titre. Il a été réalisé dans la région unique des dunes et milieux humides d’Oak Lake, dans la partie sud-ouest du Manitoba, où plus de 1 000 acres (400 hectares) de milieux naturels sont désormais protégés.

    La propriété du lac Maple, d'une superficie de 300 acres (120 hectares), est un ensemble composé d'une section de milieux humides et de cariçaies, dans les basses terres, et d'une section de prairies mixtes indigènes, dans les hautes-terres. Les milieux humides abritent des oiseaux aquatiques migrateurs et nicheurs, notamment le canard malard, le canard souchet, le canard chipeau, la grue du Canada et le héron garde-bœufs.

    La prairie mixte indigène abrite une diversité d'oiseaux de prairie, notamment le pipit de Sprague, une espèce menacée, et le bruant à ventre noir.

     

  • Chêne à gros fruits et prairie à herbes mixtes. Yellow Quill, Manitoba (photo de CNC)

    Réserve naturelle de Yellow Quill Prairie

    C’est en 1998 que Conservation de la nature Canada a créé la réserve naturelle de Yellow Quill Prairie, au Manitoba, dans le but de donner une chance de survie aux quelques espèces en péril restant dans la région et pour conserver leurs habitats demeurés intacts.

    La réserve naturelle est située à 20 km au sud-est de la ville de Brandon et à 2 km au nord du confluent des rivières Souris et Assiniboine. Adjacente aux limites ouest du secteur d’entraînement de la Base des Forces canadiennes Shilo, elle est immédiatement au nord de l’Assiniboine Corridor Wildlife Management Area, d’une superficie de 800 acres (324 hectares).

    Cliquer ici pour télécharger la carte des sentiers Yellow Quill Prairie > 

    À noter : Pour s'assurer qu'aucune activité de gestion de la propriété n'est en cours au moment de leur visite, les visiteurs sont priés de contacter CNC - Région du Manitoba avant de se rendre à Yellow Quill Prairie. Tél. : 1 866 683-6934

    Écosystème en péril

    L’augmentation récente de la culture et de l’irrigation des pâturages indigènes dans le sud-ouest du Manitoba exerce des pressions sur ses dernières prairies d’herbes mixtes. Celles-ci couvraient autrefois des milliers de kilomètres carrés, alors que moins de 10 % de cette superficie demeure aujourd'hui intacte.

    Valeur pour la conservation

    L’abondance de sols secs et sableux a historiquement limité l’exploitation agricole de ces terres. Il s’agit d’une grande superficie de prairies d’herbes mixtes, parsemées de forêts de trembles et de plantes rares, comme l’aristide à longues soies et le barbon de Hall.

    Les amoureux de la nature aiment pouvoir y repérer les espèces animales présentes, dont la buse à queue rousse, l’orignal, le wapiti, le cerf, le cerf mulet et le renard. Yellow Quill Prairie est également très appréciée par les ornithologues amateurs qui souhaitent observer le merlebleu azuré et le pipit de Sprague (une espèce menacée) dans leur habitat naturel.

    D’autres espèces en péril, comme le scinque des Prairies (reptile), découvert dans la réserve il y a seulement deux ans, et le bruant de Baird (oiseau), y luttent également pour leur survie.

    Projet de démonstration

    La réserve naturelle de Yellow Quill Prairie accueille également un projet de démonstration aux incidences mondiales. Cette initiative offre de nombreuses occasions de recherches scientifiques et historiques, ainsi que d'études en écotourisme, en loisirs et en éducation.

    Partenaires en conservation

    La réserve naturelle de Yellow Quill Prairie a été créée en partenariat avec MEC (Mountain Equipment Co-op), Wawanesa Assurance, la Thomas Sill Foundation, la Manitoba Naturalists Society, la Fondation TD des amis de l’environnement et plusieurs personnes particulièrement généreuses.

    Le Crown Lands Department du Gouvernement du Manitoba a ajouté 800 acres (324 hectares) de prairies adjacentes pour parachever ce projet.

     

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197