Pour un ciel plus sécuritaire pour les oiseaux

Colibris (Illustration de Cory Proulx)

Colibris (Illustration de Cory Proulx)

Quatre façons de réduire les risques de collisions d’oiseaux dans vos fenêtres

Chaque année au Canada, on estime que plus de 20 millions d’oiseaux meurent à la suite de collisions avec des bâtiments. Bien que la présence de grands immeubles soit souvent à l’origine des collisions de grandes volées d’oiseaux migrateurs, 90 % des mortalités se produiraient sur des maisons. Les oiseaux de passage dans nos quartiers peuvent confondre la réflexion d’un paysage naturel dans une fenêtre avec une trajectoire qui paraît sécuritaire. Voici quatre moyens peu coûteux pour rendre vos fenêtres moins réfléchissantes :

Moustiquaires et stores

Ne retirez pas les moustiquaires de vos fenêtres et laissez vos stores verticaux à moitié ouverts.

Rideau de cordes

Installez un rideau de cordes devant la vitre en suspendant des cordes de couleur sombre (3,2 mm de diamètre) espacées également (10 cm) sur toute la largeur de votre fenêtre.

Peinture tempera

Utilisez de la tempera, une peinture non permanente, pour tracer du côté extérieur de vos fenêtres une grille qui créera des carreaux de 10 x 5 cm au maximum. Pour les colibris, réduisez de moitié l’espacement vertical.

Autocollants anticollision

Décorez vos fenêtres avec des autocollants, du ruban-cache ou même des notes autocollantes. Plus ils seront rapprochés, mieux ce sera. Veuillez noter que des recherches démontrent que les autocollants en forme de silhouette de faucon sont inefficaces pour éloigner les oiseaux.


Cet article provient du numéro Printemps 2021 du magazine Conservation de la nature Canada. Pour savoir comment vous pouvez recevoir notre magazine, cliquez ici.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien