Confédération des Mi'kmaq de l'Î.-P.-É. - Dunes de Cascumpec et de Conway

Dunes de Conway, Î.-P.-É. (Photo de Joanna Hudgins)

Dunes de Conway, Î.-P.-É. (Photo de Joanna Hudgins)

Conservation de la nature Canada (CNC) et la Confédération des Mi'kmaq de l'Île-du-Prince-Édouard (Mi'kmaq Confederacy of PEI) travaillent ensemble depuis 2008. Nos récentes collaborations ont donné un nouvel élan et une nouvelle orientation à notre partenariat.

Les dunes de Cascumpec et de Conway sont l’une des priorités de CNC à l’Île-du-Prince-Édouard. Elles constituent l’un des complexes dunaires côtiers de l’Est du Canada parmi les plus intacts, spectaculaires, et d’importance sur le plan écologique. L’objectif de CNC est de conserver et d’entretenir cet endroit exceptionnel, afin d’en protéger les caractéristiques naturelles et faire en sorte que ce patrimoine écologique soit protégé maintenant et pour l’avenir.

Le travail de CNC aux dunes de Cascumpec et de Conway a officiellement débuté il y a près de 10 ans. À l’époque, CNC et la Confédération des Mi'kmaq de l'Î.-P.-É. ont établi leur objectif de conservation commun visant à protéger la plus grande partie possible du complexe dunaire. Pour les Mi'kmaq, l’île Hog et les dunes situées à proximité détiennent une grande importance actuelle et historique. En collaboration avec la Confédération des Mi'kmaq de l'Î.-P.-É. et la Province, CNC s’affaire à protéger cet endroit pour l’avenir.
Il s’agit d’une période enthousiasmante, puisque notre travail de conservation y connaît un élan renouvelé; il reconnaît et célèbre tant la grande valeur écologique du secteur que son rôle dans la culture Mi'kmaq.

De nombreuses espèces d’oiseaux de rivage, dont le grand chevalier, le pluvier semipalmé, le bécasseau semipalmé, le courlis corlieu et le bécasseau maubèche viennent se nourrir sur les plages au nord et au sud du secteur au cours de leur migration. Le pluvier siffleur, une espèce en péril, niche et élève ses petits sur les dunes.

Depuis son premier projet d’acquisition à cet endroit en 2011, CNC y a acquis et protégé 202 hectares (500 acres). Nous ne pourrions faire ce travail sans l’appui de la Confédération des Mi'kmaq de l'Î.-P.-É. Aussi, nous accordons une grande valeur  aux savoirs Mi'kmaq, car ils augmentent notre compréhension de ces précieux milieux naturels.

Pleins feux sur nos sympathisants