Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

 Effraie des clochers (Photo de Dr. Thomas G. Barnes/University of Kentucky)

Effraie des clochers (Photo de Dr. Thomas G. Barnes/University of Kentucky)

Effraie des clochers

Caractéristiques physiques

Le disque facial blanc en forme de cœur, caractéristique de l’effraie des clochers, permet de la différencier aisément de ses congénères strigidés (hiboux et chouettes). De taille moyenne, l’effraie des clochers a une envergure de 100 à 125 cm (39 à 49 po) et pèse moins d’un kilogramme (2 livres). Cette chouette aux longues pattes peut mesurer jusqu’à 40 centimètres (16 pouces) de hauteur.

Des femelles plus voyantes que les mâles : un phénomène rarissime

L’effraie des clochers est l’un des rares oiseaux dont la femelle est plus voyante que le mâle. La poitrine de la femelle est plus roussâtre et plus fortement mouchetée que celle du mâle. Ces traits particuliers, pense-t-on, refléteraient la capacité reproductrice des femelles. Par ailleurs, des études indiquent que les femelles très fortement mouchetées seraient d’autant plus résistantes aux parasites et aux maladies.

Canadian distribution of barn owl (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

Espèce cosmopolite

L’effraie des clochers est présente sur tous les continents, sauf en Antarctique. En dépit de cette vaste aire de répartition, l’effraie des clochers est considérée comme une espèce en danger de disparition, tant au niveau national que provincial (Ontario). Cette situation est en partie liée au fait que cette population, résidente tout au long de l’année, se trouve à la limite septentrionale de son aire de répartition, dans la partie sud de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Dans ces régions, les hivers rigoureux et la neige peuvent réduire la disponibilité des proies. En fait, jusqu’au signalement de deux observations en 2000, on croyait que l’effraie des clochers avait disparu de l’Ontario. Le manque de milieux naturels propices est un autre facteur limitatif de la répartition de l’effraie des clochers au Canada.

Ennemies des souris, amies des agriculteurs

Les effraies des clochers nichent dans les cavités naturelles ou artificielles, notamment les cavités d’arbres creux, de falaises et de bâtiments tels que des granges, des silos et des structures à l’abandon. Heureusement, comme ces oiseaux de proie  sont d’excellents chasseurs de souris, leur présence est la bienvenue dans les fermes de l’Ontario. Une famille d’effraies des clochers (deux adultes et six petits) peut capturer jusqu’à 1 000 souris au cours d’une seule saison de nidification! Ces oiseaux sont également des chasseurs nocturnes accomplis. Des tests ont montré qu’en se servant uniquement de leur ouïe, ces incroyables rapaces peuvent repérer une proie dans une pièce plongée dans l’obscurité totale ou dissimulée sous la neige. Les prédateurs de l’effraie des clochers sont le grand-duc d’Amérique, l’opossum et le raton laveur.

Sifflements et cris

Contrairement aux autres chouettes, qui hululent ou sifflent, l’effraie des clochers produit toute une gamme de sons étranges qui vont du sifflement au cri. Vous pouvez écouter le cri de l’effraie des clochers sur le site Web All About Birds du Cornell Lab of Ornithology.

Ce que vous pouvez faire pour aider à protéger l’effraie des clochers

Le plan de rétablissement de l'effraie des clochers (Barn Owl Recovery Plan), préparé par Études d’Oiseaux Canada (EOC) fournit des renseignements très utiles sur les différentes façons de contribuer à la protection des effraies des clochers en Ontario, notamment sur le signalement d’observations et la fabrication de boîtes de nidification.

La protection de l’habitat est également importante pour l’effraie des clochers, présente dans des milieux diversifiés, allant des marais aux déserts, en passant par les prairies et les terres agricoles.

Pour découvrir quelles sont les mesures prises par Conservation de la nature Canada (CNC) pour protéger l’habitat des effraies ou d’autres espèces sauvages, et comment vous pouvez y contribuer, composez le 1-800-465-8005.

Liens d'intérêt
All About Birds, Cornell Lab of Ornithology: Barn Owl (en anglais seulement)
Registre public des espèces en péril : Effraie des clochers Population de l’Est

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)