Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Bruant à face noire (Photo de Annika Lindqvist sous licence CC-BY)

Bruant à face noire (Photo de Annika Lindqvist sous licence CC-BY)

Bruant à face noire

À quoi ressemble cette espèce?

Le bruant à face noire a un bec rose et se distingue par son front et sa calotte de couleur noire. Ses ailes sont brunes et comportent des rayures noires et le dessous de son corps est recouvert d’un plumage blanc. Pouvant atteindre jusqu’à 20 centimètres de longueur, il s’agit de la plus grande espèce de bruant en Amérique du Nord.

Où vit cette espèce?

Harriss sparrow map

(Cliquer pour agrandir)

Seul oiseau chanteur à se reproduire exclusivement au Canada, le bruant à face noire niche dans le nord du Canada et hiverne dans le centre des États-Unis. Son aire de répartition en période de reproduction comprend les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut, le nord de la Saskatchewan et le Manitoba. L’habitat de reproduction de cette espèce se trouve dans la zone de transition entre la forêt boréale et la toundra, dans des zones où les conifères sont rabougris, les broussailles denses et les lacs dispersés. Comme ces zones sont peu peuplées et difficiles d’accès, le premier nid de bruant à face noire n’a pas été répertorié avant 1931, près de Churchill, au Manitoba.

Pendant la période de migration, on peut trouver cette espèce partout en Saskatchewan, au Manitoba, dans le nord-est de l’Alberta et à la limite ouest de l’Ontario.

De quoi se nourrit cette espèce?

En période de reproduction, le bruant à face noire se nourrit principalement de fruits, comme des camarines, jusqu’à ce que la couverture de neige fonde. Il se nourrit également d’insectes, notamment de scarabées, de mouches et de chenilles, ainsi que d’araignées, de graines et d’aiguilles d’épinettes. En hiver, il se nourrit principalement de graines et peut souvent être observé dans des mangeoires à oiseaux.

Comment se comporte cette espèce?

Le bruant à face noire niche sur le sol en dessous d’arbustes ou d’arbres rabougris. Il utilise des brindilles, du lichen et de la mousse pour construire son nid où sont pondus de 3 à 5 œufs vert pâle couverts de taches de couleur brun-rougeâtre. Les oisillons quittent le nid 8 à 10 jours après l’éclosion.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

En 2017, le bruant à face noire a été désigné comme une espèce préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

Au cours des 35 dernières années, la population du bruant à face noire a connu un déclin d’environ 60 %. Les menaces qui pèsent sur les aires d’hivernage sont la disparition de l’habitat et l’exposition aux pesticides. L’extraction des ressources et les changements climatiques, lesquels se traduisent notamment par une augmentation de la fréquence et de l’intensité des incendies, pourraient avoir des répercussions sur l’habitat de reproduction de cette espèce.

Que fait CNC pour protéger l’habitat de cette espèce?

Le bruant à face noire a été répertorié dans plusieurs propriétés de Conservation de la nature Canada pendant sa migration, notamment le Fish Lake Drain Parklands dans l’aire naturelle Interlake (Entre-les-lacs) au Manitoba et le Horseshoe Lake 02 dans l’aire naturelle de Lower Qu’Appelle – Assiniboine – Quill Lakes. CNC appuie également les pâturages communautaires Ellice-Archie et Spy Hill à la frontière entre le Manitoba et la Saskatchewan, qui servent d’aires de repos pour le bruant à face noire.

Pleins feux sur nos sympathisants

Renouvelez votre soutien en 2020