Conseil d'administration, Yellowknife, T-N-O, juin 2019 (Photo de CNC)

Conseil d'administration, Yellowknife, T-N-O, juin 2019 (Photo de CNC)

Conseil d'administration national

Conservation de la nature Canada (CNC) est dirigé par un Conseil d’administration national, appuyé par sept conseils régionaux. Au total, plus de 120 représentants de la communauté scientifique et du monde des affaires de partout au pays participent à la gouvernance et à la gestion efficace de CNC.

Le Conseil d’administration national est composé de 16 bénévoles provenant de divers horizons, qui mettent en commun leur talent, leur expérience et leur expertise afin d’assurer la bonne gouvernance de CNC.

Le rôle principal du Conseil consiste à superviser la gestion de CNC et à s’assurer que la conduite des activités de l'organisme mène à l'atteinte de ses objectifs. Les membres du Conseil d’administration sont élus par les membres de l'organisme pour un mandat de trois ans et sont rééligibles, pourvu qu’ils n’aient pas fait partie du Conseil plus de six années consécutives.

  • Elana Rosenfeld, Présidente

    Kicking Horse Coffee, cofondatrice et directrice générale
    Invermere, C.-B.

    Elana Rosenfeld est chef de la direction et cofondatrice de Kicking Horse Coffee, une entreprise de torréfaction de café située dans les Rocheuses canadiennes. Mme Rosenfeld préconise une approche des affaires axée sur les valeurs et non pas des valeurs axées sur les affaires. Cela a permis à Kicking Horse Coffee d’être reconnu au fil des ans chef de file des entreprises de café biologique et équitable en Amérique du Nord, marque la plus digne de confiance au Canada (catégorie café et thé), et meilleur lieu de travail au Canada.

    Mme Rosenfeld est déterminée à mettre en œuvre des principes de durabilité dans tous les aspects de ses activités commerciales et à développer des options plus saines et durables, tant pour les cultivateurs que pour les buveurs de café. Elle consacre une part considérable de son temps à des organisations vouées à conserver, protéger et rehausser la richesse du monde naturel.

    Mme Rosenfeld habite, travaille et se divertit dans les montagnes. Elle aime faire du ski, du vélo de montagne et de la randonnée, ainsi que méditer en pleine nature.

    Conservation de la nature Canada et Kicking Horse Coffee sont de fiers partenaires depuis plus de 10 ans.

  • Mike Pedersen, Vice-président

    Président du conseil d'administration, Banque de développement du Canada
    Toronto, Ont.

    Après une longue carrière dans le domaine des services financiers, Mike Pedersen siège maintenant à plusieurs conseils d’administration.

    Jusqu’en 2017, M. Pedersen était président et chef de la direction de la TD Bank, « la banque américaine la plus pratique », qui compte parmi les 10 plus grandes banques aux États-Unis. Il a également été responsable, pendant 10 ans, des stratégies et activités en matière d’environnement du Groupe Banque TD. Auparavant, il a occupé divers postes de haute direction dans de grandes entreprises à travers le monde et a également présidé l’Association des banquiers canadiens.

    M. Pedersen poursuit son engagement de longue date envers le secteur à but non lucratif au Canada, notamment en matière d’environnement et de durabilité. Sa famille et lui se passionnent pour la conservation et pour les espaces naturels au Canada. Au cours des dernières décennies, ils ont fait du canot, du kayak et de la randonnée partout au pays.

    M. Pedersen est fier de siéger au Conseil d’administration de CNC.

  • Bruce MacLellan, Ancien président

    Chef de la direction et cofondateur, Proof Inc.
    Toronto, Ontario

    Bruce MacLellan est propriétaire d’entreprise et entrepreneur. Le groupe d’entreprises Proof emploie plus de 175 personnes à cinq bureaux situés au Canada et aux États-Unis. Ayant cofondé et exploité plusieurs agences de communications, M. MacLellan joue le rôle de mentor auprès de l’équipe de gestion, laquelle prodigue à des professionnels du marketing et à des dirigeants des conseils en matière de gestion de la réputation, de compréhension des consommateurs et de marketing intégré. Profondément canadien, il est fier d’avoir visité à maintes reprises chaque province et territoire du pays.

    En plus de siéger aux conseils d’administration d’entreprises privées, M. MacLellan a siégé à plusieurs conseils d’administration d’organismes sans but lucratif dans les domaines de la recherche médicale, de l’éducation et de l’environnement. En tant que bénévole, il a œuvré à tous les niveaux pour la protection des habitats naturels. Il a été président du conseil d’administration d’un organisme de conservation local de l’est de Muskoka, a siégé au conseil de CNC pour l’Ontario et a obtenu le prix Vision 2016 octroyé par l’Ontario Land Trust Alliance pour son travail dans le domaine de la conservation. Bruce MacLellan s’est joint au Conseil d’administration national de CNC en 2013 et en est devenu le président en 2017.

  • Catherine Grenier, Présidente et chef de la direction

    Le 28 septembre 2020, Catherine Grenier s'est jointe à Conservation de la nature Canada en tant que présidente et chef de la direction.

    Leader lauréate de divers prix, Mme Grenier a occupé au cours de la dernière décennie des postes de direction dans des organismes de conservation de premier plan au pays. Avant de se joindre à CNC, elle occupait le poste de vice-présidente - Exploitation, parcs nationaux, à la Sépaq. Elle y était responsable de la gestion et du développement de 27 parcs et centres touristiques du Québec, et a su mobiliser son équipe et faire bondir de plus de 40 % l’achalandage du réseau de parcs du Québec.

    Avant de se joindre à la Sépaq, Mme Grenier a occupé des postes de direction à Parcs Canada et piloté plusieurs projets, dont la création du parc urbain national de la Rouge à Toronto, le premier du genre au pays.

    Titulaire d’un baccalauréat en administration publique de l’Université Carleton et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université d’Ottawa, Mme Grenier a reçu le prix du mérite individuel d’excellence du Conseil canadien des parcs en 2016, en reconnaissance de son leadership. Son travail dans le domaine des aires protégées lui a aussi valu plusieurs prix, dont la médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012.

    Mme Grenier est enthousiaste à l’idée de se joindre à Conservation de la nature Canada. « Je suis honorée d’avoir été choisie pour diriger une équipe qui façonne l’avenir de la conservation au Canada. C’est une occasion unique d’accroître la portée de la conservation dans notre pays, de rejoindre davantage de Canadiens et de Canadiennes et de soutenir durablement la protection de la nature. J’ai hâte de commencer ».

    Catherine Grenier succède à John Lounds, sous la direction de qui l’organisation a connu plus de 23 ans de croissance et de succès exceptionnels.

  • Michael Paskewitz, Secrétaire général et responsable du bureau de la présidente et chef de la direction

    Bureau national

    Michael Paskewitz est le secrétaire général et responsable du bureau de la présidente et chef de la direction de Conservation de la nature Canada (CNC). Il possède plus de 10 ans d’expérience en gestion, affaires publiques, gouvernance et communications dans le secteur des organismes à but non lucratif, et une passion pour faire du Canada un chef de file mondial en conservation des milieux naturels.

    Titulaire d’un baccalauréat ès arts en sciences politiques et médias de l’Université Queen’s, Michael termine actuellement le programme de maîtrise en philanthropie et leadership du secteur des organismes à but non lucratif de l’Université Carleton. Avant son arrivée à CNC, il a œuvré à l’amélioration des capacités en matière d’affaires publiques et organisationnelles d’organismes à but non lucratif internationaux, dont le Service d’assistance canadienne aux organismes (SACO), et siégé au conseil d’administration du Conseil ontarien pour la coopération internationale. Cela lui a donné la chance de travailler à l’international, dont en Guyana et aux Philippines. Il a également passé du temps à Ottawa comme membre du personnel politique au bureau du chef d’un parti politique fédéral. Son travail dans le domaine des affaires publiques a donné des résultats positifs à l’égard des politiques publiques dans les domaines de l’environnement et du développement international.

    La passion de Michael pour la nature remonte à sa jeunesse passée à Hong Kong, où il faisait régulièrement de la randonnée dans ses nombreuses montagnes, et au Manitoba, où il passait ses étés au bord du lac Winnipeg.

  • Alexandra Blum

    Oakville, Ont.

    Alexandra Blum est une cadre en marketing qui se spécialise dans le développement de marques dotées d’une raison d’être.

    Elle est la fondatrice de Silver Lining Marketing, une entreprise axée sur l’expérience utilisateur connue pour sa transformation de marques pertinentes en marques remarquables, et ce, en misant sur la consolidation du lien affectif avec les consommateurs par des formations inspirées du milieu de l’hôtellerie et des stratégies de marques.

    Mme Blum a été directrice marketing du Tricon Capital Group et a passé plus d’une décennie au service de Fairmont Hotels & Resorts, notamment à titre de vice-présidente aux Communications et Partenariats mondiaux. Elle a également siégé aux conseils d’administration de Butterfield & Robinson et du Ivey Business School Alumni Network.

    Les parents de Mme Blum, tous deux des amants du grand air et de ses bienfaits pour leur bien-être physique et psychologique, lui ont inspiré son amour de la nature. Elle appuie fièrement Conservation de la nature Canada et croit fermement en sa mission et en sa valeur comme partenaire de marketing pour les entreprises les plus admirées au Canada.

    Mme Blum vit à Oakville, en Ontario, avec son mari Oliver et son fils Max, et aime ses promenades matinales en compagnie du chien de la famille, Erin.

  • Barry Worbets

    Agrégé supérieur, Canada West Foundation
    Calgary, Alb.

    Barry Worbets est né et a grandi dans une région rurale de l’Alberta. Il est titulaire d’un baccalauréat ès sciences de l’Université de l’Alberta et d’une maîtrise en conception environnementale de l’Université de Calgary. Il a œuvré pendant plus de 40 ans à l’intersection des intérêts environnementaux et commerciaux. Il possède une connaissance approfondie des enjeux historiques, scientifiques, de politiques et d’intendance à l’égard des eaux et du territoire au Canada. Récemment, il comptait parmi les 14 Canadiennes et Canadiens siégeant au comité consultatif national de Conservation 2020, qui conseillait les ministres provinciaux et fédéraux sur l’approche à adopter pour conserver, d’ici 2020, au moins 17 % de la superficie des terres et des eaux intérieures au pays au sein de réseaux d’aires protégées et par la mise en œuvre d’autres mesures de conservation efficaces par zone. Tout au long de sa carrière, il a collaboré avec des organisations autochtones.

    Barry Worbets est l’un des fondateurs de Western Ranchlands, qui possède et exploite actuellement le Tomahawk Cattle Ranch, d’une superficie de 14 000 acres. Récemment, en tant que cadre et agrégé supérieur en résidence de la Canada West Foundation et de la Max Bell Foundation, il a mené des recherches dans le but d'améliorer les décisions prises à l'égard de l'environnement et les politiques touchant les eaux et l’utilisation du territoire dans l'Ouest canadien. Au sein de 6 sociétés gazières et pétrolières, il a constitué des équipes de premier plan afin obtenir des résultats se classant dans le quartile supérieur en matière de santé et sécurité et de protection de l’environnement. Il a également été l’un des fondateurs de la North American Oilsands Corporation, vendue à Equinor en 2007 pour la somme de 2,2 G$. M. Worbets est actuellement président du conseil régional de l’Alberta de Conservation de la nature Canada. Il a lancé et dirigé la construction du passage Harvie sur la rivière Bow à Calgary, a été ambassadeur du sentier ferroviaire de l’Okanagan et a siégé, entre autres, aux conseils d’administration du Fonds mondial pour la nature, de l’Alberta Water Research Institute et de Parks Foundation Calgary. En 2001, l’Alberta Emerald Foundation for Environmental Excellence l’a récompensé pour son leadership organisationnel.

    M Worbets consacre ses temps libres aux activités bénévoles, au cyclisme, à la randonnée pédestre, au ski et aux voyages avec sa famille.

  • Chloe Dragon Smith

    Conseil canadien des parcs
    Yellowknife, T. N.-O.

    Chloe Dragon Smith est une jeune métisse de Yellowknife, dans les Territoire du Nord-Ouest. D'origine chipewyan et européenne, elle a grandi dans un environnement influencé par des valeurs culturelles autochtones et a acquis des habiletés traditionnelles requises pour vivre sur la terre. Cette éducation nordique a contribué à définir ses valeurs actuelles.

    Madame Dragon Smith est titulaire d’un baccalauréat en sciences de la Terre de l’Université de Victoria (C.-B.). Même si elle possède une formation scientifique, elle est vivement intéressée par les bienfaits sociaux et culturels du monde naturel et œuvre maintenant avec d’autres dans ce domaine, plus particulièrement là où ces bienfaits concernent la science et la conservation.

    Mme Dragon Smith travaille pour le Conseil canadien des parcs. Elle y a, entre autres, coprésidé le groupe de travail interculturel composé de citoyens pour créer le document Sortons jouer dans la Nature — Une stratégie pour rapprocher la nouvelle génération canadienne de la nature par le jeu, qu’elle continue de présenter partout au Canada. Ce projet porte sur l’ensemble du continuum de la nature et s’adresse à toutes les générations issues des villes, régions, provinces, territoires et pays. Chloe Dragon Smith a récemment été nommée au Comité consultatif national d’En route pour l’objectif 1 du Canada.

  • Céline Legendre

    Associée, Osler
    Westmount, Québec

    Céline Legendre est associée chez Osler et fait partie du groupe de litige national du cabinet. Elle a étudié la science politique et le droit à l’Université de Montréal.

    Passionnée de nature, Mme Legendre collabore avec Conservation de la nature Canada depuis 2016 en tant que membre du conseil régional du Québec et récemment à titre de membre du Conseil d’administration national de l’organisme. Elle passe le plus de temps possible en plein air avec sa famille.

  • Dave Phillips

    Lumsden, Sask.

    Au cours de sa carrière de 40 ans en gestion des ressources naturelles, Dave Philips a œuvré au sein de divers organismes et ministères en Saskatchewan. En début de carrière, de 1979 à 1985, il a géré le projet Cumberland Marshes de Canards illimités Canada et préparé un plan d’activités à long terme pour optimiser la production de fourrure et de sauvagine au sein de ce complexe marécageux de 150 000 hectares (370 658 acres). Il a été sous-ministre adjoint au ministère de l’Environnement de la Saskatchewan de 1998 à 2008, puis directeur général responsable de l’adaptation et de la modification des pratiques à Agriculture et Agroalimentaire Canada de 2008 à 2013. Tout au long de sa carrière en gestion des ressources naturelles, il a acquis une solide expérience des relations avec les Autochtones, de la planification des opérations et de l’élaboration de politiques.

  • Dorothy Sanford

    Présidente, MFDA Investor Protection Corporation, et administratrice
    Toronto, Ontario

    Mme Sanford s’est associée à Conservation de la nature Canada il y a de nombreuses années, en 2001, année où elle s’est jointe au Conseil et est devenue présidente du comité de vérification, un poste qu’elle a occupé jusqu’en 2007. Elle s’est de nouveau jointe au comité de vérification de CNC en 2013, puis au Conseil en 2016. Elle appuie avec un engagement profond la mission de CNC, qui est de protéger les paysages naturels du Canada.

    Mme Sanford est membre de l’Ontario Institute of Chartered Professional Accountants et a connu une longue et brillante carrière dans le domaine de la réglementation du secteur des valeurs mobilières. Elle gère actuellement un fonds d’indemnisation pour les courtiers de fonds communs et est administratrice de sociétés.

  • Janice Wattis

    West Vancouver, C.-B.

    L’amour que Janice Wattis voue à la nature l’a amenée à étudier les sciences de la Terre et à travailler en tant qu’interprète de parc pour la Ville de Winnipeg et la Province du Manitoba. Elle a également étudié le droit à Victoria (C.-B.) pour le pratiquer par la suite à Vancouver (C.-B.) et à Oakville (Ont.). Plus récemment, Mme Wattis a agi comme vice-présidente aux affaires juridiques au sein d’une société d’ingénierie internationale, offrant des services professionnels dans les secteurs de l’industrie des ressources naturelles. Elle possède une vaste expérience dans l’identification et la gestion des risques, les questions de conformité et la gestion professionnelle.

    Mme Wattis, une sympathisante de CNC de longue date, s’est jointe avec enthousiasme à son conseil régional de la Colombie-Britannique en 2015. Elle a également siégé au conseil de Chimo Community Services à Richmond (C.-B.) et de l’association de parents d’élèves et enseignants de l’école St. Gabriel’s à Bridgetown (Barbade). Elle a participé au Cercle du partage de Vancouver en plus d’amasser des fonds pour d’autres organismes de bienfaisance, dont la Fondation des maladies du cœur du Canada.

    Dans ses temps libres, Janice Wattis pratique la randonnée, la natation, le kayak et la raquette, en plus de voyager.

  • John Grandy

    Courtier en placements (retraité)
    Toronto, Ont.

    John Grandy est un membre très engagé du conseil régional de CNC en Ontario et un grand donateur de cette même région. Lui et son épouse, Meg Salter, ont ouvert leurs portes à CNC à deux reprises, pour la tenue d’activités de fidélisation des donateurs. Septuagénaire très actif maintenant à la retraite, M. Grandy était auparavant courtier en placements auprès de particuliers fortunés. Il a entendu parler du projet Greiling Estate de CNC au cap Cabot (Cabot Head) par Marlene Rothenbury qui, comme lui, appuie l’organisme Bruce Trail Conservancy et y participe en animant des randonnées. M. Grandy visite la péninsule Bruce chaque année depuis son enfance, depuis que son arrière-grand-père y a acheté un chalet dans le village de Red Bay. M. Grandy et son épouse ont acquis une terre de 10 hectares (25 acres) sur la pointe Petrel (Petrel Point) il y a une dizaine d’années, dont ils ont ensuite fait don à Ontario Nature.

  • Kevin McNamara

    Président, Association canadienne pour la santé mentale - Division de la N.-É.
    Chester Basin, N.-É.

    M. McNamara réside actuellement à Gold River, en Nouvelle-Écosse. Il amène au conseil régional de l'Atlantique un vaste éventail de compétences, ayant été sous-ministre de divers ministères provinciaux, dont celui de l'Environnement, et président de la section néoécossaise de la Canadian Society of Fundraising Executives. M. McNamara a également siégé au conseil d'administration du Nova Scotia Nature Trust, où il a acquis une connaissance approfondie du processus scientifique, de la conservation et de la gestion au sein d'un organisme en conservation.

    Président de la division néoécossaise de l'Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), Kevin McNamara siège également à titre de représentant de la Nouvelle-Écosse au Conseil d'administration national de l'ACSM. Il a dirigé avec succès de grands projets multifacettes de portée régionale, provinciale et nationale, établissant des relations fructueuses avec les gouvernements fédéral et provinciaux, les dirigeants de communautés et un large éventail de parties prenantes.

    Kevin McNamara a occupé des postes aux responsabilités croissantes, tout en supervisant des budgets de plus de 3,8 milliards de dollars, et en mettant en oeuvre des initiatives de politiques et de planification touchant plus de 6 500 personnes. Il a élaboré des lois, fusionné des cultures et des services, formulé des recommandations stratégiques, en plus de négocier des règlements importants autour de questions complexes telles que celles de la mine Westray, du projet de loi 68 et de l'Accord extracôtier entre le Canada et la Nouvelle-Écosse.

  • Maureen McCaw

    Ex-présidente, Léger Marketing (Alberta)
    Edmonton, Alb.

    Maureen McCaw est l'ex-présidente de Léger Marketing (Alberta) et présidente et fondatrice de Criterion Research. Elle est actuellement présidente du CBC Pension Fund et membre du Conseil d'administration de Suncor Energy et de CBC Radio-Canada. Elle est également coprésidente de Women United, United Way. Madame McCaw a été présidente des Aéroports d'Edmonton et de la Chambre de commerce d'Edmonton. Elle a terminé le programme en gestion et finance de la Columbia Business School et détient le titre IAS.A de L’Institut des administrateurs de sociétés.

  • Michael Paterson

    Scientifique principal, Institut international du développement durable – Région des lacs expérimentaux
    Winnipeg, Man.

    Depuis 1992, Michael Paterson travaille à la station de recherche de la région des lacs expérimentaux (RLE), près de Kenora en Ontario. Il y a dirigé et pris part à de multiples études et expériences à l’échelle d’écosystèmes entiers portant sur les effets des activités humaines sur l’environnement, et en particulier sur l’eau douce. Il a dirigé la transition de la RLE du gouvernement fédéral vers l’Institut international du développement durable, un organisme à but non lucratif international indépendant.

    M. Paterson détient un doctorat de l’Université Dalhousie, une maîtrise ès sciences de l’Université de l’Indiana et est professeur associé aux universités du Manitoba, de Winnipeg, Lakehead et Trent. Il a collaboré avec CNC depuis 1992, à titre de membre et de coprésident du conseil régional, de membre du comité de conservation et de membre du Conseil d’administration national. Il se passionne pour la nature et consacre une grande partie de ses temps libres au vélo de montagne, au ski, à la randonnée et au canotage.

  • Rob Prosper

    Vice-président à la retraite, Parcs Canada
    Kemptville, Ontario

    Rob Prosper a consacré ses 38 ans de carrière à Parcs Canada, où il a fait progresser la protection des écosystèmes en établissant de nouveaux parcs nationaux et de nouvelles aires marines nationales de conservation et en normalisant une culture de réconciliation avec les peuples autochtones au sein de l’organisation.

    À titre de vice-président, Établissement et conservation des aires protégées, il a piloté la création et la mise sous protection législative des réserves de parcs nationaux de l’île-de-Sable (Nouvelle-Écosse), de Ukkusiksalik (Nunavut), de Qausuittuq (Nunavut), de Nááts’įhch’oh (Territoires du Nord-Ouest), de Thaidene Nene (Territoires du Nord-Ouest), de Akami-Uapishkᵁ – KakKasuak – Monts Mealy (Terre-Neuve-et-Labrador) et des aires marines nationales de conservation du Lac-Supérieur (Ontario) et de Tallurutiup Imanga (Nunavut).

    En tant que responsable fédéral de l’initiative En route vers l’objectif 1 du Canada, M. Prosper a joué un rôle essentiel pour changer la façon dont la conservation sera dorénavant effectuée au pays et a été la force motrice du volet consacré aux aires de conservation autochtone dans le cadre du programme Patrimoine naturel du Canada.

    Sur la scène internationale, M. Prosper a été le représentant principal de l’Agence Parcs Canada lors de la Convention sur la biodiversité, du Congrès mondial de la nature, du Congrès international des aires marines protégées et a représenté le Canada à deux reprises au Forum mondial des dirigeants des aires protégées. 

    Il a été décoré de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, a été deux fois lauréat du Prix d’excellence de la fonction publique, a reçu le prix d’excellence du Conseil canadien des parcs et est deux fois boursier du Forum mondial de Salzbourg, en Autriche.

    Rob Prosper est membre de la Première nation Acadia et siège présentement au Conseil de cogestion innu de la réserve de parc national Akami-Uapishkᵁ – KakKasuak – Monts Mealy.

     

  • Robert Rabinovitch

    À la retraite
    Montréal, Québec

    Robert Rabinovitch, maintenant à la retraite, est l'ex-président de CBC/Radio Canada ainsi que l’ex-président du conseil d’administration de l’Université McGill.

    M. Rabinovitch a connu une brillante carrière en tant que fonctionnaire. Il a notamment été sous-ministre de la Culture et des Communications et sous-secrétaire d’État. Après avoir travaillé au gouvernement, il s’est joint à Claridge Inc., où il a occupé le poste de chef de l’exploitation. Il a également siégé à de nombreux conseils, dont celui de Cineplex, et a été trésorier de plusieurs fondations.

    S’appuyant sur son expérience en finances (il a obtenu un doctorat en finances de l’Université de Pennsylvanie), M. Rabinovitch a continué de travailler pour des organismes sans but lucratif, en particulier pour la gestion des investissements.

  • Tamar Pichette

    Montebello, QC

    Tamar Pichette est diplômée en droit de l’Université Oxford (Angleterre) et d’Osgoode Hall, à Toronto, en plus d’être titulaire d’un baccalauréat en science politique et psychologie de Vassar College, dans l’État de New York. Mme Pichette a pratiqué le litige commercial et le droit des contrats à Toronto, et a siégé à plusieurs conseils d’administration, tant au Canada qu’aux États-Unis, notamment au Centre de règlement des différends sportifs du Canada, où elle a présidé au comité de conformité. Mme Pichette a aussi enseigné au cours d'admission de l’Ontario. Nommée au conseil des fiduciaires du Vassar College en 2015, elle a récemment été présidente du conseil d’administration de JobTrain, une organisation de la région de la baie de San Francisco qui se consacre à aider les personnes défavorisées à rebâtir leur vie grâce à la formation professionnelle.

    Au sein de JobTrain, Mme Pichette a travaillé en étroite collaboration avec les présidents des comités afin de reformuler la gouvernance du conseil d’administration et d’utiliser plus efficacement les compétences de ses membres dans le cadre des exigences de l’organisation. Elle a aussi travaillé de concert avec le chef de la direction pour reconstituer le capital de l’organisation pour mener à bien le plan stratégique en place et à la planification stratégique.

    À Montebello, au Québec, Mme Pichette a contribué au cours des six dernières années à faire de Kenauk Nature un territoire de conservation, en partenariat avec Conservation de la nature Canada.

    Tamar Pichette vit maintenant à Londres, au Royaume-Uni, avec son mari, Patrick.

  • Wayne King

    Ottawa, Ontario

    Wayne King travaille dans le secteur de la haute technologie depuis 35 ans. Il est le président fondateur du InfoMedia Systems group à Ottawa, Ontario, une firme de consultation offrant des solutions basées sur l’infonuagique qui se spécialise dans les services et applications basés sur l’infonuagique de Microsoft, IBM, Cisco, Google et Amazon. La firme propose des bureaux virtuels complets et des solutions commerciales hybrides pour les organisations de toute taille.

    Détenteur d’un baccalauréat spécialisé de l’Université de Waterloo, en Ontario, M. King possède aussi une maîtrise en administration des affaires de l’Université Wilfrid Laurier, également en Ontario.

    Wayne King habite une des communautés rurales d’Ottawa, où il pratique avec sa famille de nombreuses activités de plein air, notamment le camping, le kayak, la plongée sous-marine, le ski et la moto.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien