facebook
L'approche à double perspective (Illustration de Hawlii Pichette)

L'approche à double perspective (Illustration de Hawlii Pichette)

Marcher le territoire, ensemble

CNC s’engage à travailler aux côtés des peuples autochtones qui ont pris soin des milieux naturels, des végétaux et des animaux sauvages qui ont assuré leur subsistance pendant des milliers d’années.

En travaillant aux côtés des peuples autochtones au cours des dernières décennies, Conservation de la nature Canada (CNC) a appris de précieuses leçons et acquis de nouvelles perspectives et approches en vue de devenir un meilleur gardien du territoire. De plus, en tant que chef de file en conservation, l’organisme dispose d’une occasion unique de mettre à contribution ses compétences pour épauler les communautés et les nations autochtones dans l’atteinte de leurs objectifs de conservation et d’intendance.

En collaborant sur le territoire aujourd’hui et dans l’avenir, nous continuerons à établir des relations significatives fondées sur le respect mutuel et le désir d’obtenir des résultats considérables et durables, à la fois en tant que leader de la protection des milieux naturels et en tant qu’allié de la conservation menée par les Autochtones. CNC reconnaît le leadership passé, présent et futur des Autochtones en matière de conservation et s’engage à appuyer leurs initiatives, notamment en collaborant avec les nations et d’autres partenaires pour trouver des moyens d’établir des aires protégées de conservation autochtones partout au pays. Des organisations comme CNC peuvent apprendre des Autochtones et de leurs expériences depuis des temps immémoriaux en matière de protection du territoire et de tout ce qui en dépend. Nous sommes convaincus qu’en travaillant ensemble et en appuyant la conservation menée par les Autochones, nous pouvons réaliser de grandes choses pour restaurer et conserver l’environnement naturel que nous chérissons tous.

Collaboration

Saumon (Illustration de Hawlii Pichette)

Saumon (Illustration de Hawlii Pichette)

En avril 2021, CNC s’est joint au gouvernement central de Tahltan, à la Province de la Colombie-Britannique, à Skeena Resource Limited et à la BC Parks Foundation pour annoncer la création de la Tenh Dzetle Conservancy, d’une superfcie de3 500 hectares, dans le nord-ouest de province. Ces 5 partenaires ont travaillé ensemble pour annuler des titres miniers dans une région présentant une grande biodiversité et considérée comme sacrée pour les Tahltans, permettant ainsi sa protection permanente pour les générations futures. La création de cette aire de conservation en territoire Tahltan représente la première étape de la Tahltan Stewardship Initiative, qui s’échelonne sur plusieurs années, et qui vise à renforcer l’autodétermination de la Première Nation Tahltan et à l’assister dans ses objectifs d’intendance du territoire.

Planification

Bernache du Canada  (Illustration de Hawlii Pichette)

Bernache du Canada (Illustration de Hawlii Pichette)

Depuis 2015, CNC aide le gouvernement de la Nation crie (GNC) à contribuer à la mise en oeuvre de la Stratégie crie de conservation régionale.  Celle-ci a pour vision de maintenir la culture, le patrimoine, le mode de vie et la sécurité alimentaire des Cris. CNC a appuyé le leadership du GNC en combinant les savoirs et les valeurs cries avec des outils de planifcation de la conservation. Cela a permis au GNC de proposer 23 aires protégées et conservées par les Cris sur leur territoire traditionnel, lesquelles ont été protégées en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel du Québec en 2020.

Ressources

Bison (Illustration de Hawlii Pichette)

Bison (Illustration de Hawlii Pichette)

En 2022, CNC a aidé la Première Nation de Key à relocaliser 40 mashkode-bizhiki (bisons des prairies), dont la moitié provenait de l’aire de conservation des prairies patrimoniales Old Man on His Back et l’autre du parc national des Prairies, afn de soutenir les efforts de rétablissement d’une harde sur leurs terres de réserve dans le centre-est de la Saskatchewan. Rétablir la relation entre ces animaux et la Première Nation de Key rend ainsi possible la conservation menée par les Autochtones

d’une espèce menacée, notamment grâce aux savoirs écologiques autochtones, aux partenariats et à l’amélioration des occasions culturelles et socioéconomiques au sein de la communauté.

Que sont les APCA?

Les aires protégées et de conservation autochtones (APCA) sont des sites où les gouvernements, les collectivités et les nations autochtones jouent un rôle de premier plan quant à la conservation et à la gestion des écosystèmes par l’entremise de lois, de gouvernance et de systèmes de savoirs traditionnels autochtones. Ces aires contribuent à renforcer les liens entre les Autochtones et leur culture, cette dernière étant profondément ancrée dans la terre. Les APCA représentent la souveraineté des autochtones ainsi que leur vision du territoire.

Elles sont aussi une composante centrale du paysage de la conservation au Canada et il est nécessaire de les reconnaître pour aider à contrer les menaces liées aux changements climatiques et à la perte de biodiversité.De plus, les AP CA fournissent aux nations une occasion de se réconcilier entre elles et favorisent la guérison par la terre entre les peuples autochtones et non autochtones. La conservation menée par les Autochtones par l’entremise de la création d’APCA est fondée sur des relations réciproques entre les humains, les terres, les eaux et les espèces, ce qui nous permet de cohabiter en harmonie à long terme.

Cet article est tiré du numéro Automne 2022 du Magazine Conservation de la nature Canada. Cette publication est offerte pour 1 an (4 numéros) aux personnes qui contribuent 25 $ et plus. Cliquez ici pour faire un don.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain