facebook
Réserve naturelle Five Houses Woodland, Î.-P.-É. (Photo de Hannah Kienzle/CNC)

Réserve naturelle Five Houses Woodland, Î.-P.-É. (Photo de Hannah Kienzle/CNC)

Une nouvelle aire de conservation sur l’Île-du-Prince-Édouard pour venir en aide à de nombreuses espèces

09 août 2022
Comté Eastern Kings, Île-du-Prince-Édouard

 

Conservation de la nature Canada œuvre à la protection de milieux humides d’eau douce et d’une forêt près de la baie St. Peters

Une nouvelle aire de conservation est maintenant établie sur l’Île-du-Prince-Édouard. En effet, Conservation de la nature Canada (CNC) a annoncé avoir conclu l’acquisition de 2 parcelles de terre totalisant 49 hectares, près de la baie St. Peters, dans le nord-est de la province.

Connue sous le nom de réserve naturelle Five Houses Woodland, elle abrite une forêt Wabanaki (acadienne) intacte et des milieux humides d’eau douce. Ce projet est niché entre l’aire naturelle de la tourbière de St. Peters (à l’ouest), protégée à l’échelle provinciale, le ruisseau Schooner (au sud), et la rivière McAskill (au nord). Elle constitue un important site de nidification pour le canard noir et d’autres espèces de sauvagine.

La réserve naturelle Five Houses Woodland abrite aussi une grande variété d’espèces d’arbres, dont le peuplier faux-tremble, l’érable rouge, le sapin baumier, le bouleau à papier, l’épinette blanche et l’épinette noire. Il est rare de trouver des étendues intactes d’habitat forestier sur l’Île-du-Prince-Édouard, et celles-ci sont particulièrement importantes pour les oiseaux chanteurs qui s’y nourrissent et y nichent. Ces terres abritent également le pic à dos noir, un oiseau rare à l’échelle de la province. Les autres oiseaux qui dépendent de cette aire naturelle incluent la paruline du Canada (menacée) et le moucherolle à côtés olive (menacé), tous deux inscrits sur la liste de la Loi sur les espèces en péril du Canada. On y trouve aussi d’autres espèces intéressantes, comme le cypripède jaune et le cypripède royal, deux plantes rares dans la province, ainsi que le cypripède acaule, l'emblème floral officiel de l’Île-du-Prince-Édouard.

CNC espère pouvoir agrandir la réserve naturelle Five Houses Woodland en amassant les fonds nécessaires pour y conserver 14 hectares supplémentaires. Les personnes souhaitant en savoir plus et faire un don sont invitées à visiter conservationdelanature.ca et à préciser que leur contribution est destinée à la réserve naturelle Five Houses Woodland.

La concrétisation de ces projets de conservation a été rendue possible grâce à la générosité de particuliers et de fondations caritatives privées. Une partie du financement provient également du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Défi de l'Île-du-Prince-Édouard, et du U.S. Fish and Wildlife Service en vertu de la North American Wetlands Conservation Act.

Ces projets témoignent de la façon dont CNC accélère le rythme de la conservation au Canada. Au cours des deux dernières années seulement, le travail de CNC a mené à la protection de plus de 1 million d’hectares (soit près du double de la superficie de l’Île-du-Prince-Édouard), et ce, d’un océan à l’autre et à l’autre. Dans les années à venir, l’organisme doublera son impact en mobilisant la population canadienne et en livrant des résultats durables et d’envergure en conservation.

Face au déclin rapide de la biodiversité et aux changements climatiques, la nature est notre alliée. Aucune de ces deux crises ne pourra être résolue sans que soit conservée la nature. Car lorsque la nature prospère, nous en bénéficions tous. 

Citations

« Les terres humides couvrent environ 13 p. 100 de la superficie du Canada et présentent de nombreux avantages écosystémiques comme le stockage du carbone, un élément vital de la lutte contre les changements climatiques. En travaillant avec des partenaires comme Conservation de la nature Canada sur des projets comme celui-ci, nous progressons vers notre objectif visant à conserver un quart des terres et un quart des océans au Canada d’ici 2025, pour viser ensuite 30 p. 100 d’ici 2030. » – L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada

« À l’Île-du-Prince-Édouard, nous avons d’ambitieux objectifs en matière de climat et l’importance que nous accordons à la conservation nous permet de maintenir et de restaurer des habitats et de protéger la biodiversité tout en prévenant le gaspillage de nos ressources. Nous apprécions le travail de Conservation de la nature Canada. » – L’honorable Steven Myers, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de l’Action climatique de l’Î.-P.-É. 

« Nous sommes enthousiastes à l’idée d’annoncer la création de la réserve naturelle Five Houses Woodland. C’est fantastique d’apprendre à connaître une nouvelle région de l’Île-du-Prince-Édouard et de voir comment nous pouvons apporter notre contribution à cette magnifique région. Nous espérons non seulement fournir à la faune un territoire sécuritaire où se déplacer, mais aussi offrir aux insulaires de plus grands milieux naturels à explorer et dont ils pourront profiter. » - Lanna Campbell, directrice des programmes de CNC pour l’Î.-P.-É., Conservation de la nature Canada

Faits saillants

  • La réserve naturelle Five Houses Woodland est considérée comme une zone forestière contiguë, de basse altitude, abritant des milieux humides d’eau douce et des habitats riverains. Le fait de disposer de terres boisées reliées entre elles permet de minimiser les menaces, telles que les vents violents, les tempêtes intenses, les sécheresses prolongées et les infestations d’espèces végétales envahissantes. 
  • La prochaine étape pour CNC est de concevoir un plan de gestion qui définira les priorités en matière de conservation et explorera les manières de rendre l’endroit accessible à la population afin qu’elle puisse s’y adonner à des activités récréatives de détente.

À propos

Conservation de la nature Canada (CNC) est la force rassembleuse au pays pour la sauvegarde de la nature. Par la conservation permanente de vastes territoires, nous apportons des solutions à la double crise du déclin rapide de la biodiversité et des changements climatiques. Partenaire de confiance, CNC œuvre aux côtés de particuliers, de communautés, d’entreprises et de gouvernements afin de protéger et veiller sur nos aires naturelles les plus importantes. Depuis 1962, nous avons mobilisé la population canadienne pour conserver et restaurer plus de 15 millions d’hectares. Cela inclut 2 583 hectares que CNC a contribué à conserver à l’Île-du-Prince-Édouard.

CNC est un organisme de bienfaisance enregistré. Avec la nature, nous créons un monde prospère.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Andrew Herygers
Directeur des communications de CNC, Canada Atlantique
902 880-8108

Andrew Holland
Directeur, Relations avec les médias
Bureau : 1 877 231-4400 | Cell. : 506 260-0469

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain