Bécasseaux sanderling au ranch Mackie, Sask. (Photo de Jason Bantle)

Bécasseaux sanderling au ranch Mackie, Sask. (Photo de Jason Bantle)

Une prairie d’importance pour les oiseaux de rivage désormais protégée

24 novembre 2021
Saskatchewan

 

Pendant les migrations printanières et automnales, des milliers d’oiseaux de rivage s’arrêtent au lac Chaplin et dans les prairies environnantes pour refaire le plein d’énergie ou nicher

Une grande étendue de prairies indigènes et une partie d’un important rivage se trouvant à quelques kilomètres de la route transcanadienne, entre Moose Jaw et Swift Current, sont maintenant protégées.

Le projet de conservation du ranch Mackie de Conservation de la nature Canada (CNC) se trouve sur la rive est du lac Chaplin, le deuxième plus grand lac salé au pays. Le site visé est compris dans les limites du Réseau de réserves pour les oiseaux de rivage de l’hémisphère occidental des lacs Chaplin, Old Wives et Reed. Il s’agit de l’un des trois seuls sites canadiens à être désignés « d’importance hémisphérique pour les oiseaux de rivage », et le seul se trouvant à l’intérieur des terres.

Le lac Chaplin est renommé pour offrir de remarquables possibilités d’observation d’oiseaux. Plus de la moitié de la population mondiale de bécasseaux sanderling y fait escale pour se reposer et se nourrir pendant la migration printanière. De nombreux autres oiseaux de rivage migrateurs visitent le lac Chaplin, comme le bécasseau semipalmé, le bécasseau de Baird, le bécasseau maubèche et le pluvier siffleur.

La propriété du ranch Mackie de CNC comprend 646 hectares (1 598 acres) de prairies et de milieux humides. Les prairies tempérées sont l’un des écosystèmes les plus rares et les plus menacés au monde et jouent un rôle essentiel en Saskatchewan. Elles filtrent notre eau, aident à prévenir les inondations et les sécheresses, séquestrent le carbone et, depuis des milliers d’années, sont source de subsistance pour les humains.

Cette propriété et ses environs abritent une multitude de plantes et d’animaux, dont le tétras à queue fine, oiseau emblématique de la Saskatchewan. Au moins deux leks d’accouplement sont actifs sur le ranch. La région sert également d’habitat à des espèces sauvages inscrites sur la liste de la Loi sur les espèces en péril du Canada, notamment le plectrophane à ventre noir (espèce menacée), la buse rouilleuse (espèce menacée) et le courlis à long bec (espèce préoccupante). Les oiseaux contribuent à la santé et au bien-être des gens ainsi qu’à l’économie de diverses façons : observation d’oiseaux, lutte contre les organismes nuisibles, nettoyage des sites et dispersion des graines.

Nommé en reconnaissance de l’intendance que la famille Mackie y a exercée depuis des générations, ce site de conservation continuera d’être utilisé pour le pâturage du bétail afin de préserver la santé des prairies et de soutenir l’économie locale.

Ce projet de conservation a été rendu possible grâce au généreux soutien financier de nos donatrices, donateurs et partenaires. Le Gouvernement du Canada y a apporté une contribution majeure par l’entremise de son Programme de conservation du patrimoine naturel, qui fait partie du Fonds de la nature du Canada.

Citations

« Ce que j’aime tout particulièrement à propos du ranch Mackie, c’est cette impression d’isolement que l’on ressent en se promenant sur la propriété. À l’ouest et au sud, il y a de l’eau et de l’herbe à perte de vue. Ce magnifique espace naturel abrite une incroyable diversité d’espèces sauvages. Nombre de ces espèces sont grandement menacées. La conservation des prairies est importante pour notre santé et pour les espèces qui dépendent de cet écosystème. »
– Michael Burak, directeur de programme de CNC pour le sud-ouest de la Saskatchewan

« Les changements climatiques et le déclin de la biodiversité sont deux crises intrinsèquement liées auxquelles nous devons nous attaquer simultanément. En travaillant avec des partenaires tels que Conservation de la nature Canada, nous protégeons l’environnement naturel de la Saskatchewan et bâtissons un avenir plus sain et résilient pour nos enfants et petits-enfants. Grâce à des programmes à l’image du Programme de conservation du patrimoine naturel financé par le Fonds de la nature du Canada, nous réalisons des progrès vers notre objectif qui vise à conserver un quart des terres et un quart des océans au Canada d’ici 2025. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • Au cours des 25 dernières années, la Saskatchewan a perdu plus de 809 000 hectares (2 millions d’acres) de prairies indigènes, et aujourd’hui, moins de 20 % des prairies indigènes de la province sont encore intactes.
  • Il est possible de soutenir le travail que Conservation de la nature Canada accomplit en Saskatchewan pour protéger les prairies et les milieux humides menacés ainsi que les espèces en péril qui y vivent. Pour en savoir plus, visitez conservegrasslands.ca (page en anglais).

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont 198 219 hectares (489 810 acres) de milieux terrestres et aquatiques écosensibles en Saskatchewan. Pour en savoir plus : conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique destiné à soutenir la création de nouvelles aires protégées et de conservation par l’acquisition de terres privées et de droits sur celles-ci. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. Les fonds qui y sont investis par le gouvernement fédéral sont bonifiés par des contributions de contrepartie amassées par CNC et ses partenaires, Canards Illimités Canada ainsi que la communauté canadienne des organismes de conservation.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Daphne May
Directrice des communications - Région de la Saskatchewan
Région de la Saskatchewan
Tél.: 306 715-2983

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien