Darkwoods, C.-B. (Photo de Bruce Kirkby)

Darkwoods, C.-B. (Photo de Bruce Kirkby)

Crédits de carbone

À une époque où, à l'échelle mondiale, tous collaborent pour comprendre les effets des changements climatiques et y faire face, le marché volontaire du carbone a pris de l'importance en tant que moyen pour les entreprises de réduire leur empreinte carbone. De nombreux programmes, dont les méthodes de calcul et de commercialisation des crédits de carbone varient, ont été mis sur pied au cours des dix dernières années.

Foire aux questions

Il peut être très difficile de s’y retrouver dans le milieu des crédits (ou compensations) de carbone, puisqu’il est en constante évolution et que le nombre de programmes et d’offres est grand.

Cette foire aux questions vous aidera à comprendre comment fonctionne le programme de carbone de Conservation de la nature Canada (CNC). On y explique aussi pourquoi nous sommes fiers de recueillir des fonds pour la conservation par l’intermédiaire du marché volontaire du carbone.

Un crédit de carbone désigne généralement un certificat ou un permis permettant à l’acheteur de compenser ses émissions de gaz à effet de serre en capturant (ou séquestrant) le carbone dans les arbres et le sol, plutôt que de le libérer dans l'atmosphère. Un crédit carbone équivaut à la réduction de 1 tonne métrique de dioxyde de carbone (CO2) ou son équivalent en autres gaz à effet de serre. Pour avoir une idée de ce que cela représente, considérez le fait suivant : tous les cinq mois un foyer moyen de la Colombie-Britannique émet 1 tonne métrique de CO2 ou son équivalent pour son chauffage (source : climatesmartbusiness.com).

Les crédits de carbone offrent un moyen de réduire les émissions de CO2 ou de gaz à effet de serre produites à un endroit donné afin de compenser les émissions produites ailleurs. Ces crédits peuvent être échangés pour compenser la production de gaz à effet de serre générée par l'industrie, les transports ou d'autres activités.

Nous pouvons générer des crédits de carbone à partir de forêts et d’autres milieux naturels, telles que les milieux humides, et ce, en calculant la quantité de carbone stockée dans leur biomasse (arbres, sol, plantes, etc.). Les crédits s'accumulent au fil du temps, car ces systèmes vivants retirent le carbone de l'atmosphère et séquestrent le carbone additionnel dans la biomasse jusqu'à ce que celle-ci se décompose ou soit brûlée.

Le site de Darkwoods, en Colombie-Britannique, est une terre privée qui a subi plus de 40 ans d’exploitation forestière à petite échelle. En achetant ce site à des fins de conservation, CNC a éliminé la menace d’exploitation intense et continue qui pesait sur ses forêts.

Maintenant que l’activité forestière diminue, sous la propriété de CNC, la majeure partie de la forêt sera conservée et absorbera ou séquestrera une plus grande quantité de dioxyde de carbone (CO2) que si elle avait continué d’être exploitée intensément. L'augmentation du carbone stocké et séquestré grâce au remplacement des anciennes pratiques d'exploitation forestière par de nouvelles pratiques de conservation est vérifiée chaque année.

La gestion de la conservation de Darkwoods suit un protocole reconnu mondialement pour les projets de carbone, et a été vérifiée et approuvée par plusieurs organisations indépendantes :

  • Sustainable Development Verified Impact Standard (SDVISta)
  • Climate, Community, & Biodiversity Standard (CCB)
  • Verified Carbon Standard (VCS)
  • Rainforest Alliance
  • Scientific Certification Systems
  • Det Norske Veritas

Avant de pouvoir être approuvé, tout projet de carbone doit répondre à un ensemble de critères, dont les suivants:

Permanence – Pour tout projet, il doit être démontré que le carbone restera stocké pendant une longue période de temps. Dans le cas d'un projet de carbone forestier, plus la durée de conservation de la forêt est longue, mieux c'est.

Le projet de carbone forestier de Darkwoods satisfait cette exigence en garantissant ses crédits pendant 100 ans.

Additionnalité – Un projet est qualifié d’additionnel seulement si, sans sa mise en place (c.-à-d. si la forêt avait été exploitée), le carbone comptabilisé (dans ce cas, le carbone stocké dans les arbres et le sol) aurait été libéré.

Le projet de carbone forestier de Darkwoods répond à cette exigence, car si CNC n’avait pas acheté la propriété de Darkwoods, elle aurait probablement été acquise par une société forestière qui l’aurait exploitée de manière intensive. Les revenus issus de la vente de crédits de carbone sont un élément essentiel du financement de cet important projet de conservation, qui a permis d’éviter que la propriété soit vendue à un acheteur qui l'aurait exploitée intensivement.

Fuite Il y a fuite si les émissions évitées sur le site du projet sont simplement déplacées vers un autre endroit. Au lieu d’éliminer les émissions, le projet a simplement fait en sorte qu’elles soient produites ailleurs. Pour être valable, un projet doit évaluer la quantité de fuites qu'il entraînera et en tenir compte lors du calcul des crédits de carbone qu’il générera.

Le projet de carbone forestier de Darkwoods a pris en compte la possibilité que l’exploitation forestière sur d'autres propriétés augmente en raison de la réduction de l’exploitation sur la propriété de Darkwoods.

Mesure et surveillance La surveillance continue du site du projet permet de mesurer la quantité de carbone capturée et stockée dans la forêt tout au long de la durée de vie du projet. Cette surveillance régulière sert à confirmer que le calcul initial des crédits de carbone est toujours valable.

Tous les cinq ans, des vérificateurs indépendants effectueront un suivi du site de Darkwoods afin d’y calculer la quantité de carbone stockée. Ces spécialistes surveilleront et enregistreront la structure de la forêt en se basant sur une série de parcelles délimitées à travers le site de Darkwoods afin de s’assurer que la séquestration du carbone est conforme aux déclarations.

Certification – Les projets carbone crédibles sont certifiés par des auditeurs tiers, issus d’une entité indépendante. Cette certification indique que le projet répond à tous les critères énoncés précédemment (permanence, additionnalité, fuites et mesure) et qu’il atteint réellement ses objectifs de stockage de carbone.

Le projet de carbone forestier de Darkwoods est réalisé selon un protocole qui est reconnu sur le plan international pour les projets carbone, et a été et approuvé par : Rainforest Alliance, Scientific Certification Systems Det Norske Veritas et Verified Carbon Standard (VCS). Le projet a également été certifié par Sustainable Development Verified Impact Standard (SDVISta) and Climate et Community & Biodiversity Standard (CCB).

CNC a travaillé avec une équipe d'expert(e)s dans le but d’élaborer une méthodologie exhaustive de comptabilisation du carbone répondant aux normes internationales. Cette méthodologie a été mise au point précisément pour des projets se déroulant sur le territoire canadien, dans le cadre desquels une forêt exploitée est transformée en forêt protégée. Le processus permet aux promoteurs de projets de carbone forestier axés sur la conservation d'évaluer avec précision les économies de carbone que leur projet génère.

Après l’achat de Darkwoods par CNC en 2008, notre équipe et nos conseillers et conseillères en matière de carbone ont mis trois années à déterminer la quantité de carbone stocké dans cett forêt ainsi que sa valeur. Notre méthodologie et nos résultats ont été certifiés selon la norme Verified Carbon Standard (VCS), qui garantit qu'un projet carbone est réalisé selon un protocole reconnu à l’échelle internationale et qu'il présente des bénéfices environnementaux tangibles (également appelés co-bénéfices).

Tous les documents liés au projet Darkwwoods sont rendus accessibles au public dans la base de données des projets de Verified Carbon Standard. Les personnes qui souhaitent en savoir plus sur les détails de ce projet sont invitées à lire les documents. La méthodologie élaborée pour le projet de carbone forestier de Darkwoods peut être utilisée par les organisations souhaitant entreprendre des projets de carbone forestier similaires. Elle est d’ailleurs déjà employée dans le cadre de nouvelles initiatives de réduction des émissions de carbone.

Le programme de Verified Carbon Standard (VCS) met en place une réserve de crédits servant d’assurance au projet Darkwoods et à d'autres projets certifiés selon la norme VCS. Si un incendie ou une autre catastrophe venait à faire disparaître la forêt (et les crédits de carbone associés), les crédits de la réserve d’assurance peuvent être utilisés pour compenser la perte

Il y a sur le marché volontaire du carbone plusieurs normes différentes qui définissent des protocoles pour l’élaboration et la certification adéquate de projets de compensation carbone. Le projet de carbone forestier de Darkwoods a été certifié selon la norme Verified Carbon Standard (VCS) de l’organisation Verra, généralement considérée comme chef de file en matière de mise au point de normes reconnues sur le plan international pour le marché volontaire du carbone. D'autres certifications ont été accordées par Sustainable Development Verified Impact Standard (SDVISta) et Climate, Community, & Biodiversity Standard (CCB).

Parmi les autres normes, mentionnons : Climate Action Reserve (CAR), American Carbon Registry (ACR), le mécanisme de développement propre (MDP) fondé sur la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Gold Standard et VER+. De plus, des normes telles que la CCB visent à accréditer les bénéfices environnementaux et sociaux supplémentaires (également appelés co-bénéfices) d'un projet.

En cherchant des moyens de financer la conservation de la forêt de Darkwoods, CNC a constaté que la vente de crédits de carbone provenant de projets de carbone forestier serait  un moyen appréciable de financer à long terme l'entretien et l'aménagement continus de la terre, ainsi que les autres travaux de conservation de CNC.

CNC a commencé à explorer l'idée de mener un projet de carbone sur le site de Darkwoods alors que le marché volontaire du carbone était relativement nouveau. L'équipe responsable de ce dossier a réalisé que le projet proposé pourrait ouvrir de nouvelles voies pour l'industrie et favoriser l’élaboration d’une stratégie innovante pour recueillir des fonds pour la conservation.

Le projet Darkwoods, dont l’élaboration a duré 3 ans, est un moyen de collecter des fonds par l’intermédiaire du marché international volontaire du carbone. La première vente de crédits de carbone de Darkwoods a eu lieu en mai 2011 et a permis de récolter plus de 4 millions de dollars, équivalant à 700 000 tonnes de crédits de carbone. Selon les données disponibles au début de 2021, ce projet a généré plus de 15 millions de dollars pour soutenir la conservation au Canada.

Les crédits de carbone de Darkwoods sont garantis pendant 100 ans.

Les revenus issus de la vente du carbone forestier de Darkwoods sont destinés à la gestion continue de l’aire de conservation Darkwoods, ainsi qu'aux autres projets de conservation de CNC.

Contrairement au marché réglementé, qui impose des exigences en matière de réduction des émissions aux échelles régionale, nationale ou internationale, le marché volontaire du carbone permet aux gouvernements, aux entreprises ou aux particuliers d'acheter des compensations de carbone sur une base volontaire. De nombreuses entreprises achètent des crédits de carbone par responsabilité sociale, dans le cadre de stratégies intégrant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance,, afin de respecter leurs engagements en matière de neutralité climatique ou avant d’être contraintes au marché réglementé

 

 

 

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain