Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Macareux moine (Photo de Tim Frye/iNaturalist)

Macareux moine (Photo de Tim Frye/iNaturalist)

Macareux moine

Désigné comme l’emblème aviaire de Terre-Neuve-et-Labrador en 1992, le macareux moine est la seule espèce de macareux à vivre le long de l’océan Atlantique. On le surnomme « perroquet de mer ».

À quoi ressemble cette espèce?

Le plumage du macareux moine diffère selon qu’il est en période nuptiale ou non. Son apparence change de façon si drastique qu’on a déjà pensé que des individus d’apparence différente étaient en fait deux espèces distinctes. En période nuptiale, le macareux moine est plus facile à reconnaître, avec son plumage noir et blanc et son bec noir, jaune et orange. En hiver, lorsque la période nuptiale est terminée, son plumage et son bec deviennent plus ternes et sa face plus sombre, particulièrement près des yeux. À la fin de l’hiver et au début du printemps, il est temporairement inapte au vol, le temps que de nouvelles plumes de sa queue et de ses ailes remplacent ses anciennes plumes.

Le macareux moine mesure environ 25 centimètres de longueur. Le mâle est généralement plus gros que la femelle. Sa silhouette et ses pattes palmées lui permettent de plonger et de nager.

Canadian distribution of Atlantic puffin (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

Où vit cette espèce?

Le macareux moine vit dans l’Atlantique Nord. Il niche sur les îles et les rochers le long des côtes du nord de l’Europe, de l’Islande et du nord-est de l’Amérique du Nord. Il peut également se trouver dans des colonies éparses au Groenland et dans l’est de l’Arctique canadien.

Le macareux est un oiseau qui passe la majorité de son existence en mer. Il niche en colonies et construit son nid en creusant un terrier ou un trou. Chaque année, il choisit le même partenaire et le même site pour nicher. Au Canada, il niche en avril et les premiers œufs sont pondus en mai.

Quel est son régime alimentaire?

Le macareux moine se nourrit de petits poissons, comme du capelan, du hareng et un peu de lançon. Le macareux moine nage à la surface de l’eau et plonge jusqu’à 60 mètres de profondeur pour chercher sa nourriture. Un macareux moine peut tenir jusqu’à 61 poissons dans son bec.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Le macareux moine est considéré comme étant une espèce vulnérable mondialement, avec une population en déclin.

De 350 000 à 400 000 macareux moines nichent actuellement dans l’est du Canada, principalement à Terre-Neuve-et-Labrador. La population a décliné de façon importante au début des années 1900 en raison de la collecte d’œufs non réglementée et de la chasse dans les colonies de reproduction. Les macareux moines et les colonies sont maintenant protégés, mais ils font face à des menaces dues aux changements climatiques, comme le réchauffement des océans et les variations dans la disponibilité de nourriture.

En 1973, la Société nationale Audubon a démarré le Audubon Project Puffin, un programme visant à restaurer les populations de macareux sur leur lieu historique de nidification dans les îles du golfe du Maine. Des macareux âgés de 10 à 14 jours ont été transplantés de Great Island, Terre-Neuve – où la nidification avait du succès et où environ 160 000 couples nichent – à Eastern Egg Rock, dans le Maine. De 1973 à 1986, 954 macareux ont été déplacés vers Eastern Egg Rock. De ceux-là, 914 sont arrivés à maturité et ont quitté le nid.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien