Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Charbon de Pitcher, Île Manitoulin, Ont. (Photo de Laura Mousseau).

Charbon de Pitcher, Île Manitoulin, Ont. (Photo de Laura Mousseau).

Chardon de Pitcher

À quoi ressemble cette espèce?

Les têtes du chardon de Pitcher sont étonnamment lisses par rapport à celles d’autres chardons plus communs. Cette plante passe la majeure partie de sa vie sous la forme d’un anneau (rosette) de feuilles vert-blanchâtre de 15 à 30 centimètres de diamètre situé au ras du sol. Sa racine, dite pivotante, peut atteindre jusqu’à 2 mètres de profondeur.

Cette plante atteint sa maturité au terme de 4 à 12 ans. Elle produit alors une longue tige fleurie pouvant atteindre 1 mètre de haut, ornée de fleurs blanches et rose pâle qui sont une source de nectar pour les abeilles et d’autres insectes. Une fois qu’il a fleuri, le chardon de Pitcher produit ses graines et meurt. Ses graines sont ensuite disséminées par le vent sur de longues distances et sur des « parachutes » blancs et duveteux.

Où vit cette espèce?

Canadian distribution of Pitcher's thistle (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

La population mondiale du chardon de Pitcher est endémique (indigène) aux rives sablonneuses et venteuses de la rive nord des Grands Lacs, et ce, du lac Huron et du lac Michigan jusqu’au lac Supérieur. Au Canada, le chardon de Pitcher n’est présent que sur une trentaine de sites en Ontario (voir la carte).

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Depuis 2010, le chardon de Pitcher est désigné comme une espèce préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Le fait que cette plante ne pousse que sur les dunes et les plages la rend vulnérable à des activités humaines telles que l’aménagement des rives, le piétinement et l’utilisation de véhicules tout terrain. Elle est également perturbée par la présence d’espèces envahissantes, telles que les phragmites (roseau commun) et par la propagation de plantes ligneuses (à tiges rigides) dans son habitat.

Que fait CNC pour protéger l’habitat de cette espèce?

Depuis 2012, CNC est à la tête d’efforts menés à l’échelle internationale pour conserver des habitats sur l’île de Cockburn, située dans l’archipel de l’île Manitoulin (nord du lac Huron), qui abrite un écosystème relativement intact. En 2018, le personnel et les bénévoles de CNC y ont réalisé des inventaires botaniques sur les rives. Ils y ont recensé plus de 600 chardons de Pitcher, l’une des plus grandes populations de l’espèce en Ontario. À ce jour, CNC a protégé 10 743 hectares (26 535 acres) sur l’île de Cockburn, soit plus de 60 % de l’île.

CNC protège également le chardon de Pitcher et son habitat dans plusieurs réserves naturelles de l’île Manitoulin. CNC travaille aussi avec des partenaires locaux pour contrôler la présence du phragmite (roseau commun) qui envahit ses propriétés situées des îles Cockburn et Manitoulin.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien