Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Chêne de Shumard

Où vit cette espèce?

L’aire de répartition du chêne de Shumard s’étend, aux États-Unis, de l’Indiana et l’Ohio vers l’ouest jusqu’au Kansas et vers le nord jusqu’au Michigan, au Maryland et dans l’ouest de l’État de New York. Au Canada, on le trouve dans le sud-ouest de l’Ontario et dans toute la zone carolinienne.

À quoi ressemble cette espèce?

Considéré comme l’un des plus imposants membres de son espèce, le chêne de Shumard possède des branches massives et peut atteindre, une fois à maturité et dans des conditions idéales, jusqu’à 40 mètres de hauteur. Il peut pousser sur des sites humides et tolère un ombrage partiel. L’espèce est reconnue pour ses couleurs automnales qui passent du rouge au rouge orange. Son écorce va du gris au brun foncé et son fruit (gland) de forme ovale est surmonté d’une cupule (coupe) qui ressemble à un petit chapeau.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Au Canada, le chêne de Shumard est désigné comme étant une espèce préoccupante. On en trouve sur une trentaine de sites dans le sud-ouest de l'Ontario. Quelques-uns des plus grands spécimens poussent sur les bords des chemins et des terres, ce qui limite sa régénération. La menace principale qui pèse sur ce chêne est la perte d'habitat.

Que fait CNC pour protéger l’habitat de cette espèce?

Le chêne de Shumard a été répertorié sur deux propriétés de conservation de la nature Canada (CNC) en Ontario. Plus précisément, dans la forêt Clear Creek (maintenant réserve naturelle provinciale Clear Creek Forest) et sur une propriété du comté d’Essex. Il peut être difficile de distinguer cette espèce de certains autres arbres similaire, c’est pourquoi CNC continue ses recherches à savoir si ce chêne est présent sur d’autres propriétés.

En septembre 2014, CNC et le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario ont signé une entente de conservation de 15 ans basée sur une vision commune de la conservation de la biodiversité dans la province. Cette entente appuie directement 5 nouveaux parcs provinciaux créés durant cette année. L’un de ces parcs, Clear Creek Forest, est le plus grand boisé de la région littorale de Kent-Elgin, qui s’étend le long du lac Érié et abrite plus de 20 espèces d’oiseaux au statut préoccupant. De plus, la forêt du parc Clear Creek Forest protège 3 espèces vulnérables à l’échelle nationale au Canada, dont le chêne Shumard.

CNC travaille en étroite collaboration avec des représentants du gouvernement afin de protéger efficacement certaines des espèces les plus vulnérables de l’Ontario et du Canada.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien