Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Hyménoxys herbacé (Photo de Charles Peirce)

Hyménoxys herbacé (Photo de Charles Peirce)

Hyménoxys herbacé

Cette fleur jaune clair, qui éclot au début du printemps, est rare à l’échelle mondiale et ne pousse que dans la région des Grands Lacs de l’Amérique du Nord. Au Canada, on ne la trouve qu'en Ontario, dans les prés et alvars de la péninsule Saugeen Bruce et de l’île Manitoulin (lac Huron). Ces populations regroupent environ 95 % de la population mondiale de l’espèce. L’hyménoxys herbacé est l’une des très rares plantes dont l’aire de répartition mondiale se trouve principalement en Ontario.

Où vit cette espèce?

Canadian distribution of lakeside daisy (Map by NCC)

(Cliquez pour agrandir)

L’hyménoxys herbacé croît principalement dans les alvars, ces milieux naturels à la végétation clairsemée reposant sur des affleurements de calcaire ou de dolomie parfois couverts d’une mince couche de sol. L'alvar est un écosystème en voie de disparition à l'échelle mondiale. Au Canada, on le trouve dans la région des Grands Lacs, mais il a aussi récemment été trouvé au Manitoba et en Saskatchewan. Ce type de milieu abrite de nombreuses espèces rares et menacées, dont l’hyménoxys herbacé.

L’hyménoxys herbacé croît sur des alvars "pavés", parmi une mosaïque de roches couvertes de lichens et de mousses. Des fissures, créées dans la roche par l’érosion hydrique, accueillent de nombreuses espèces de fleurs sauvages, de fougères et d’autres plantes caractéristiques des alvars "pavés". Au fil du temps, la terre accumulée dans ces fissures permet aux plantes de s’enraciner, notamment le calament d’Arkansas, la doradille chevelue et l’hyménoxys herbacé. Cet écosystème unique demeure ouvert en raison de perturbations naturelles comme les sécheresses, les feux et l’érosion éolienne, qui empêchent les arbres et les arbustes de croître et de priver de lumière les espèces qui aiment le soleil, comme l’hyménoxys herbacé.

Hyménoxys herbacé, île Manitoulin, Ontario (Photo de CNC)

Hyménoxys herbacé, île Manitoulin, Ontario (Photo de CNC)

Prospérer dans l'adversité

Comme beaucoup d’espèces animales et végétales qui peuplent les alvars, l’hyménoxys herbacé peut survivre à des conditions difficiles, notamment les inondations printanières, les sécheresses estivales et les températures pouvant atteindre 52 °C. En raison de ces variations extrêmes de température et d’humidité et d’autres perturbations, seules quelques espèces végétales et animales peuvent y prospérer.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

L’hyménoxys herbacé est désignée menacée en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition de l’Ontario et préoccupante selon la Loi sur les espèces en péril du Gouvernement du Canada. Malgré son aire de distribution qui est très limitée, plusieurs des sites où elle se trouve sont maintenant protégés. Toutefois, la perte d'habitat et la présence d'espèces envahissantes demeurent des menaces pour l'espèce.

Les rivages et les zones intérieures qui sont populaires pour la randonnée et les loisirs sont des lieux où l'hyménoxys herbacé peut être accidentellement piétiné. Sur l'île Manitoulin, Conservation de la nature Canada (CNC) a protégé un important habitat d'alvar où pousse cette plante; on en trouve d'importantes populations sur la propriété Tasker Wilderness Shore de CNC. CNC travaille également à la lutte contre l'orpin âcre et d'autres plantes envahissantes qui menacent l'hyménoxys herbacé.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien