Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Oponce de l'Est ((Photo de Pany Goff/Wikimedia Commons)

Oponce de l'Est ((Photo de Pany Goff/Wikimedia Commons)

Oponce de l’Est

À quoi ressemble cette espèce?

L’oponce de l’Est est un cactus vivace qu’on trouve au Canada. Cette plante, dite succulente* (ou grasse), est pourvue de tiges vertes articulées, arrondies et plates. Chaque segment, appelé « raquette », est muni d’épines acérées et de poils barbelés. Les fleurs cireuses, de couleur jaune à dorée, poussent sur le pourtour des raquettes. Ses fruits verts sont comestibles une fois qu'ils sont devenus d'un brun rougeâtre. Ce cactus pousse à l’horizontale ou à la verticale, et peut atteindre 50 cm.

Canadian distribution of Eastern prickly pear cactus (Map by NCC)

(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Où vit cette espèce?

L’oponce de l’Est vit dans les milieux ouverts, arides et sablonneux qui reçoivent beaucoup de soleil, comme les dunes et les forêts ouvertes. Il ne peut pousser dans les zones complètement ombragées. Au Canada, on ne le trouve qu’à deux endroits − tous deux dans le sud de l’Ontario − soit dans les savanes de genévrier rouge du parc national de Pointe-Pelée et dans la réserve naturelle provinciale Fish Point sur l’île Pelée. Bien que cette espèce soit très rare au Canada, elle est commune dans le centre et l’est des États-Unis.

Quel est son mode de reproduction?

La reproduction de l’oponce de l’Est peut être sexuée ou asexuée. Ses fleurs sont généralement pollinisées par les insectes et produisent des fruits dont les graines sont dispersées par les petits mammifères et les oiseaux. Il peut se reproduire également de façon asexuée lorsque les « raquettes » se détachent de la plante mère et prennent racine.

Quelles menaces pèsent sur cette espèce?

Bien que toutes les régions où pousse l’oponce de l’Est soient protégées, cette espèce est menacée par la perte d’habitat attribuable aux tempêtes hivernales et à l’érosion des rivages. De plus, certaines espèces envahissantes, comme la centaurée maculée et le mélilot blanc, lui font concurrence.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Le Comité sur la situation des espèces en péril du Canada (COSEPAQ) a désigné l’oponce de l’Est en voie de disparition.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

Malgré le fait que l'oponce de l’Est ne se trouve pas sur des propriétés de CNC, des équipes assurent le contrôle de populations de plantes non indigènes envahissantes, comme le phragmite commun, sur les propriétés de CNC de l’île Pelée. Ce travail réduit les risques que ces plantes envahissent les aires environnantes où pousse l’oponce de l’Est, comme les dunes et les plages. 

Site d'intérêt (en anglais)

Fish Point Provincial Nature Reserve

* Se dit d’une plante dont les feuilles et la tige sont gorgées d’eau

Pleins feux sur nos sympathisants