Centre-ville de Halifax, vu du futur parc sauvage de Halifax, N.-É. (Photo de Irwin Barrett)

Centre-ville de Halifax, vu du futur parc sauvage de Halifax, N.-É. (Photo de Irwin Barrett)

Allan Shaw (Photo de Denis Duquette)

Allan Shaw (Photo de Denis Duquette)

Allan Shaw

Le développement urbain vire au vert

Entre nature et développement, Allan Shaw a fait le choix de prendre le virage vert.

Étonnamment près du centre-ville de Halifax se trouve un milieu naturel sauvage. D’un de ses points culminants, entouré de landes rocheuses et du calme de la forêt, on aperçoit les plus hauts bâtiments de la ville. Conservation de la nature Canada (CNC) a travaillé à la protection de cette oasis naturelle qui portera bientôt le nom de Shaw Wilderness Park. D’une superficie de 154 hectares (380 acres), le parc alliera la conservation à des activités récréatives axées sur la nature. Le projet se concrétise grâce aux nombreux résidents de Halifax passionnés par l’exploration et la protection de ce milieu naturel.

Allan Shaw est l’un de ces résidents.

M. Shaw est le président de Shaw Group Ltd., la compagnie à qui appartenait ce terrain. Réalisé en collaboration avec CNC et la Communauté urbaine de Halifax, le projet permettra de conserver la forêt autour des lacs Williams et Colpitt, dans l’arrière-pays de Purcell’s Cove.

« Nous avons acheté ce terrain pour l’aménager, explique M. Shaw. Nous avons appris que les citoyens de Halifax voulaient vraiment que ce territoire soit protégé, puis CNC nous a approchés pour savoir si nous accepterions de lui vendre le terrain, ce à quoi j’ai répondu : “ Parlons-en ” ».

Des employés de CNC avaient compris que pour que cette offre soit acceptée, il fallait présenter la nature sous un nouvel angle à M. Shaw et à Shaw Group Ltd. À l’issue de la première rencontre, M. Shaw a compris qu’il avait la chance de contribuer à la création d’un havre de paix pour le public.

« Craig Smith (directeur de programme de CNC en Nouvelle-Écosse) nous a surpris avec une vidéo montrant notre terrain comme nous ne l’avions jamais vu auparavant. Nous en avons eu le souffle coupé. Je me suis revu à 12 ou 13 ans, quand je parcourais ces milieux naturels. C'est alors que j'ai compris pourquoi c’était si important de les protéger. »

À partir de ce moment, la décision a été facile à prendre pour M. Shaw et Shaw Group Ltd. : le terrain serait vendu à CNC pour assurer sa protection à long terme. Un terrain situé au beau milieu de l’une des grandes villes du Canada coûte cher par contre, et CNC avait besoin d’aide pour obtenir les fonds nécessaires. C’est là que la Ville de Halifax est entrée en scène.

« Les citoyens ont clairement été entendus, souligne M. Shaw. La Ville souhaitait que cet endroit devienne un espace vert. » Et il en fut autant pour le gouvernement provincial.

L’automne dernier, CNC a lancé sa campagne « Keep Halifax Wild » pour appuyer la création du Shaw Wilderness Park (« Parc sauvage Shaw »). Le 20 septembre 2018, dans le cadre du lancement de la campagne de financement de CNC, la Province de la Nouvelle-Écosse a annoncé qu’elle allait verser 1 million de dollars pour subventionner le projet.

Le futur parc sera deux fois plus grand que celui de Point Pleasant, aussi situé à Halifax. Il protégera des habitats fauniques et une formation végétale indigène importante d’un point de vue écologique : la lande de pin gris et de corème de Conrad (un arbuste), et ce, tout en offrant une expérience en milieu sauvage au cœur de la ville

En attendant, M. Shaw se rappelle son enfance passée en ces lieux, tout en nourrissant l’espoir qu’un jour, le parc sera un endroit où tous pourront créer leurs propres souvenirs.

« Savez-vous ce qu’il y a de fabuleux au sujet de la nature et dans le fait de passer du temps en plein air?, demande-t-il. C’est paisible, mais ce n’est pas silencieux. Vous pouvez entendre le vent, vous pouvez voir les arbres bercés par la brise, vous pouvez entendre vos pas pendant que vous marchez. Pendant que vous vous y trouvez, vous pouvez réfléchir et méditer. Vous avez la possibilité d’y trouver le calme. »

Allan Shaw est au nombre des héros de la conservation qui ont rendu notre travail possible en 2018-2019. Cliquer ici pour consulter notre rapport annuel >

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain