Nouveau-Brunswick

Étant donné l’impact actuel de la COVID-19, Conservation de la nature Canada vous demande de reporter la visite de ses propriétés et sentiers, et ce, jusqu'à nouvel ordre.  Pour en savoir plus >

C'est en 1989 que Conservation de la nature Canada (CNC) a amorcé sa mission de conservation des milieux naturels au Nouveau-Brunswick. À l'époque, CNC travaillait avec des partenaires à l’achat de propriétés afin de créer une réserve naturelle qui allait être nommée en l’honneur de feu George Stirrett, un éminent biologiste. Ce dernier s’était employé à protéger la pédiculaire de Furbish, une plante vivace rare poussant uniquement le long des berges de la rivière Saint-Jean, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick ainsi que dans le nord du Maine. Depuis lors, CNC travaille sans relâche à la protection de 30 secteurs prioritaires, et ce, aux quatre coins de la province. Jusqu'à maintenant, CNC est parvenu à conserver 8 925 hectares (22 054 acres) d’habitats essentiels au Nouveau-Brunswick.

Reportages sur le terrain

Vue aérienne de la réserve naturelle Foxner, N.-B. (Photo de Mike Dembeck)

Vue aérienne de la réserve naturelle Foxner, N.-B. (Photo de Mike Dembeck)

Conserver l'eau pour la faune

Pour la première fois, tous les cours d'eau du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l'Île-du-Prince-Édouard et de l'est du Québec ont été cratographiés. Pour en savoir plus »

Pleins feux sur nos sympathisants