Lynx du Canada (Photo de Mike Dembeck)

Lynx du Canada (Photo de Mike Dembeck)

Connectivité et changements climatiques - Le Fonds vert à la rescousse des corridors écologiques

Réserve naturelle des Montagnes-Vertes, Québec (Photo de Corridor appalachien)

Réserve naturelle des Montagnes-Vertes, Québec (Photo de Corridor appalachien)

L’organisme de bienfaisance Conservation de la nature Canada (CNC) salue la contribution de près de 1 million de dollars du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques à son projet « Corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques ».

Cette somme provient du programme Action-Climat Québec, financé par le Fonds vert. CNC et de nombreux partenaires régionaux et internationaux sensibiliseront jusqu’en 2020 les collectivités aux corridors écologiques qui traversent leur région.

Ces corridors consistent en des passages terrestres et aquatiques qui relient des territoires les uns aux autres. Ces zones dites de « connectivité » permettent aux animaux de se déplacer et aux plantes de se disperser afin de combler leurs besoins. Le projet collaboratif de CNC vise ainsi à mobiliser la population dans la sauvegarde de ces corridors écologiques.

Fonds vert

« L’impact des changements climatiques exerce une pression grandissante sur nos écosystèmes et sur l’ensemble des espèces qui les composent. Le projet Corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques de Conservation de la nature Canada au Québec permet d’engager la communauté dans la mise en œuvre de solutions pour préserver la richesse de notre patrimoine naturel. C’est l’un des objectifs du programme Action-Climat Québec, financé par le Fonds vert : que les communautés locales s’engagent dans l’action pour mettre en œuvre des stratégies d’adaptation aux changements climatiques afin de nous assurer, à tous, un avenir plus riche et plus vert » a déclaré, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon.

« Sous l’influence des changements climatiques, on estime qu’au Québec les habitats des espèces se transféreront d’environ 45 km par décennie vers le nord », affirme Joël Bonin, vice-président associé de CNC au Québec. « La province pourrait devenir un refuge climatique pour plusieurs espèces; elle risque donc de jouer un rôle primordial à l’échelle continentale dans l’adaptation aux changements climatiques. »

La connectivité entre les habitats s’avère donc essentielle pour affronter ces changements. Non seulement elle favorise la survie d’espèces sauvages, mais elle contribue au bien-être de la population, à qui les milieux naturels rendent une infinité de services.

Corridors écologiques

Mise en œuvre du projet

Le projet se déploie dans cinq régions du Québec (voir la carte). Afin de cultiver une vision commune dans le sud du Québec en matière de connectivité, CNC collabore avec des organismes clés : Corridor appalachien, Éco-corridors laurentiens, Nature-Action Québec, Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec, Horizon-Nature Bas-Saint-Laurent, Deux pays, une forêt et Staying Connected Initiative. CNC souligne également l’apport de la Woodcock Foundation, dont le programme de conservation des paysages porte une attention particulière à la conservation de la connectivité entre le Canada et les États-Unis.

Ecological corridors

Consultez la carte interactive des projets de connectivité au Québec

« La Woodcock Foundation de New-York et la Fondation Écho de Montréal sont très heureuses de collaborer avec le Fonds vert du gouvernement du Québec afin de soutenir les efforts de CNC et de ses partenaires en vue de déterminer les corridors écologiques qui feront partie de l’infrastructure verte indispensable à l’adaptation aux changements climatiques en Amérique du Nord. Nous avons hâte de travailler avec le Fonds vert pour protéger cette infrastructure dans le cadre de la prochaine étape de ce projet », a déclaré Jeremy Guth, administrateur à la Woodcock Foundation.

CNC travaille aussi de concert avec un comité-conseil formé d’experts de diverses organisations gouvernementales et non gouvernementales, des institutions de recherche, des parcs nationaux, d’autres gestionnaires du territoire (des représentants municipaux et forestiers, notamment) et des citoyens.

Par ses interventions, le projet vise à entraîner des changements de comportement et à amener les collectivités à épouser la protection des corridors écologiques comme solution d’adaptation aux changements climatiques. Dans cette optique, des activités communautaires se tiendront dans les cinq zones de connectivité afin d’instruire et d’impliquer la population, de l’encadrer dans ses actions et de rechercher des solutions.

Afin de maintenir les corridors et de promouvoir leur importance, les 3 stratégies suivantes sont adoptées :

  1. Amener les diverses MRC et municipalités à tirer parti de leurs outils de planification territoriale;
  2. Amener les propriétaires et exploitants forestiers à utiliser les outils de conservation volontaire ou de certification afin de préserver la vocation forestière des corridors;
  3. Doter les régions ciblées d’un réseau d’intervenants qui maintiendront et valoriseront les corridors.

Le projet en chiffres: Consultez la fiche projet

Le bulletin de mai 2019: Consultez le bulletin #2


Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197