Québec

Le premier projet de Conservation de la nature Canada (CNC) au Québec s'est concrétisé en 1978 avec l’acquisition de l'île aux Moutons, sur le fleuve Saint-Laurent, à l'extrémité est de Montréal. Ce territoire de 3 hectares  (7 acres) se situe plus précisément entre l'île aux Asperges et l'imposante île Sainte-Thérèse. Depuis, nous avons mené à bien plus de 300 projets de conservation qui assurent la protection de plus de 45 000 hectares (111 000 acres) de terres et de milieux humides de grande valeur écologique. Ainsi, 200 espèces (animales et végétales) en situation précaire disposent désormais d’habitats protégés grâce à nos efforts et au soutien de nos nombreux partenaires. Au Québec, CNC poursuit sa mission de protection et de gestion du patrimoine naturel, et ce, dans 15 aires naturelles prioritaires.

Reportages sur le terrain

Lynx roux (photo de Gary Kramer, USFWS)

Lynx roux (photo de Gary Kramer, USFWS)

Lynx sans frontières

Les animaux, en particulier les grands mammifères, ont besoin d’espace pour se nourrir, se reproduire, bref subsister. La disparition de forêts et la fragmentation des paysages peuvent donc nuire à leur survie. Sauf si on prend garde à protéger des passages clés pour la connectivité des milieux naturels : les corridors écologiques. Pour en savoir plus »

Les passages fauniques : ouvrir la voie pour le bien de tous

Qu’ils prennent la forme de ponts ou de tunnels, les passages fauniques rendent les routes plus sécuritaires en protégeant les humains et les animaux d’éventuelles collisions, tout en contribuant au maintien de la connectivité des milieux naturels. Pour en savoir plus »

Canada 150 logo

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)