Kenauk, Québec (Photo de Kenauk Nature)

Kenauk, Québec (Photo de Kenauk Nature)

Kenauk - Vallée de la rivière Saumon (Kinonge), Montebello - Regard sur la vraie nature d’un territoire historique)

Kenauk, Quebec (Photo de Mike Dembeck)

Kenauk, Quebec (Photo de Mike Dembeck)

Conservation de la nature Canada (CNC) et Kenauk Nature travaillent ensemble depuis 2013 pour conserver le grand territoire historique de Kenauk situé à mi-chemin entre Ottawa et Montréal.

Ce partenariat permet de perpétuer l'accessibilité et les activités de plein air et de découverte, tout en documentant davantage la richesse naturelle des lieux et en assurant leur protection à très long terme.

D’une superficie totale de 6 000 hectares, le territoire grandiose protégé représente un corridor de près de 3 km de largeur sur 20 km de longueur qui s’intègre dans un corridor forestier d’importance majeure pour le déplacements des espèces.

Un contexte extraordinaire de conservation

Kenauk présente une nature remarquable, parsemée d’immenses forêts et de pas moins de 60 lacs! Plusieurs espèces rares au Québec s’y trouvent, ainsi que de très belles forêts d’érable noir, une espèce vulnérable dans la province. Les sols calcaires favorisent, entre autres,  la présence d’une flore particulière comptant plusieurs espèces désignées selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du Québec.

Les forêts profondes de Kenauk fournissent un habitat idéal pour les grands prédateurs, tels que le loup de l'Est, une espèce préoccupante selon la Loi sur les espèces en péril au Canada. La présence de cette espèce, que nous tentons actuellement de confirmer, est un indicateur important de la santé globale de l'écosystème. Des ours noirs sont également présents, y compris plusieurs individus rares de couleur cannelle.

Les milieux humides et aquatiques, tels que les ruisseaux, étangs et lacs couvrent près de 15 % du territoire. Le canard noir, le canard branchu et de nombreuses autres espèces d’oiseaux migrateurs y trouvent des habitats propices à la nidification et aux haltes migratoires. Le bassin versant de la rivière Kinonge (aussi appelée rivière au Saumon) a été identifié comme une priorité en conservation afin de maintenir des espèces sauvages telles que le touladi qui habite le lac Papineau à la tête du bassin.


Le TOP 10 des secrets dévoilés à Kenauk !

Ours noirs de couleur cannelle, Kenauk (Seigneurie Papineau) (Photo de Kenauk Nature)

Ours noirs de couleur cannelle, Kenauk (Seigneurie Papineau) (Photo de Kenauk Nature)

Afin de découvrir les secrets de ce territoire, CNC procède à de minutieux inventaires en collaboration avec des botanistes, zoologistes et écologistes. Des secrets importants de Kenauk se dévoilent, puisque plus de 30 espèces rares y ont été répertoriées à ce jour!

Veuillez cliquer ici pour en apprendre davantage sur nos plus récentes découvertes

Un territoire historiquement riche

Domaine seigneurial légué en 1674 par Louis XIV à monseigneur Laval, premier évêque du Québec, Kenauk est ancré dans l'histoire canadienne. En effet, dès 1801 et durant les 100 ans qui suivirent, c’est la famille Papineau qui fut propriétaire de la seigneurie, et notamment Louis-Joseph, une des grandes personnalités politiques québécoises du 19e siècle.

Des corridors forestiers d’importance majeure pour les espèces

La protection du territoire de Kenauk fait partie d’une vaste initiative visant à conserver les corridors naturels dans la région des Laurentides méridionales. Celui qui traverse la région de Kenauk rayonne vers le nord pour relier le parc national du Mont-Tremblant à la vallée de l’Outaouais. Ce corridor jouera un rôle important dans l’avenir puisque l’on prévoit que les changements climatiques entraîneront un déplacement massif des espèces sauvages vers le nord. Le maintien de vastes territoires forestiers connectés entre eux s’avère une stratégie d’adaptation face à ces changements.

Partenaires du projet

Conservation de la nature Canada tient à remercier les donateurs suivants, sans qui la protection des 6 000 hectares n’aurait pas été possible : le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, American Friends of Nature Conservancy of Canada, Fondation ECHO, Lyme Kenauk  Canada ULC, Groupe Banque TD, par l’intermédiaire de son programme Forêts TD, US Fish and Wildlife Service, The Scott Griffin Foundation, Protection des Oiseau du Quebec et une trentaine de donateurs individuels. Pour en savoir plus sur le programme Forêts TD >

Pour en savoir plus sur le programme Forêts TD >



3 commentaires

  • Sara-Ève Août 22, 2014 - 5:53
    Merci pour votre beau travail!
     
  • Anonymous Août 20, 2014 - 10:59
    Tout d'abord, un grand merci pour votre intérêt! Nous mettrons cette page à jour au fur et à mesure que nous ferons des découvertes. D'ailleurs, la première se trouve ci-dessus au point 9 du top 10, la salamandre à quatre orteils.
     
  • Diane Août 16, 2014 - 3:54
    J'aimerais recevoir des nouvelles des découvertes des secrets de Kenauk Nature

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)