Barachois de Malbaie, Québec (photo de Photopleinciel)

Barachois de Malbaie, Québec (photo de Photopleinciel)

Montérégie

Réserve naturelle Clarke Sydenham et Le Nichoir (Hudson)

Un refuge pour la faune urbaine

Réserve naturelle Clarke Sydenham (Photo de Jo-Annie Gagnon)

Réserve naturelle Clarke Sydenham (Photo de Jo-Annie Gagnon)

À moins de 30 km de l’île de Montréal, dans la ville d’Hudson, découvrez un petit trésor naturel méconnu: la Réserve naturelle Clarke-Sydenham, protégée depuis 1991 par CNC. Les panneaux installés au long des sentiers permettent de sensibiliser les visiteurs aux différents habitats de la réserve qui abritent une grande diversité d’oiseaux. On y retrouve entre autres une prairie herbacée, qui favorise la venue des oiseaux champêtres et une forêt mature de pins et de chênes.

La propriété est également mise en valeur par les activités du Nichoir, un centre de réhabilitation de la faune aviaire. Celui-ci fournit tous les soins appropriés aux oiseaux sauvages blessés ou orphelins, puis il les relâche dans leur habitat naturel. Plus de 1600 oiseaux y sont accueillis et pris en charge chaque année. Tout au long de l'année, des programmes éducatifs, activités familiales et événements publics sont organisés.

Cliquez ici pour voir la carte des sentiers

Pour vous y rendre :

Réserve naturelle du Chemin-Saint-Georges (Rigaud)

Une oasis forestière au cœur du mont Rigaud (SENTIER)

Réserve naturelle du Chemin-Saint-Georges, Rigaud, Québec (Photo de CNC)

Réserve naturelle du Chemin-Saint-Georges, Rigaud, Québec (Photo de CNC)

Évadez-vous de la ville dans ce boisé mature situé au cœur du massif forestier du mont Rigaud, à seulement une heure de route de Montréal. Cet îlot riche d’une végétation forestière caractéristique du sud du Québec est un refuge pour de nombreuses espèces fauniques et floristiques autrefois répandues dans toute la région. Dominée par l’érable à sucre et le hêtre à grandes feuilles, la forêt abrite aussi le pin blanc et le noyer cendré, une espèce en voie de disparition. Les caractéristiques naturelles de la réserve en font un habitat potentiel pour la chouette rayée et pour le petit polatouche, ou écureuil volant, une espèce désignée préoccupante. Le sentier d’environ 0,5 km est ouvert toute l’année pour la pratique de la randonnée pédestre, et l’hiver pour le ski de fond et la raquette.

Cliquez ici pour voir la carte des sentiers

Pour vous y rendre :

 

Réserve naturelle de la Tourbière-de-Venise-Ouest (Venise-en-Québec)

Un milieu humide d’importance nationale (SENTIER)

Réserve naturelle de la Tourbière-de-Venise-Ouest, Québec (Photo de CNC)

Réserve naturelle de la Tourbière-de-Venise-Ouest, Québec (Photo de CNC)

La partie de la tourbière de Venise-Ouest située à Venise-en-Québec est ouverte toute l’année* et il est possible d’y faire de la randonnée pédestre sur les passerelles qui la sillonnent. Afin d’agrémenter votre visite, un panneau d’information est installé à l’entrée et plusieurs autres panneaux d’interprétation sont à votre disposition tout au long du sentier.

Ce site est reconnu comme réserve naturelle en milieu privé par le gouvernement du Québec depuis 2011 en raison de ses caractéristiques écologiques exceptionnelles. On y retrouve notamment, la thélyptère simulatrice, une fougère désignée menacée au Québec. Une importante population de près de 10 000 plants de cette espèce, ce qui représente l’occurrence la plus abondante de cette plante au Québec, a été observée dans seulement trois autres localités de la province. Il faut savoir que la tourbière de Venise-Ouest aide à absorber les surplus d’eau à l’occasion des crues printanières du lac Champlain, et ce, en plus de filtrer une partie des eaux qui se déversent dans la baie Missisquoi.

Vous pouvez y accéder facilement par la route 202 à Venise-en-Québec.

* Le site n’est pas accessible durant la période de la chasse, puisqu’un tronçon de la route 202 est fermé.

Ce territoire appartenant à CNC fait partie d’un vaste milieu humide au nord-ouest de la baie Missisquoi, dont la superficie totale est de 566 hectares. L’entièreté de ce lieu est d’une importance capitale, puisqu’il abrite une grande quantité d’espèces menacées ou vulnérables et qu’il joue un rôle écologique primordial. Jusqu’à présent, ce milieu humide est protégé à 67 %, dont 158 hectares sont protégés par CNC.

Cliquez ici pour voir la carte des sentiers

Pour vous y rendre :

 

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197