Boisé Papineau, Laval, Qc (Photo de CNC)

Boisé Papineau, Laval, Qc (Photo de CNC)

Martre de Terre-Neuve (Photo de Helen Jones)

Martre de Terre-Neuve (Photo de Helen Jones)

Martre de Terre-Neuve

Habitat

Canadian distribution of Newfoundland marten (Map by NCC)

(Cliquez pour agrandir)

La martre de Terre-Neuve est une sous-espèce de la martre d'Amérique, que l'on trouve uniquement sur l'île de Terre-Neuve. Compte tenu de l'isolement géographique, cette espèce diffère sur le plan génétique de ses cousins du continent. Ce rare membre de la famille des belettes est un habitant des forêts, particulièrement celles de conifères, où il chasse sa proie de prédilection, le campagnol des prés, sous le couvert épais des arbres. La martre de Terre-Neuve s'établit dans des tanières, crevasses et arbres creux. En dépit de sa petite stature, elle a besoin d'un vaste territoire, soit de 10 à 30 km2.

Caractéristiques physiques

La martre de Terre-Neuve a un corps élancé, des membres de petite taille et une queue longue et touffue. Sa fourrure brun foncé contraste avec la tache orange distinctive sur sa gorge. Agile mais petite, cette excellente chasseuse pèse environ un kilogramme et mesure de 50 à 60 centimètres.

Alimentation

La martre est principalement un carnivore; elle se nourrit d'autres animaux. Son régime alimentaire se compose principalement de campagnols, de lièvres, de musaraignes, d'écureuils, d'oiseaux, d'insectes, de poissons et, à l'occasion de baies.

Statut de conservation

Avec une population approximative d'entre 440 et 850 individus sur l'île de Terre-Neuve, il n'est pas surprenant que la martre soit une espèce en péril, tant à l'échelle nationale que provinciale. Elle a été inscrite sur la liste des espèces en péril en 1996, par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). En 2007, son statut est passé à celui d'espèce menacée en raison d'un accroissement de sa population. Toutefois, elle subit toujours de nombreuses menaces à sa survie, notamment la pêche au collet et le trappage, le manque de nourriture, les prédateurs et la disparition de son habitat.

Mesures prises par CNC pour protéger cette espèce

La protection de l'habitat est essentielle à la restauration de cette espèce, notamment l'escarpement de la rivière Lloyds, le site Grassy Place, le parc national Terra Nova et le complexe de la réserve Little Grand Lake, sous la gestion de CNC.

En protégeant de vastes étendues de l'habitat principal de la martre, Conservation de la nature Canada (CNC) sauvegarde la forêt mature encore intacte qui permet aux martres de Terre-Neuve de s’épanouir. L'escarpement de la rivière Lloyds de CNC, et plus récemment, l'acquisition du site Grassy Place au sud-ouest de Terre-Neuve, aideront à assurer la survie de cette espèce distincte de Terre-Neuve.

(source : Parcs Canada [page visitée le 17 novembre 2011]

Pleins feux sur nos sympathisants