Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Hirondelle bicolore (Photo de Hugh Vandervoort)

Hirondelle bicolore (Photo de Hugh Vandervoort)

Hirondelle bicolore

À quoi ressemble cette espèce?

L’hirondelle bicolore ne passe pas inaperçue avec son dos bleu chatoyant et sa poitrine d’un blanc immaculé. Ses plumes du vol, qui bordent ses ailes, sont noires. Ses ailes sont effilées et pointues et sa queue est légèrement fourchue. Elle arbore un mince masque facial noir autour de ses yeux.

Généralement, la coloration de la femelle adulte est plus verte et plus terne que celle du mâle adulte. Les plumes supérieures de la femelle sont également plus brunes. Pendant la première année, les juvéniles sont brunâtres avec du blanc sur leur poitrine.

Canadian distribution of tree swallow (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

Où vit cette espèce?

L’hirondelle bicolore vit dans des prés et des milieux humides, habituellement à proximité d’un plan d’eau. Cette espèce niche partout en Amérique du Nord et passe l’hiver dans le sud des États-Unis et le sud de l’Amérique centrale. Elle construit son nid dans des arbres à cavités ou dans des nichoirs fabriqués par l’humain. 

De quoi se nourrit cette espèce?

L’hirondelle bicolore se nourrit d’une variété d’insectes volants qu’elle attrape le plus souvent en vol. Il s’agit principalement de mouches, de libellules, de trichoptères et d’éphémères. Elle peut aussi se nourrir de plantes et de graines lorsque ses proies habituelles se cachent en cas de mauvais temps. Cette alimentation variée lui permet de passer l’hiver à de plus hautes latitudes que les autres espèces d’hirondelles qui se nourrissent seulement d’insectes volants. De plus, pendant la saison de reproduction, cette espèce se nourrit également de substances riches en calcium (arêtes de poissons, coquilles d’escargot) pour assurer le développement sain de ses œufs et de ses oisillons. La plupart du temps, l’hirondelle bicolore s’alimente entre l’aube et le crépuscule et chasse ses proies en plein vol, se livrant à de vives acrobaties aériennes.

Comment se comporte cette espèce?

Les hirondelles bicolores sont très grégaires et se rassemblent en énormes volées pour migrer et hiverner. Les couples font leurs nids près les uns des autres et s’accouplent souvent en secret avec d’autres individus. Un petit nombre de mâles vont même avoir deux compagnes dans deux nids différents.  

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Mondialement, l’hirondelle bicolore est désignée de préoccupation mineure par l’Union internationale pour la conservation de la nature, avec une population mondiale estimée à environ 17 millions. Toutefois, entre 1966 et 2014, sa population a décliné de 49 %. Ce déclin est particulièrement abrupt dans l’est du Canada et semble correspondre au déclin généralisé du nombre d’insectes volants. La cause exacte du déclin de l’hirondelle bicolore n’est pas connue, mais celui-ci pourrait être le résultat de la diminution d’habitats de nidification et du nombre de proies.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

Conservation de la nature Canada (CNC) a acquis plusieurs propriétés qui abritent l’hirondelle bicolore à travers le Canada. Celles-ci incluent la rivière Crabbes à Terre-Neuve, la forêt Happy Valley en Ontario et la réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan en Colombie-Britannique.

Lien d'intérêt (en anglais)

Happy Valley Forest – Pottageville Swamp Natural Area

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien