Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Couleuvre d'eau du lac Érié (Photo de CNC)

Couleuvre d'eau du lac Érié (Photo de CNC)

Couleuvre d'eau du lac Érié

À quoi ressemble cette espèce?

La couleuvre d’eau du lac Érié, l’une des deux sous-espèces de couleuvre d’eau trouvée au Canada, est de taille moyenne et non venimeuse. La femelle adulte peut atteindre 88 cm de long et le mâle jusqu’à 71 cm. Elle est pourvue d’écailles « carénées » (avec des crêtes descendant au centre de son corps), tandis que sa grosse tête est couverte d’écailles lisses. Son corps trapu a une coloration variant du gris au brun foncé, avec ou sans motifs, et des taches dorsales et latérales allant du brun foncé au rouge. Ses écailles ventrales sont blanches ou blanc jaunâtre.

Où vit cette espèce?

Comme son nom l'indique, cette couleuvre occupe l'ouest du lac Érié, dont quatre petites îles situées du côté ontarien de la frontière.

Principalement aquatique, la couleuvre d’eau du lac Érié peut être observée sur des rivages rocheux ou sablonneux, ou chassant dans les eaux lacustres. Bien qu’il semble inquiétant d'apercevoir une couleuvre à ses côtés lorsqu’on nage, celle-ci est inoffensive et timide et se sauvera rapidement si on l’approche. On trouve rarement la couleuvre d’eau du lac Érié loin des rivages, sauf lorsqu’elle se rend ou revient d’un site d’hibernation (hibernacle) en automne et au printemps. Les sites d’hibernation sont des endroits où elles se cachent sous la ligne de gel, dont des amas de roches et des fissures de rochers pouvant mener à des grottes. souterraines.

Quel est le statut ce conservation de cette espèce?

Cette espèce est désignée préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Parmi les menaces qui pèsent sur elle, mentionnons le développement des rives, avec comme conséquence la perte et la dégradation d’habitats, le risque d’être écrasée par un véhicule et la persécution directe des humains. Des études menées aux États-Unis démontrent toutefois une amélioration des populations, probablement due à l’augmentation de gobies à taches noires, une espèce de poisson introduite qui est devenue une proie importante pour la couleuvre d’eau du lac Érié.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

Conservation de la nature Canada (CNC) possède et gère environ 2 km de rivage sur l’île Pelée. Cet espace offre à la couleuvre un habitat pour se nourrir et s'exposer au soleil, en plus de plusieurs sites d’hibernation connus et présumés sur l’île. Afin de fournir le meilleur habitat possible, CNC a extrait du roseau commun, une espèce envahissante, sur près de 800 m de plage de l'île Pelée. Cette graminée pousse très haut et dense, empêchant le déplacement et réduisant les aires de repos pour des espèces comme la couleuvre d’eau du lac Érié. De plus, CNC effectue régulièrement des corvées de nettoyage afin de retirer tous les éléments potentiellement dangereux du rivage.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain