Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Crotale des prairies (Photo de CNC)

Crotale des prairies (Photo de CNC)

Crotale des prairies


À quoi ressemble cette espèce?

Le crotale des prairies a une tête en forme de cœur et peut atteindre jusqu’à 1,4 mètre de long. Il est brun-jaunâtre et a des taches brun foncé sur tout le corps, ce qui lui facilite la tâche pour se camoufler. Pour effrayer de potentiels prédateurs, il secoue sa cascabelle (organe sonore du serpent) brun pâle qui se trouve au bout de sa queue. À chaque mue (changement de peau), un anneau se forme autour de sa cascabelle. Le crotale des prairies mue jusqu’à 5 fois au cours du premier été de sa vie. Après, il peut muer 1 à 2 fois par année.

Si vous vous trouvez dans un endroit où vivent des crotales des prairies, il y a de fortes chances que vous l’entendiez avant de l’apercevoir. Si c’est le cas, arrêtez-vous, observez les environs et marchez dans la direction opposée. 

Où vit cette espèce?

Au Canada, le crotale des prairies vit dans le sud-ouest de la Saskatchewan et le sud-est de l’Alberta. Il est la seule espèce de serpent venimeux des Prairies canadiennes.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a attribué le statut d’espèce préoccupante au crotale des prairies. Cela s’explique par le déclin constant de sa population depuis les années 1930. Cette baisse est causée par la perte actuelle et prévue de son habitat de prairie ainsi que par un taux de mortalité routière croissant.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

Conservation de la nature Canada (CNC) protège l’habitat du crotale des prairies partout dans les Prairies, y compris dans les badlands (zone aride, peu de végétation) de l’Alberta. CNC a collaboré avec des propriétaires fonciers locaux pour assurer la conservation à long terme de cette zone et de l’habitat de plusieurs espèces, dont le crotale des prairies.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien