Grand iguane à petites cornes  (Photo de Alan Schmierer)

Grand iguane à petites cornes (Photo de Alan Schmierer)

Grand iguane à petites cornes

Le grand iguane à petites cornes est la seule espèce de lézard trouvée en Alberta et en Saskatchewan. Il est parfois appelé « crapaud à cornes » en raison de son apparence trapue, bien qu’il ne s’agisse pas du tout d’un crapaud

À quoi ressemble cette espèce?

Ce petit lézard mesure généralement moins de 10 centimètres de long; son corps est plat et ses pattes sont courtes. Il peut être brun rougeâtre, beige, fauve ou gris, avec des taches foncées le long de son dos. Cette coloration et sa capacité à demeurer immobile lui permettent de se fondre dans son environnement pour tendre des embuscades à ses proies ou échapper à ses prédateurs.  

Une des caractéristiques frappantes de cette espèce est la rangée de petites épines le long de la crête de sa tête. D’autres petites épines longent ses flancs. Lorsqu’il est menacé, le grand iguane à petites cornes peut gonfler son corps pour donner l’illusion qu’il est plus gros et plus hérissé.  

Où vit cette espèce?

On trouve le grand iguane à petites cornes partout dans l’ouest de l’Amérique du Nord, du Mexique au sud de l’Alberta et de la Saskatchewan. Au Canada, ses populations sont dispersées et isolées. En Saskatchewan, on ne le trouve que dans deux zones du parc national des Prairies. En Alberta, ses populations sont plus répandues et se trouvent le long de quatre cours d’eau principaux du sud de la province.

Cette espèce occupe des habitats variés, des plaines semi-arides aux hautes montagnes, dans des zones à la végétation éparse. Elle préfère les sols meubles, sablonneux ou rocheux pour s’enfouir sous terre la nuit et pour hiberner.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Grand iguane à petites cornes  (Photo de Kevin McRae, CC BY-NC 4.0)

Grand iguane à petites cornes (Photo de Kevin McRae, CC BY-NC 4.0)

En 2007, le comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a désigné le grand iguane à petites cornes comme étant en voie de disparition. En 2008, le COSEPAC a réexaminé l’espèce et l’a désignée comme étant préoccupante. À l’échelle mondiale, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a classé cette espèce comme étant de préoccupation mineure.

Les principales menaces qui pèsent sur le grand iguane à petites cornes sont les modifications de son habitat causées par les activités humaines. Parmi les autres facteurs, on compte l’altération de son habitat par les plantes envahissantes, ainsi que par la sécheresse estivale et le gel hivernal résultant des changements climatiques.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

Conservation de la nature Canada, avec l’appui du Gouvernement du Canada et du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, a fait l’acquisition d’une propriété essentielle dans l’aire naturelle du lac Pakowki en Alberta. Cette propriété protège l’habitat du grand iguane à petites cornes, ainsi que d’autres espèces en péril.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain