Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Tortue géographique (Photo de Gordon E. Robertson)

Tortue géographique (Photo de Gordon E. Robertson)

Tortue géographique

À quoi ressemble cette espèce?

Cette grande tortue d'eau douce, qui peut atteindre 27 centimètres de long, possède une dossière (carapace dorsale) ovale vert olive. Son nom lui vient des fines lignes jaunes qui traversent sa carapace et qui ressemblent aux lignes d'une carte topographique. Ces lignes se poursuivent sur sa tête et ses pattes. Son plastron (carapace ventrale) est jaune clair. Les femelles peuvent être jusqu'à deux fois plus grandes que les mâles.

Où habite cette espèce?

Au Canada, on trouve la tortue géographique dans le sud de l'Ontario et le long du fleuve Saint-Laurent, de l'Ontario jusqu'au Québec. Les rivières et les lacs où elles vivent ont un fond mou, avec des eaux au courant modéré, où doivent abriter des mollusques - une source de nourriture privilégiée pour les femelles. Par contre, les mâles et les jeunes tortues géographiques se nourrissent principalement d'insectes et d'écrevisses. En hiver, cette espèce hiberne au fond des cours d'eau, tandis que son habitat estival comprend des sites où des rochers et des arbres tombés lui permettent de se réchauffer au soleil.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a jugé que la tortue géographique est une espèce préoccupante. Les menaces qui pèsent sur elle comprennent la perte et la dégradation de l'habitat en raison de l'aménagement des zones riveraines, la baisse de la qualité de l'eau et la mortalité due aux collisions avec des voitures ou des bateaux à moteur.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

En Ontario, Conservation de la nature Canada (CNC) protège et restaure l'habitat sur ses propriétés où se trouve la tortue géographique. Au Québec, CNC protège son habitat sur le fleuve Saint-Laurent et sur certains lacs et rivières, comme le lac des Deux Montagnes. L'organisme aménage et protège également des sites de ponte et installe des structures pour lézarder dans les endroits où ces sites sont inadéquats ou insuffisants. CNC sensibilise les propriétaires riverains, le public et les élu(e)s à l'importance de la conservation de cette espèce.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain