Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Sarracénie pourpre (Photo de Mark Alexander MacDonald)

Sarracénie pourpre (Photo de Mark Alexander MacDonald)

Sarracénie pourpre

Il n’existe qu’une espèce de sarracénie au Canada : la sarracénie pourpre. Elle compte au nombre des 18 espèces de plantes carnivores présentes au pays.

Description de l’espèce

La sarracénie pourpre, qui peut atteindre jusqu’à 30 cm de hauteur, est l’une des plus petites espèces de la famille des sarracéniacées. La plante peut présenter de profondes veines pourpres, selon sa localisation. Cette coloration particulière lui est utile pour attirer ses proies, telles que des mouches.

Les feuilles de cette plante ont évolué pour prendre la forme d’un cornet au fond duquel l’eau de pluie s’accumule (ce qui a valu à la sarracénie son nom anglais de pitcher plant, ou « plante pichet »), et où tombent les insectes attirés par la plante.

Sarracénie pourpre (Photo de Mark Alexander MacDonald)

Sarracénie pourpre (Photo de Mark Alexander MacDonald)

Habitat

La sarracénie peuple les tourbières situées à travers le Canada. Indigène à l’Amérique du Nord, elle s’est adaptée pour pouvoir pousser dans les sols minces et pauvres. Elle arrive à absorber des nutriments issus de ses proies, afin de compenser les manques du sol où elle pousse.

Une carnivore

Cette plante survit grâce aux insectes qu’elle emprisonne. En plus de son apparence attirante, la sarracénie attire ses proies avec un nectar sucré exhalant un doux parfum et provenant du pourtour du cornet qu’elle forme. Une fois qu’un insecte y tombe, il lui est pratiquement impossible d’en sortir.

Le pourtour glissant de la feuille (péristome) empêche les insectes de s’extirper du piège. Des poils couvrant l’intérieure de la feuille et pointant vers le bas empêchent également les proies à s’échapper. Même les insectes volants sont des proies faciles pour la sarracénie, car l’eau contenue dans ses feuilles est en fait un mélange de sucs et d’enzymes digestifs qui dissolvent presque immédiatement l’insecte qui y tombe.

Emblème provincial

La sarracénie pourpre est l’emblème floral de la province de Terre-Neuve-et-Labrador depuis 1954. Elle fut choisie par la reine Victoria il y a plus d’un siècle pour être gravée sur la pièce d’un cent de la province.

Sarracénie pourpre (Photo de Helen Jones)

Sarracénie pourpre (Photo de Helen Jones)

Que fait CNC pour la protection de cette espèce?

Partout au Canada, Conservation de la nature Canada (CNC) protège les milieux humides qui constituent des habitats essentiels pour la sarracénie.

L’un de ces habitats riches et uniques est situé sur la côte Ouest de l’île de Terre-Neuve. Grassy Place est une propriété magnifique de 3 879 acres (1 570 hectares), laquelle constitue le plus important projet de conservation jamais réalisé par CNC dans la région de l’Atlantique. Ces terres abritent la plus vaste aire de prairies indigènes et le plus grand milieu humide en son genre de toute la province de Terre-Neuve-et-Labrador. Une grande variété de plantes y poussent, dont la sarracénie pourpre, et plusieurs populations d’oiseaux aquatiques s’y retrouvent également.

Pleins feux sur nos sympathisants