Une bénévole pour la conservation extirpe les petites pervenches, propriété Lathrop, Ont. (Photo de CNC)

Une bénévole pour la conservation extirpe les petites pervenches, propriété Lathrop, Ont. (Photo de CNC)

Zebra mussel (Photo de U.S. Environmental Protection Agency)

Zebra mussel (Photo de U.S. Environmental Protection Agency)

Moule zébrée

À quoi ressemble cette espèce?

La moule zébrée, un mollusque d’eau douce, mesure en moyenne 2,5 cm, mais peut atteindre 4 cm de longueur. Elle tient son nom des motifs rayés de couleur foncée sur sa coquille coupante.

Où vit cette espèce?

La moule zébrée est une espèce envahissante qui s’est propagée de la région de la mer Noire, en Europe de l’Est, jusqu’au Canada. Elle est présente dans l’ensemble des Grands Lacs, dans le lac Sainte-Claire (entre le Michigan et l’Ontario) et dans le bassin versant du Mississippi. Cette espèce indésirable a d’abord été observée en Ontario, en 1988, et s’est maintenant propagée jusqu’au lac Winnipeg.

Comment la présence de cette espèce envahissante perturbe-t-elle les habitats?

La moule zébrée s’adapte très facilement et peut ainsi survivre à des températures et à des conditions variables. De plus, une seule moule zébrée femelle peut produire jusqu’à 1 million d’œufs par année. Alors que ceux-ci flottent à la surface, ils sont emportés par le courant, le vent et les vagues et peuvent rapidement se disperser en grand nombre. Quelques semaines plus tard, lorsque la femelle relâche les œufs et que les larves se développent, la moule zébrée sécrète des filaments collants qui lui permettent de s’attacher à toutes surfaces dures présentes dans l’eau.

Cette espèce a également un impact négatif sur les habitats, car en filtrant l’eau, elle y réduit la quantité de plancton ce qui est néfaste pour l’alimentation de plusieurs poissons et de la faune indigène qui s’en nourrit majoritairement. À elle seule, la moule zébrée peut filtrer jusqu’à 1 litre d’eau par jour, ce qui entraîne une diminution de la concentration de plancton dans l’eau et perturbe l’équilibre de la chaîne alimentaire de différents écosystèmes. De plus, l’eau étant plus claire en raison de la filtration, les rayons du soleil y pénètrent plus facilement et la réchauffent, ce qui a pour incidence d’accroître la présence de végétaux aquatiques ainsi que la prolifération des algues.

Comment contribuer à réduire la propagation de cette espèce?

Afin de réduire la propagation de la moule zébrée, des précautions doivent être prises. C’est pourquoi les plaisanciers doivent inspecter méticuleusement tous leurs équipements aquatiques et les nettoyer avant de les introduire dans un nouveau bassin d’eau. En Ontario, les observations de moules zébrées peuvent être rapportées au Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes.

En freinant la propagation d’espèces envahissantes, comme la moule zébrée, nous aidons les espèces indigènes à évoluer et la nature à prospérer.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain