facebook
South Wakomao Shores, Alb. (Photo de CNC)

South Wakomao Shores, Alb. (Photo de CNC)

Un nouveau site de conservation au nord d’Edmonton rend hommage au patrimoine d’un intendant passionné du territoire

28 septembre 2022
Edmonton, Alberta

 

South Wakomao Shores, reçu en don en mémoire de Paul Parrent, abrite des habitats riverains, humides et forestiers intacts d’importance pour la vie sauvage

Conservation de la nature Canada (CNC) annonce la création d’un nouveau site de conservation au nord d’Edmonton, du nom de South Wakomao Shores.

Situé juste à l’est du village de Clyde, dans le comté de Westlock, ce projet de 113 hectares a fait l’objet d’un généreux don en faveur de la conservation par la famille Parrent, en mémoire de feu Paul Parrent.

La famille Parrent s’est établie dans la région en 1906. Quatre générations plus tard, ses membres poursuivent l’exploitation et la gestion de leurs terres.

Paul Parrent était passionné non seulement par l’agriculture et l’histoire de sa famille, mais aussi par la mise en valeur de l’environnement naturel de ses terres et la protection des espèces sauvages s’y trouvant. La décision de faire don du site à CNC afin qu’il puisse être conservé à long terme consolidera le patrimoine de M. Parrent en tant qu’intendant dévoué et efficace du territoire.

Comme le suggère son nom, South Wakomao Shores est situé sur la rive sud du lac Wakomao, qui est peu profond et mesure environ 4 kilomètres de long et 1 kilomètre de large. Le site nouvellement protégé abrite des habitats riverains marécageux, ainsi qu’une mosaïque de forêts, d’arbustaies et de milieux humides.

Ce paysage spectaculaire et varié abrite une riche diversité d’espèces sauvages représentatives des forêts boréales de l’Alberta. Ses milieux humides et ses berges constituent également d’excellents habitats de reproduction et de halte pour les oiseaux migrateurs, incluant des sauvagines, des rapaces et des oiseaux chanteurs. Plusieurs espèces de mammifères prospèrent sur le site, notamment le cerf mulet, l’orignal, le wapiti, l’ours noir et le blaireau d’Amérique, désigné vulnérable dans la province.

Les milieux humides qu’on y trouve sont importants non seulement en raison de l’habitat qu’ils fournissent aux espèces, mais aussi parce qu’ils capturent du carbone, filtrent des nutriments et emmagasinent l’eau, ce qui contribue à réduire l’impact des inondations et des sécheresses.

Ce projet témoigne de l’intérêt croissant de CNC envers la préservation des paysages naturels de la forêt-parc à trembles et de la zone limitrophe de la région boréale en Alberta. Cette zone, où la forêt-parc à trembles située au sud fait place à la forêt boréale au nord, abrite une biodiversité importante, et ce, malgré la conversion massive des terres et d’autres impacts causés par l’activité humaine. Ce site s’ajoute aux travaux de CNC visant à établir un solide réseau de conservation au sein des collines Beaver et des régions avoisinantes. 

Ce projet démontre également comment CNC accélère le rythme de la conservation au Canada. Au cours des deux dernières années seulement, le travail de CNC a influencé la protection de plus de 1 million d’hectares (soit près du double de la superficie du parc national Banff), et ce, d’un océan à l’autre et à l’autre. Dans les années à venir, l’organisme doublera son impact en mobilisant la population canadienne et en livrant des résultats durables et d’envergure en conservation.

Face au déclin rapide de la biodiversité et aux changements climatiques, la nature est notre alliée. Aucune de ces deux crises ne pourra être résolue sans que soit conservée la nature. Car lorsque la nature prospère, nous en bénéficions tous.

Ce projet a également été rendu possible grâce aux généreux dons de MapleCross, de la Edmonton Community Foundation et de la Dr. Rene and Mrs. Carol Weber Foundation.

Une partie de ce projet a fait l’objet d’un don à Conservation de la nature Canada dans le cadre du Programme des dons écologiques du gouvernement du Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux particuliers et aux entreprises qui font don de terres écosensibles.

Citations

« Paul était un fier fermier, et il aimait profondément ses terres et les espèces sauvages qui y vivaient. Il plantait des arbres chaque fois qu’il le pouvait, n’autorisait aucune chasse sur ses terres et attendait toujours le départ des oiseaux nicheurs avant de couper le foin, c’était tout simplement ce genre de personne. En conservant ces terres, les efforts de Paul pour protéger cet endroit spécial seront éternels. »
La famille Parrent

« Sans la vision d’intendants passionnés comme Paul Parrent, Conservation de la nature Canada ne pourrait pas accomplir son travail. Ce nouveau site de conservation agrandit les terres protégées dans la partie sud de la forêt boréale en Alberta, une région où les pressions sur les écosystèmes naturels se font de plus en plus intenses. »
Tom Lynch-Staunton, vice-président régional, Conservation de la nature Canada

« En visitant pour la première fois South Wakomao Shores, j’ai été émerveillée par l’ensemble des milieux humides, des forêts et des habitats riverains marécageux qui s’y trouvent en bordure du lac Wakomao. Nous avons même rencontré une femelle orignal avec ses jumeaux. Après cette visite, j’ai tout de suite su que cet endroit spectaculaire devait être conservé, pour perpétuer l’intendance durable que Paul Parrent y a soutenue pendant tant d’années, et pour faire en sorte qu’il continue d’abriter de nombreuses espèces sauvages exceptionnelles. »
Delaney Schlemko, chargée de projets à CNC pour le nord-est de l’Alberta

« Les changements climatiques et le déclin de la biodiversité sont deux crises intrinsèquement liées auxquelles nous devons remédier simultanément. En travaillant avec des partenaires tels que Conservation de la nature Canada et grâce à la générosité de propriétaires fonciers, nous protégeons l’environnement naturel de l’Alberta et du reste du pays. La conservation des terres joue un rôle essentiel en aidant à freiner et à contrer la perte de biodiversité, et en contribuant au rétablissement des espèces en péril. Grâce à des programmes à l’image du Programme des dons écologiques, le gouvernement du Canada progresse vers son objectif qui vise à conserver un quart des terres et des océans au Canada d’ici 2025, et à atteindre 30 p. 100 d’ici 2030. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« MapleCross est ravi de fournir son appui à CNC quant à l’intendance en vue d’aider à protéger South Wakomao Shores, un site écologiquement sensible. Nous continuons à respecter l’excellent travail de l’organisme tout en rendant hommage au généreux don de terre de la famille Parrent. Au cours de nos études universitaires à Edmonton, nous avons appris à aimer l’environnement naturel unique de l’Alberta et sommes maintenant ravis de ramener à la maison une contribution pour la préservation de cet important habitat riverain. »
Dre Isobel Ralston et Dr Jan Oudenes (MapleCross)

Faits saillants

  • Au nombre des autres espèces sauvages observées sur le site on compte le balbuzard pêcheur, le pygargue à tête blanche (inscrit sur la liste des espèces vulnérables de l’Alberta) et le plongeon huard.
  • CNC a conservé 4 autres sites dans un rayon de 33 kilomètres de South Wakomao Shores, pour une superficie totale de 437 hectares d’habitat de forêt boréale.
  • Le lac Wakomao est reconnu comme un vaste marais d’importance fréquenté par la sauvagine et d’autres oiseaux aquatiques en mue et en transit.
  • Une partie de ce site est considérée comme Zone importante sur le plan environnemental (Environmentally Significant Area) par le gouvernement de l’Alberta, ce qui signifie qu’elle joue un rôle clé dans le maintien à long terme de la biodiversité ainsi que du sol, de l’eau ou d’autres processus naturels.
  • En 2023, des inventaires d’espèces formels seront menés sur le site.
  • Pour le moment, le site ne sera pas ouvert au public puisqu’il continuera à servir au pâturage du bétail. Si vous souhaitez visiter des terres protégées dans cette région, vous pouvez consulter le site connect2nature.ca (en anglais) pour découvrir lesquelles sont accessibles à pied.

À propos

Conservation de la nature Canada (CNC) est la force rassembleuse au pays pour la sauvegarde de la nature. Par la conservation permanente de vastes territoires, nous apportons des solutions à la double crise du déclin rapide de la biodiversité et des changements climatiques. Partenaire de confiance, CNC œuvre aux côtés de particuliers, de communautés, d’entreprises et de gouvernements afin de protéger et veiller sur nos aires naturelles les plus importantes. Depuis 1962, nous avons mobilisé la population canadienne pour conserver et restaurer plus de 15 millions d’hectares. Pour en savoir plus : conservationdelanature.ca.

MapleCross (en anglais) a été créé par le Dr Jan Oudenes et la Dre Isobel Ralston pour investir dans des terres écologiquement sensibles et les protéger afin de préserver les caractéristiques naturelles et la diversité biologique pour les générations à venir. MapleCross a apporté une contribution majeure à la conservation de sites partout à l’échelle du pays, des Maritimes à la Colombie-Britannique.

Des images et des vidéos se trouvent ici.

Pour en savoir plus sur le Programme des dons écologiques, visitez www.canada.ca/dons-ecologiques.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Sean Feagan
Coordonnateur des médias et communications, CNC Alberta
Cell. : (587) 707-6045

Pleins feux sur nos partenaires

Petits Gestes de Conservation - Participez et gagnez!