Canotage, Aire de conservation du marais Bonanza, C.-B. (Photo de Richard Klafki/CNC)

Canotage, Aire de conservation du marais Bonanza, C.-B. (Photo de Richard Klafki/CNC)

Une famille assure la pérennité d’un marais très apprécié en faisant don de terres à des fins de conservation

16 juin 2022
Vancouver, C.-B.

 

Le marais Bonanza est le seul grand milieu humide sur le lac Slocan

Après avoir veillé sur les forêts et les milieux humides de sa propriété du lac Slocan pendant plus d’un demi-siècle, la famille Alvarez a assuré la conservation permanente de ses terres en les donnant à Conservation de la nature Canada (CNC). La parcelle de 5 hectares comprend une portion importante d’un complexe de milieux humides de grande valeur écologique, connu sous le nom de marais Bonanza. Celui-ci abrite une faune et une flore d’une incroyable diversité, des écosystèmes sensibles et joue un rôle essentiel en maintenant la qualité de l’eau du lac.

Située à l’extrémité nord du lac Slocan, à cheval sur l’embouchure du ruisseau Bonanza, la nouvelle aire de conservation s’ajoute à d’autres efforts précédents visant à protéger l’ensemble du milieu humide du marais Bonanza. La propriété ayant fait l’objet du don comprend la portion du marais située en bordure du lac. Elle est également bordée par le refuge du marais Snk’mip, qui protège la partie supérieure du complexe marécageux.

Ce territoire joue un rôle essentiel dans le maintien de la santé globale et de la résilience du système de milieux humides. L’aire de conservation abrite des frayères utilisées par le saumon rouge et d’autres espèces de poissons, ainsi que des habitats de nidification et d'alimentation pour des oiseaux, qu’ils soient résidents ou migrateurs. De plus, elle constitue une partie d’un corridor écologique fréquenté par le grizzly, l’orignal, le wapiti et d’autres animaux. Des espèces figurant sur la liste de la Loi sur les espèces en péril du Canada ont été observées sur la propriété, y compris le grizzly (préoccupant), la petite chauve-souris brune (en voie de disparition) et le crapaud de l’Ouest (préoccupant).

La famille Alvarez possède et veille sur la propriété du marais Bonanza depuis le début des années 1960 et chaque nouvelle génération vient y appuyer la vision originale de la famille, soit celle de protéger le milieu humide du développement et de préserver ses caractéristiques naturelles. En transférant la propriété à CNC, la famille tient sa promesse intergénérationnelle de protéger les terres et assure son avenir.

Une partie de ce projet a fait l’objet d’un don dans le cadre du Programme des dons écologiques du gouvernement du Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux particuliers et aux entreprises qui font don de terres écosensibles.

Ce projet démontre comment CNC travaille à la conservation de zones stratégiques, grandes et petites, dotées d’une riche biodiversité, et ce, afin de soutenir un monde prospère. Au cours des deux dernières années seulement, le travail de CNC a influencé la protection de plus de 1 million d’hectares (soit près du double de la superficie de l’Île-du-Prince-Édouard), et ce, d’un océan à l’autre et à l’autre. Dans les années à venir, l’organisme doublera son impact en mobilisant la population canadienne et en livrant des résultats durables et de grandes valeurs en matière de conservation.

Face au déclin rapide de la biodiversité et aux changements climatiques, la nature est notre alliée. Et aucune de ces crises ne pourra être résolue sans que soit conservée la nature. Car lorsque la nature prospère, nous en bénéficions tous.

Citations

« Dans une perspective de conservation de la nature, il serait difficile de surestimer la valeur de cette terre. On y remarque immédiatement l’abondance et la diversité de la faune sauvage. En effet, dès les premières minutes de mon arrivée sur place, j’ai pu voir des aigles se percher dans les arbres, des hérons pêcher le long du rivage et des cerfs se nourrir parmi les arbustes. Et c’est sans parler de la vie plus petite et même microscopique qui prospère dans ce riche environnement marécageux. L’engagement dont la famille Alvarez a fait preuve à l’égard de ces terres pendant plus d’un demi-siècle est extraordinaire. Conservation de la nature Canada est honoré de la confiance qu’elle nous a accordée en nous confiant le soin de protéger leur patrimoine. Richard Klafki, directeur du programme des Rocheuses canadiennes, Conservation de la nature Canada

« Lorsque nos parents, Arthur et Marguerite, ont acheté la propriété du « marais » au début des années 1960, ils voulaient s’assurer qu’elle demeurerait intacte et à l’abri du développement. Trois générations de la famille Alvarez ont donc consacré leurs efforts à la maintenir dans son état naturel, et nous croyons que notre décision d’en faire don à Conservation de la nature Canada est la meilleure façon de veiller à ce qu’il en soit ainsi à perpétuité. » – Henri Alvarez, au nom de la famille Alvarez

« Les changements climatiques et l’appauvrissement de la biodiversité sont deux crises indissociables, et nous devons nous y attaquer simultanément. En travaillant avec des partenaires tels que Conservation de la nature Canada et grâce à la générosité de la famille Alvarez, nous protégeons l’environnement naturel de la Colombie-Britannique et du reste du pays. Au moyen d’initiatives comme le Programme des dons écologiques, nous progressons ensemble vers notre objectif de conserver un quart des terres et des océans au Canada d’ici 2025. » – L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • Le marais Bonanza se trouve sur les territoires traditionnels des Premières Nations Secwépemc, Syilx, Ktunaxa et Sinixt.
  • Le bassin versant Slocan est l’un des rares réseaux hydrographiques non endigués de la région des Kootenays, en Colombie-Britannique. Le lac Slocan est l’un des rares lacs naturels de la région.
  • Les milieux humides peu profonds représentent près de la moitié de la superficie de l’aire de conservation et se caractérisent par des marais peuplés de carex et de quenouilles, ainsi que par des marécages dominés par des saules et des aulnes. Les zones boisées sont composées de peuplements matures et anciens de thuyas et de pruches, ainsi que de bosquets de peupliers.
  • Le marais Bonanza est un endroit unique, car il s’agit d’un milieu humide de fond de vallée qui n’a pas été perturbé par le développement; il fonctionne donc toujours de manière naturelle et est dominé par des espèces indigènes.

Remerciements

Ce projet a été rendu possible grâce au généreux don de terres de la famille Alvarez. Il a également profité du soutien du U.S. Fish and Wildlife Service, de American Friends of Canadian Nature Inc., de Kicking Horse Coffee et d’Eric Grace.

À propos

Conservation de la nature Canada (CNC) est la force rassembleuse au pays pour la sauvegarde de la nature. Par la conservation permanente de vastes territoires, nous apportons des solutions à la double crise du déclin rapide de la biodiversité et des changements climatiques. Partenaire de confiance, CNC œuvre aux côtés de particuliers, de communautés, d’entreprises et de gouvernements afin de protéger et veiller sur nos aires naturelles les plus importantes. Depuis 1962, CNC a mobilisé la population canadienne pour conserver et restaurer plus de 15 millions d’hectares.

Images

Des images se trouvent ici.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Lesley Marian Neilson
Directrice des communications et de la mobilisation - Région de la Colombie-Britannique
250 661-2969

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain